Comment choisir ? Faut il choisir ?

Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par hem hem le Jeu 24 Jan 2019 - 22:12

Bonjour bonjour
J’exerce dans un désert médical au sein d’une population peu favorisée , majoritairement bilingue, parfois non francophone. Les demandes sont telles que même en effectuant un « tri » drastique lors des appels il est clair que beaucoup ne bénéficieront pas d’orthophonie et que d’autres devront patienter des mois ou des années avant d’accéder aux soins.
Il y a quelques années j’avais commencé une liste d’attente qui est très vite montée à plus de 200 noms.
J’ai donc commencé à prioriser certaines demandes : un AVC ne peut pas attendre, un trouble d’artic peut patienter. Mais ensuite ? Une dysphagie est elle plus urgente à prendre en charge qu’un petit CP en mars qui présente des signes alarmants en lecture ? Qui du TSA et du bègue doit il passer en priorité ? Je n’ai pas de réponse à ces questions et je ne suis pas certaine que l’on puisse y répondre.
Cette année est encore pire que la précėdente avec le départ de plusieurs collègues sur le secteur et on compte une quinzaine de demandes quotidiennes; on a donc appris à dire non ou ã ne plus rêpondre au tel.
Bref, je m’interroge sur cette notion de « choix » à laquelle nous ne sommes pas préparés et pour laquelle nous ne sommes pas armés.
J’aimerais bien aussi que lorsque les médias abordent la question des déserts médicaux, ils ne se contentent pas de parler du manque de médecins dans la Meuse.
Well, demain c’est vendredi alors futur bon WE à tous !

hem hem

Messages : 827
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par soizic le Ven 25 Jan 2019 - 8:05

je n'ai pas de réponse à t'apporter, mais juste te dire que je compatis sincèrement...
Mon cas n'est pas aussi compliqué que le tien, mais beaucoup beaucoup beaucoup plus de demandes que d'offres possibles... et j'avoue que ça m'empêche parfois de dormir...
Alors comme tu dis, évidemment les post AVC sont prioritaires (et encore, parfois, les médecins me les envoient au bout de plusieurs mois...) et ensuite... je culpabilise et je trie comme je peux. Pas simple. Bon courage hem hem !

soizic

Messages : 917
Date d'inscription : 19/01/2010
Localisation : finistère

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Cath le Ven 25 Jan 2019 - 8:42

soizic a écrit:je n'ai pas de réponse à t'apporter, mais juste te dire que je compatis sincèrement...
Mon cas n'est pas aussi compliqué que le tien, mais beaucoup beaucoup beaucoup plus de demandes que d'offres possibles... et j'avoue que ça m'empêche parfois de dormir...
Alors comme tu dis, évidemment les post AVC sont prioritaires (et encore, parfois, les médecins me les envoient au bout de plusieurs mois...) et ensuite... je culpabilise et je trie comme je peux. Pas simple. Bon courage hem hem !

Tout pareil.

Depuis décembre, une formatrice m'a fait réfléchir à mon fonctionnement. Je faisais une LA et là j'en suis à 14/15 mois d'attente, ce qui ne veut plus rien dire du tout (elle a bien raison à ce sujet). J'ai un turn-over faible car pas mal d'adultes et de cas d'enfants en parallèle nécessitant un suivi long. On est toutes dans le même cas dans notre secteur (pourtant, je ne comprends pas , le zonage ARS nous place en situation intermédiaire sif1 . On se demande vraiment ce que c'est en zone très sous dotée du coup affraid ).
Là depuis décembre j'ai arrêté la LA. J'explique aux gens que je dois d'abord écluser la  LA actuelle avant de la poursuivre et je leur demande de rappeler aux grandes vacances ou à la rentrée pour leur donner alors une idée du délai (mais pas avant l'été 2021 a priori). On verra qui rappelle. Je me suis inspirée du fonctionnement d'une collègue qui me laissait sceptique au début (le fonctionnement, pas la collègue tongue ) et qui, finalement, , tourne mieux. Elle n'a pas de LA et demande aux appelants de rappeler 6 mois après (ou un autre délai selon son emploi du temps) selon ses possibilités. Elle note le nom et le numéro de qui a appelé. Et bien peu rappellent en fait. Du coup, je me suis dit que j'aimerais bien faire pareil.

Bon en plus, je remets pas mal en question ma pratique en ce moment (ma crise de la quarantaine ? lol! ), je fais le point sur mes envies et je me rends compte que je préfère vraiment mais vraiment les PEC adultes et que j'aimerais les privilégier. Oui, mais, quand on voit la demande dans le secteur en enfants...je me dis que ce n'est pas non plus très sympa pour les collègues environnantes de reposer tout ce poids supplémentaire sur leurs épaules. Donc pour l'instant, je temporise mais je garde ça à l'idée tout de même en privilégiant les prises en charges adultes et petit à petit, reprendre quelques créneaux horaires réservés aux enfants.

Actuellement, la plupart du temps, je respecte l'ordre chronologique des appels, mais je fais régulièrement des entorses pour : les PEC adultes neuros en priorité, ceux qui ont rappelé depuis leur message initial pour savoir ou ça en est et maintenir leur demande (y en a pas beaucoup, mais y'en a), les anciens patients (qui attendront tout de même, mais moins que les autres). Et entre 2 patients qui ont appelé le même jour ou la même semaine, je vois en fonction de la demande et aussi de la proximité géographique.

Bref, pas de fonctionnement idéal non plus pour moi Rolling Eyes . J'alterne les périodes de stress/culpabilité de devoir dire NON à autant de gens (surtout en me mettant à leur place si j'avais besoin d'un rdv pour mes enfants) et les périodes où je me dis qu'on ne peut pas sauver tout le monde non plus et qu'on fait de notre mieux. Pas facile.

petit edit : J'ai essayé il y a quelques années de programmer des bilans tout en sachant que je ne pouvais pas proposer de places. C'était pour avancer la LA et je prévenais les gens lors du coup de fil. C'est pas l'idéal non plus car, certes il y avait des bilans sans suite, mais c'était aussi un gros stress de devoir ensuite trouver une place à ces patients là . Et finalement, ça décalait ensuite la LA. Et puis, le boulot en CRBO était énorme et épuisant. Du coup j'ai arrêté. Des fois pourtant je me demande si je ne devrais pas refaire des courtes sessions pour avancer la LA mais bon si c'est pour leur proposer une place 6 mois plus tard, ça me fait hésiter aussi.

Une autre chose qu'a dite la formatrice aussi nous a fait réfléchir. Nous sommes la seule profession de rééducation a priori à faire une LA. Y'en a pas en kiné (ou je me trompe ?), ni dans les autres. Qu'est-ce qui nous empêche de faire pareil et nous bloque au point de faire une LA par acquis de conscience ?
Vous avez 2h  Razz .
Cath
Cath

Messages : 1751
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 41
Localisation : 35

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Pirouette le Ven 25 Jan 2019 - 9:29

Cath a écrit:
soizic a écrit:je n'ai pas de réponse à t'apporter, mais juste te dire que je compatis sincèrement...
Mon cas n'est pas aussi compliqué que le tien, mais beaucoup beaucoup beaucoup plus de demandes que d'offres possibles... et j'avoue que ça m'empêche parfois de dormir...
Alors comme tu dis, évidemment les post AVC sont prioritaires (et encore, parfois, les médecins me les envoient au bout de plusieurs mois...) et ensuite... je culpabilise et je trie comme je peux. Pas simple. Bon courage hem hem !

Tout pareil.

Depuis décembre, une formatrice m'a fait réfléchir à mon fonctionnement. Je faisais une LA et là j'en suis à 14/15 mois d'attente, ce qui ne veut plus rien dire du tout (elle a bien raison à ce sujet). J'ai un turn-over faible car pas mal d'adultes et de cas d'enfants en parallèle nécessitant un suivi long. On est toutes dans le même cas dans notre secteur (pourtant, je ne comprends pas , le zonage ARS nous place en situation intermédiaire sif1 . On se demande vraiment ce que c'est en zone très sous dotée du coup affraid ).
Là depuis décembre j'ai arrêté la LA. J'explique aux gens que je dois d'abord écluser la  LA actuelle avant de la poursuivre et je leur demande de rappeler aux grandes vacances ou à la rentrée pour leur donner alors une idée du délai (mais pas avant l'été 2021 a priori). On verra qui rappelle. Je me suis inspirée du fonctionnement d'une collègue qui me laissait sceptique au début (le fonctionnement, pas la collègue tongue ) et qui, finalement, , tourne mieux. Elle n'a pas de LA et demande aux appelants de rappeler 6 mois après (ou un autre délai selon son emploi du temps) selon ses possibilités. Elle note le nom et le numéro de qui a appelé. Et bien peu rappellent en fait. Du coup, je me suis dit que j'aimerais bien faire pareil.

Bon en plus, je remets pas mal en question ma pratique en ce moment (ma crise de la quarantaine ? lol! ), je fais le point sur mes envies et je me rends compte que je préfère vraiment mais vraiment les PEC adultes et que j'aimerais les privilégier. Oui, mais, quand on voit la demande dans le secteur en enfants...je me dis que ce n'est pas non plus très sympa pour les collègues environnantes de reposer tout ce poids supplémentaire sur leurs épaules. Donc pour l'instant, je temporise mais je garde ça à l'idée tout de même en privilégiant les prises en charges adultes et petit à petit, reprendre quelques créneaux horaires réservés aux enfants.

Actuellement, la plupart du temps, je respecte l'ordre chronologique des appels, mais je fais régulièrement des entorses pour : les PEC adultes neuros en priorité, ceux qui ont rappelé depuis leur message initial pour savoir ou ça en est et maintenir leur demande (y en a pas beaucoup, mais y'en a), les anciens patients (qui attendront tout de même, mais moins que les autres). Et entre 2 patients qui ont appelé le même jour ou la même semaine, je vois en fonction de la demande et aussi de la proximité géographique.

Bref, pas de fonctionnement idéal non plus pour moi Rolling Eyes . J'alterne les périodes de stress/culpabilité de devoir dire NON à autant de gens (surtout en me mettant à leur place si j'avais besoin d'un rdv pour mes enfants) et les périodes où je me dis qu'on ne peut pas sauver tout le monde non plus et qu'on fait de notre mieux. Pas facile.

petit edit : J'ai essayé il y a quelques années de programmer des bilans tout en sachant que je ne pouvais pas proposer de places. C'était pour avancer la LA et je prévenais les gens lors du coup de fil. C'est pas l'idéal non plus car, certes il y avait des bilans sans suite, mais c'était aussi un gros stress de devoir ensuite trouver une place à ces patients là . Et finalement, ça décalait ensuite la LA. Et puis, le boulot en CRBO était énorme et épuisant. Du coup j'ai arrêté. Des fois pourtant je me demande si je ne devrais pas refaire des courtes sessions pour avancer la LA mais bon si c'est pour leur proposer une place 6 mois plus tard, ça me fait hésiter aussi.

Une autre chose qu'a dite la formatrice aussi nous a fait réfléchir. Nous sommes la seule profession de rééducation a priori à faire une LA. Y'en a pas en kiné (ou je me trompe ?), ni dans les autres. Qu'est-ce qui nous empêche de faire pareil et nous bloque au point de faire une LA par acquis de conscience ?
Vous avez 2h  Razz .

Les kinés sont bien plus nombreux que nous (nous sommes 5 orthos pour 22 kinés), ils bossent à temps plein (nous sur 5 ortho 1 ne bosse que 2 après midi / semaine, 2 ne travaillent pas le mercredi) et la plupart prennent 2 ou 3 patients en même temps. Les ergo, psychomot ne sont pas remboursés donc beaucoup moins de demandes, l'orthoptie émerge depuis quelques années mais les rééducations sont courtes (20 séances).
Pirouette
Pirouette

Messages : 2792
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Rozan le Ven 25 Jan 2019 - 10:13

2 ou 3, voir plus. et quand ils ne peuvent pas quelqu'un, ils disent non et on appelle ailleurs, ce qui est arrivé pour une rééducation respiratoire pour ma fille. En plus, les rééducations sont bien plus courtes dans le temps que les nôtres, enfin la plupart.
Rozan
Rozan

Messages : 488
Date d'inscription : 08/09/2015
Age : 39
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par soizic le Ven 25 Jan 2019 - 11:05

oui, le turn over n'a rien à voir...
Comme toi Cath, au début de mon installation, je proposais le bilan, en précisant que s'il s'avérait qu'il y ait besoin de prise en charge, il faudrait être patient... les gens l'entendent parfaitement au moment de la prise de rv. Mais ensuite, quand tu leur dis que "patient", ça peut vouloir dire 6-8 mois, alors là, ils ne sont plus d'accord ! Et je trouve que, malgré les quelques bilans qui n'aboutissaient pas à une nécessité de PEC, c'était un trèèèès gros stress pour moi, d'avoir mis en lumière des difficultés, et de ne pas pouvoir assurer le suivi. aujourd'hui, c'est comme ça que je le dis aux parents "je ne trouverai pas honnête de vous recevoir en bilan, sachant que je ne pourrai pas assure la pec avant de longs mois"... ça fait un peu tomber l'agressivité latente je trouve...
j'étais en formation GM la semaine dernière, et une collègue du coin me disait aussi fonctionner comme la collègue de Cath. Elle note l'appel, et demande de rappeler dans x mois... ça écrème déjà beaucoup.
Pas de solution miracle malheureusement Sad

soizic

Messages : 917
Date d'inscription : 19/01/2010
Localisation : finistère

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Tweedle-Dum le Ven 25 Jan 2019 - 13:52

Je fais ça aussi, je demande de me rappeler. Et ça écrème en effet. Je ne fais plus de LA. Et je prends en priorité les AVC, les demandes envoyées par l'hôpital ou si insistance du médecin traitant, et ensuite les démences.
Tweedle-Dum
Tweedle-Dum

Messages : 1382
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par ergebel le Ven 25 Jan 2019 - 20:47

Cath a écrit:[qu. Y'en a pas en kiné (ou je me trompe ?),.

oui tu te trompes lourdement .....

notre profession ( kiné ) a bien changé depuis 35ans que j'exerce....

d'abord elle s'est terriblement féminisée et quoiqu'on en dise ( j'ai 2 assistantes ) nombre de nos consœurs veulent avoir une vie de famille et donc des horaires bcp moins lourds que les vieux dinosaures comme moi . du coup elles ont moins de créneaux libres et donc forcément mise en place de LA .

ensuite je vais te raconter une petite anecdote que j'ai eu avec mon 1er assistant en 2005. il sortait de l'école de kiné 2ans auparavant et il me dit :" putain ( oui il était assez cash )  qu'est ce qu'on paye comme impots"
moi : c’est pas grave si tu payes des impôts c'est que tu gagnes bien ta vie
lui : oui mais je ne veux pas payer bcp d'impots
moi : ben faut apprendre à défiscaliser
lui : non je sais ce que je vais faire
moi ????? heu dis moi parce que j'aimerais bien savoir
lui : je vais moins travailler...

donc il s'est installé dans un petit bled à qq kms et il est heureux . il ne bosse pas le mercredi , pas le samedi finit le soir vers 18h00 et prend 8 semaines de congés par an. du coup il paye peu d’impôts MAIS....il ne répond même plus au téléphone et ne prend pas de nouveaux patients .

et comme pas mal de jeunes confrères ont choisi de faire de meme ils sont obligés d'avoir des listes d'attente .....

ergebel

Messages : 596
Date d'inscription : 04/06/2017
Localisation : centre val de loire

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Jalna le Ven 25 Jan 2019 - 23:02

Dans mon secteur les cabinets fonctionnent chacun à leur manière, certains annoncent 18 mois à 2ans d'attente, d'autres ne prennent plus aucune demande, nous avons choisi une méthode encore différente: une fiche par demande datée du jour de la première demande, les gens doivent rappeler tous les mois pour être maintenus sur la liste d'attente, c'est clairement expliqué quand on prend la première demande tout comme on explique que ce n'est pas parce qu'ils rappelleront qu'ils auront une place le mois d'après mais qu'il faudra rappeler plusieurs fois et que si ces rappels n'ont pas lieu ils disparaissent de la LA. On prend systématiquement les dispos pour les conduites et on explique bien que si seul le créneau du vendredi 17h30 leur convient ils risquent d'attendre très longtemps. Depuis qu'on a mis ça en place on parvient à maintenir une LA raisonnable et les fiches sans rappels sont classées dans l'onglet "oubliettes" du fichier... comme ça s'il y a des revenants on peut déjà juger de leur motivation passée ou présente! Une dame a appelé en septembre 2017 puis en octobre 2018... maintenant elle rappelle bien tous les mois!
Jalna
Jalna

Messages : 726
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 61
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par ortho72 le Sam 26 Jan 2019 - 9:37

Je fais une liste d'attente mais elle est tellement longue que cela ne veut plus rien dire...
En plus, je fais des entorses à cette liste: je prends les AVC en priorité, les gens du village où j'exerce passent devant les autres car ça m'embête de les envoyer à 20 kms alors qu'ils ont une ortho au bout de la rue; et il y a toujours les petits frères des patients qui auraient bien besoin d'un bilan... bref, je ne m'en sors pas de cette LA; j'ai déjà essayé de ne plus en faire mais je n'y arrive pas.
Cette semaine j'ai rappelé 3 personnes qui étaient sur la liste depuis décembre 2017, et bien ils avaient toujours besoin...
Et quand je vois que dans le nouveau zonage, je passe de zone très sous dotée à zone intermédiaire, ça me déprime...

ortho72

Messages : 250
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 55
Localisation : Sarthe

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Sté le Dim 27 Jan 2019 - 0:56

Pas de solution idéale, je pense ...
Pour partager mon fonctionnement : j'inscris les personnes qui le souhaitent en liste d'attente et je leur demande d'appeler chaque mois pour rester en liste d'attente (j'insiste bien sur ce point, et je précise qu'un simple texto suffit). Rares ceux qui le font, ou alors une seule fois puis oubli, et je prends en général au bout de 4-5 mois ceux qui s'y sont tenu. C'est une façon de trier, critiquable certes, mais cela me permet de prendre dans un délai raisonnable tous ceux qui me rappellent. C'est à la portée de chacun de le faire il me semble, je sais que certains mettent des rappels, peu importe. Les autres ? Bah sans nouvelles je suppose que ce n'était pas si important que cela ou qu'ils ont trouvé ailleurs (moins probable). Certains rappellent au bout de 6 mois mais c'est rare...
Les anciens patients sont prioritaires, si c'est moi qui ai proposé l'arrêt ; j'essaie de ne pas laisser en plan des petits CP qui ont fait un mauvais démarrage parce que cette période là est cruciale et qu'attendre des mois à cette période me paraît un non-sens. Je prends très peu de neuro (je n'aime pas trop) mais d'autres collègues du secteur les prennent donc en général ils trouvent plus facilement une place.
Sté
Sté

Messages : 1233
Date d'inscription : 26/11/2010
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Girelle le Ven 8 Fév 2019 - 19:58

Je travaille dans un secteur avec le même type de population que toi, hem hem, avec aussi énormément de demandes. Je suis insatisfaite de ma façon de faire, mais c'est ce que j'ai trouvé de moins pire à ce jour :
Je mets les gens sur liste d'attente, s'ils le demandent ou si je sens un désarroi (quand on me dit "pas de souci merci !", je n'insiste pas, tout en me disant que c'est peut-être une réaction/formule toute faite...). Et je leur demande de rappeler régulièrement, tous les mois, pour trier les motivés. C'est pas terrible parce que je me doute que ce n'est pas à la portée de tout le monde de tenir une liste des orthophonistes à rappeler...
Ce qui marche mieux, que je fais que quand je sais que je vais avoir de la place, c'est de dire "rappelez la semaine prochaine, je vais peut-être avoir de la place". L'échéance étant moins éloignée, c'est plus encourageant...
Et mes dernières réflexions m'incitent aussi à faire de la place, en arrêtant les suivis qui s'éternisent, même si l'enfant a encore des difficultés, parce qu'on ne peut pas tout réparer et que l'orthophonie ça ne dure pas toute la vie, même si on a un handicap : il faut apprendre à vivre sans, à se débrouiller sans. C'est notre boulot aussi de préparer les enfants et leurs familles à ça. Et en termes de santé publique, je pense que "chacun son tour", ça a du sens, que l'élan qu'on donne permet de continuer à faire les progrès tout seul.

Girelle

Messages : 4
Date d'inscription : 15/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par La croquette le Sam 9 Fév 2019 - 17:53

Girelle a écrit:
Et mes dernières réflexions m'incitent aussi à faire de la place, en arrêtant les suivis qui s'éternisent, même si l'enfant a encore des difficultés, parce qu'on ne peut pas tout réparer et que l'orthophonie ça ne dure pas toute la vie, même si on a un handicap : il faut apprendre à vivre sans, à se débrouiller sans. C'est notre boulot aussi de préparer les enfants et leurs familles à ça. Et en termes de santé publique, je pense que "chacun son tour", ça a du sens, que l'élan qu'on donne permet de continuer à faire les progrès tout seul.

Tellement vrai, je suis vraiment très en phase avec ta réflexion.
La croquette
La croquette

Messages : 2441
Date d'inscription : 15/05/2011
Age : 50
Localisation : Sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Rozan le Lun 11 Fév 2019 - 9:33

C'est aussi la difficulté, de savoir quand arrêter. On se dit que l'enfant (dans mon cas), se débrouille, on programme l'arrêt, et on fait un bilan où il est encore très en deçà de ce qui est attendu à son âge et on se demande si on fait bien d'arrêter.
Rozan
Rozan

Messages : 488
Date d'inscription : 08/09/2015
Age : 39
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par lilibleu le Lun 11 Fév 2019 - 12:42

pas de liste d'attente pour moi non plus... je programme des bilans durant les vacances scolaires, j'évalue ceux qui vont bientôt arrêter et je programme des bilans en conséquence; donc soit je donne des rdv à 2 mois maxi, soit je leur dis que je n'ai pas de place et qu'il faut rappeler d'ici trois mois

par contre, certains ne comprennent pas (ou ne veulent pas comprendre), et ils pensent que 3 mois plus tard j'aurais une place dans la semaine

la plupart des gens savent bien qu'il faudra attendre... mais de temps en temps j'ai un message sur le répondeur tel que "bonjour, mon enfant a besoin d'un bilan, je suis dispo ce soir après 17h ou demain après 16h"..... ils tombent de haut lorsque je les rappelle...

lilibleu

Messages : 615
Date d'inscription : 01/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Bouclette le Mar 12 Fév 2019 - 14:54

La croquette a écrit:
Girelle a écrit:
Et mes dernières réflexions m'incitent aussi à faire de la place, en arrêtant les suivis qui s'éternisent, même si l'enfant a encore des difficultés, parce qu'on ne peut pas tout réparer et que l'orthophonie ça ne dure pas toute la vie, même si on a un handicap : il faut apprendre à vivre sans, à se débrouiller sans. C'est notre boulot aussi de préparer les enfants et leurs familles à ça. Et en termes de santé publique, je pense que "chacun son tour", ça a du sens, que l'élan qu'on donne permet de continuer à faire les progrès tout seul.

Tellement vrai, je suis vraiment très en phase avec ta réflexion.

Ohhh oui... Dans certains pays, les prises en charge sont limitées dans le temps ou en nombre de séances (2 ans en Belgique, parfois quelques séances au Québec, limitées aussi en Suisse...), et bien que ce soit critiquable, je pense que nous devrions nous en inspirer... car, même en cas de handicap, l'orthophonie n'est pas "obligatoire" ni "vitale", comme certains soins infirmiers, mais devrait être en fonction de la demande du patient. Pour ma part, j'essaye vraiment d'être dans une optique de "fonctionnalité". oui, oui parfois tout n'est pas réparé, et oui parfois on est loin de la norme, sauf que le patient, lui, se sent fonctionnel dans son milieu, alors, pourquoi poursuivre? Nous ne pourrons pas tout réparer, soyons réalistes... Une pause peut également être bénéfique au bout de 50 séances, et la dyslexie étant un trouble durable, on peut tout à fait demander au patient de nous recontacter dans quelques mois, non (tout en informant le médecin dans un courrier). Peut-être aussi est-il nécessaire de dire au patient dès le départ : je fais une demande pour 30 séances, on verra comment tu te sens dans 30 séances. Et souvent au bout de 30 séances, ça a bougé, parfois il faut poursuivre, parfois pas, mais ça aide le patient à se projeter, je trouve, à être plus acteur...

Et pour la liste d'attente, je juge de l'urgence au téléphone ; les neuros, les bégaiements, les petits qui ne parlent pas, mais c'est effectivement très difficile de juger et je laisse forcément  Pour les autres, je notes les noms et je demande également aux gens de me rappeler dans quelques mois. Je note les noms pour m'en souvenir, mais ceux qui ne rappellent pas, je me dis qu'ils ont trouvé ailleurs, ou n'en ont plus besoin... J'ai également un planning très "mouvant" avec seulement 50% de créneaux fixes, qui me permet d'avoir beaucoup de flexibilité. (Je précise que je n'ai pas d'enfants, ça aide pour la flexibilité). Peut-être aussi qu'inclure les parents dans les prises en charge permettrait de réduire la durée des rééducations?

Merci pour ce post en tous les cas. Smile

PS : Cath, puis-je te demander quelle formatrice t'a fait réfléchir à tout ça?
Bouclette
Bouclette

Messages : 1817
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Ploum le Mar 12 Fév 2019 - 21:10

Ce sujet me parle beaucoup également, j'ai l'impression d'avoir plus de turn over que mes collègues, mais j'aimerais en avoir encore plus.

J'ai eu l'an dernier le cas d'une ado handicapée pour laquelle j'ai arrêté le suivi, cela a été très compliqué de le faire accepter à la maman, sa fille avait un suivi ortho depuis plus de 10 ans et elle espérait toujours des progrès je pense..

A chaque fois que j'arrête un suivi je précise bien que je reste disponible si besoin, et très peu de gens rappellent, j'en conclu que j'ai bien fait d'arrêter.

Pour la liste d'attente, on prend les neuro relativement vite, et après on alterne urgences et autre demandes dans l'ordre de la liste d'attente. J'alterne aussi pour mon "confort" de travail, sinon je ne ferais que des pec d'enfants de 3 ans sans langage et/ou que de l'autisme tellement la demande est forte et je ne m'en sens pas capable.
Ploum
Ploum

Messages : 163
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par veronique hortet le Jeu 14 Fév 2019 - 9:52

Ploum a écrit:J'ai eu l'an dernier le cas d'une ado handicapée pour laquelle j'ai arrêté le suivi, cela a été très compliqué de le faire accepter à la maman, sa fille avait un suivi ortho depuis plus de 10 ans et elle espérait toujours des progrès je pense..


J'ai régulièrement des appels pour des prises en charge d'adultes handicapés, car on espère encore que l'orthophonie va améliorer les choses ! Je les prends en charge, mais en précisant bien qu'on fait XXX mois et qu'on refait le point ensuite, pour voir si quelque chose a bougé ou pas. Ce sont souvent les institutions, où ces adultes vivent, qui sont demandeuses, plus que les patients ou leur famille !
veronique hortet
veronique hortet

Messages : 5122
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 62
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Cath le Jeu 14 Fév 2019 - 18:28

Bouclette a écrit:

PS : Cath, puis-je te demander quelle formatrice t'a fait réfléchir à tout ça?

Je te réponds en mp, car je n'ai pas son accord pour dire son nom (même si je pense qu'elle ne serait pas opposée)
Cath
Cath

Messages : 1751
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 41
Localisation : 35

Revenir en haut Aller en bas

Comment choisir ? Faut il choisir ? Empty Re: Comment choisir ? Faut il choisir ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum