Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Aller en bas

Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par Admin le Ven 5 Jan 2018 - 18:57

ORTHOLETTRE N°10

Numéro spécial : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO






Pourquoi s’imposer une telle lecture ?

Beaucoup de collègues classent verticalement le bulletin annuel de la CARPIMKO. Dans notre cabinet, je le vois souvent dans la corbeille, encore emballé. C'est pourtant l’occasion de rire un bon coup :




Dans cet éditorial amusant, Madame François nous annonce une refonte du site web de la CARPIMKO, un standard digne de ce nom, des réunions en province et une énième réforme. Autrement dit, un vent de fraîcheur souffle sur l’écume des choses. L’essentiel est préservé : tout bouge… pour que rien ne change. Nous ne pouvons toujours pas choisir librement notre organisme d'assurance retraite.
 



Notre caisse de retraite réforme (un nouveau synonyme du verbe "dégrader") régulièrement ses régimes, les uns après les autres. C’est un maelström permanent qui va se poursuivre, comme l’annonce sa présidente. Je continuerai donc à éplucher les bulletins, comme un lapin fasciné par l'éblouissant faisceau de lumière qui va l’écraser.





Voici quelques points intéressants dans le dernier bulletin :


  • En moyenne, les nouveaux retraités n'ont cotisé que 21 ans (24 ans pour les orthophonistes, 28 pour les kinésithérapeutes, 18 pour les infirmiers). Ils sont donc loin de pouvoir prétendre à une retraite à taux plein.
  • La pension moyenne n’est que de 913 € bruts par mois, soit 850 € nets avec la CSG au taux de l’an dernier. La CARPIMKO reste donc une solution d'appoint pour nos retraités : on ne vit pas correctement avec 850 € mensuels en France.
  • La CARPIMKO a fait certifier ses comptes de 2016. Elle est donc fière de nous annoncer qu'ils sont réguliers et sincères. C'est un grand bonheur.
  • Son patrimoine, constitué à 84 % d’actions et d’obligations, a progressé de 3,9 % en 2016.
  • L'an dernier, la caisse a gagné 8 340 cotisants. Bienvenue à eux ! Nous étions 208 360 en tout, le 31/12/16. Dans le même temps, 4 556 personnes ont fait valoir leurs droits à la retraite. Il n'y a que 60 416 retraités, donc 3,45 cotisants pour un retraité. Ce ratio reste assez haut par rapport à celui d'autres caisses, mais il était de 7,5 dans le premier bulletin que j'ai reçu en 1994. A l'époque, nous étions 95 279 cotisants pour 12 755 retraités. C’est une évolution dangereuse, qui touche l’ensemble des régimes de retraite par répartition.
  • Les orthophonistes représentent 9,4 % des cotisants, mais seulement 6,9 % des retraités de la CARPIMKO.
  • Seulement 434 personnes ont racheté des trimestres du régime de base en 2016. Cela montre la confiance des gens dans le système...
  • Le régime des praticiens conventionnés ne dispose que trois ans et demi de réserves devant lui, malgré son quasi-sabordage de 2008. Le régime complémentaire, lui, a neuf ans et demi de prestations en réserve. Mais il est menacé par les réformes à venir, comme nous l'explique Mme François.
  • La cotisation 2018 sera appelée « au fil de l’eau ». La CARPIMKO trouve là un autre moyen de nous faire rire !


D’ailleurs, quand un humoriste trouve un filon, il l’exploite jusqu’au bout. Après son bulletin, la CARPIMKO nous a envoyé deux courriers obscurs (c’est nous qui payons les frais d’affranchissement, ce n’est pas grave) pour nous indiquer combien nous allions lui verser en début année et comment elle allait organiser la suite de ses ponctions. A la lecture du premier, beaucoup ont eu une désagréable surprise. Quand au second, il s’avère quasiment incompréhensible : il annonce que les échéances de 2019 figureront dans l’appel de cotisations du printemps 2018…




Gageons qu'avec tout ça, le standard de la CARPIMKO est déjà soumis à rude épreuve. J'ai ouï dire qu'elle était injoignable au moment où j'écrivais ces lignes. Vivement les délais d'attente "plus courts" que la présidente nous promet !

Terminons avec une chanson de circonstance :




_________________
Guillaume
http://orthogestion.blogspot.com
avatar
Admin
Admin

Messages : 11283
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par ergebel le Ven 5 Jan 2018 - 21:42

j'approuve ton analyse mais je dois y ajouter un bémol.
Ayant été moi même candidat aux 2 dernières élections dans mon collège de kiné ( je n'ai pas été élu . notre liste était soutenue par le petit syndicat anti-ordre à l'époque et malgré tout nous avons fait un excellent résultat en récoltant 20% des votes ) , j'ai étudié d'assez près le fonctionnement de la Carpimko .

en fait , il faut savoir que la CARPIMKO ne décide rien . elle n'est qu'un organisme collecteur . mais pour toutes les décisions stratégiques , il est nécessaire d'obtenir l'aval du ministère de tutelle .

Dans ces conditions , quelle que soit la bonne volonté des administrateurs , ce ne sont que des pions qui obéissent aux fonctionnaires qui leur sont " adjoints " .

ergebel

Messages : 390
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : centre val de loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par Admin le Ven 5 Jan 2018 - 22:56

Entièrement d'accord. Cette caisse n'est autonome qu'en théorie. La réforme de l'ASV de 2008 qui lui a été imposée, l'a bien montré. Le régime de base est une autre mascarade. Je ne comprends pas pourquoi des paramédicaux participent à tout ça. Mais je ne comprends pas non plus pourquoi on participe aux URPS, par exemple.

_________________
Guillaume
http://orthogestion.blogspot.com
avatar
Admin
Admin

Messages : 11283
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par ergebel le Ven 5 Jan 2018 - 23:08

pourquoi? parce que nous y sommes obligés par la loi .....

ergebel

Messages : 390
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : centre val de loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par Admin le Ven 5 Jan 2018 - 23:43

Mais que se passerait-il si nous adoptions la politique de la chaise vide à la CARPIMKO et aux URPS ?
Et au moins, pourrions-nous arrêter de faire comme si tout était normal ? Est-il logique que tant d'argent parte à la CNAVPL mais que si peu en revienne ? Est-il admissible que la cotisation forfaitaire du régime complémentaire ait dérapé dans des proportions sidérantes sans que quiconque en parle ? Est-il normal que les actifs soient les seuls à produire l'effort toujours plus important qui permet de prolonger ce système malade ? Et pendant ce temps, notre consœur présidente nous parle de réunions provinciales et de standardistes. Tout baigne, dormons. J'ai souvent l'impression qu'il n'y a aucune prise de conscience en haut lieu de l'indignation que suscite ce système. Tout continue comme à l'époque où les choses allaient bien, en apparence. Il suffit de nous ponctionner encore et toujours.

_________________
Guillaume
http://orthogestion.blogspot.com
avatar
Admin
Admin

Messages : 11283
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par aurore ... le Sam 6 Jan 2018 - 7:24

Merci pour vos analyses et résumés , j'avoue être une immonde flemmarde qui fait l'autruche et qui ne lit jamais les petits livrets que nous envoie la carpimko. Du coup c'était intéressant (et déprimant rabbit ) de vous lire . Il faut que je me penche sur tout ça de plus près pale
avatar
aurore ...

Messages : 1998
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : 39 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par ergebel le Sam 6 Jan 2018 - 10:56

Admin a écrit:Mais que se passerait-il si nous adoptions la politique de la chaise vide à la CARPIMKO et aux URPS ?

qui ca " nous " ? tu sais très bien qu'il y aura toujours des candidats pour ce genre de poste .....nous sommes 80 000 kinés . moins de 10% ont voté et donc les élus l'ont été avec environ 4000 voix ce qui veut dire que 76 000 ne sont pas ou ne se sentent pas représentés ...et pourtant le système continue comme si de rien était .

je portais dans mon programme , des revendications fortes et pourtant , je savais que meme si j'avais été élu , je n'aurais été qu'un parmi 20 élus et donc avec probablement aucune chance de faire avancer mes idées ....

alors que faire ?


ergebel

Messages : 390
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : centre val de loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par Psychomotus le Sam 6 Jan 2018 - 10:58

AMHA, c'est justement parce que c'est rébarbatif qu'il faut s'y coller !
sinon, c'est la politique de l'entre-soi et des copains-coquins ...

moi, je dépends de la CIPAV d'une incompétence abyssale et incohérence ubuesque, bien connue pour ses scandales, ramassis de professions hétéroclites qui n'ont aucun lien entre elles ( diviser pour mieux régner, c'est vieux comme le monde ),
historiquement, les premiers arrivés sont les architectes et les derniers arrivés les autoentrepreneurs.
allez bon courage à tous et sauve-qui-peut  help1   cross1
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par ortholinouh le Lun 8 Jan 2018 - 13:34

aurore ... a écrit:Merci pour vos analyses et résumés , j'avoue être une immonde flemmarde qui fait l'autruche et qui ne lit jamais les petits livrets que nous envoie la carpimko. Du coup c'était intéressant (et déprimant rabbit ) de vous lire . Il faut que je me penche sur tout ça de plus près pale

tout pareil pour moi
avatar
ortholinouh

Messages : 538
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 35
Localisation : 95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par Admin le Mar 9 Jan 2018 - 14:04

Je lis tout ça pour ma culture générale, plus qu'autre chose. Ces réformes permanentes, ça m'amuse mais ça signifie surtout que la CARPIMKO actuelle n'a rien à voir avec ce qu'elle sera quand j'aurai 70 ans. D'ici là, nous aurons vu défiler une ribambelle de présidents et de directeurs qui auront participé à ce système.

_________________
Guillaume
http://orthogestion.blogspot.com
avatar
Admin
Admin

Messages : 11283
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par Invité le Mer 10 Jan 2018 - 9:46

Personnellement, je préfère faire autre chose que perdre mon temps (désolé Guillaume !!) à lire cette espèce de feuille de chou (ma culture générale ne s'enrichira pas hélas....). En plus, depuis le temps que j'y suis affilié, ça aurait plutôt tendance à me déprimer n'était mon incommensurable détachement quant à ce genre de structure ;-( Ils me prennent mes sous et m'en rendront (peut-être !!) un petit peu quand je déciderai de prendre ma retraite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par le friche le Mer 10 Jan 2018 - 18:31

Admin a écrit:Et au moins, pourrions-nous arrêter de faire comme si tout était normal ? Est-il logique que tant d'argent parte à la CNAVPL mais que si peu en revienne ? Est-il admissible que la cotisation forfaitaire du régime complémentaire ait dérapé dans des proportions sidérantes sans que quiconque en parle ? Est-il normal que les actifs soient les seuls à produire l'effort toujours plus important qui permet de prolonger ce système malade ? Et pendant ce temps, notre consœur présidente nous parle de réunions provinciales et de standardistes. Tout baigne, dormons. J'ai souvent l'impression qu'il n'y a aucune prise de conscience en haut lieu de l'indignation que suscite ce système. Tout continue comme à l'époque où les choses allaient bien, en apparence. Il suffit de nous ponctionner encore et toujours.



c'est clairement incroyable qu'il n'y ait aucune indignation, discussion ni même information. Avec beaucoup beaucoup d'optimisme, peut être que le système changera, dans le bon sens, d'ici à ma retraite cheers
avatar
le friche

Messages : 5224
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 41
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par propylene le Mer 10 Jan 2018 - 18:41

Eh bien comme tu y seras largement avant moi tu pourras me conter comment c'est!

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: -> ici <-
OrthoGestion? C'est 5647 membres et 213638 messages!
avatar
propylene
Admin

Messages : 11020
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 41
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par le friche le Lun 15 Jan 2018 - 10:39

BIM !!! In my face

avatar
le friche

Messages : 5224
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 41
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ortholettre n°10 : j'ai lu le bulletin de la CARPIMKO (et je ne dors pas encore)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum