Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par orthosurlo le Mer 7 Mar 2012 - 12:51

Bonjour à tous,

Cette question a sans doute déjà été abordée (sous un autre titre ?), mais elle m'inquiète de plus en plus ...

Dans mon secteur, petit à petit, s'installe une drôle de relation avec les orthophonistes qui "bilantent" au sein des CRTA, oserai-je dire une forme de hiérarchie avec des "chefs" qui diraient qui prendre en rééducation, quoi faire comme rééducation, le "bon" matériel à utiliser, la fréquence des séances ... et si je ne suis pas les consignes, je suis cataloguée "mauvaise orthophoniste" (propos rapportés par des parents de petits patients qui viennent d'être bilantés).

Tout cela est insidieux et met mal à l'aise. Une franche explication s'impose ? Certes ! Mais avec quelques bons conseils d'abord peut-être, pour aborder la chose sous le meilleur angle possible ?!?

Merci par avance !


orthosurlo

Messages : 9
Date d'inscription : 24/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Invité le Mer 7 Mar 2012 - 14:42

Bonjour !

Bon je me lance vu que je suis orthophoniste mandatée dans un SESSAD de ma région pour bilanter les patients pris en charge par mes collègues...

D'abord, la convention qui me lie avec eux défend mon indépendance et évidemment que je ne prends en charge aucun de leurs enfants. J'ai même mis fin à la PEC de l'un d'eux.

A la suite de mon bilan, je dois remplir une fiche où sont détaillés les éléments suivants :différentes gênes occasionnées par les troubles relevés, la proposition de rééducation, la préconisation d'activités : tout ceci afin d'aiguiller le médecin de l'établissement qui n'a souvent que de vagues connaissances en matière de rééducation orthophonique.

Il ne s'agit pas de juger le travail d'une consoeur ou d'un confrère mais d'avoir un regard neuf extérieur et récent sur la PEC d'un enfant. Cela suit la nouvelle politique des MDPH qui demandent à ce que soit fait un état des lieux des enfants pris en charge.
Mes coordonnées sont données à mes consoeurs afin qu'elles puissent me contacter. Mes CR de bilans leur sont adressés aussi.

Ma première question est donc : avez-vous eu le CR du bilan effectué par l'orthophoniste en question ? Avez-vous pu la joindre ?
Attention aux propos rapportés, ils sont souvent source de malentendus...

De ma nouvelle expérience ( depuis septembre 2011), je dirai que ces bilans permettent parfois de mettre fin temporairement ou pas à une prise en charge qui dure depuis 5 ou 6 ans avec un essoufflement des parties en présence. C'est mieux accepté par la famille si ces fenêtres thérapeutiques sont suscitées par quelqu'un de l'extérieur.
Pour l'instant, je dirais que je vais dans le sens des consoeurs dans 80 % des cas et aucune d'entre elles ne m'a appelée. Je vous tiens au courant si ça change ! Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par orthosurlo le Jeu 8 Mar 2012 - 12:28

Merci Véronique !

orthosurlo

Messages : 9
Date d'inscription : 24/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Claudie le Jeu 8 Mar 2012 - 14:03

Ton point de vue est cohérent, Véronique, mais d'un autre coté, je comprends aussi le questionnement de Orthosurlo...

Lorsque tu dis que tu dois rendre une fiche comportant notamment la "préconisation d'activités" et que cette fiche est destinée au médecin, peut-être faudrait-il s'interroger sur les incidences d'une telle "préconisation" lorsqu'elle atterrit sur le bureau d'une consoeur en libéral ( même si elle n'a pas un ego surdimensionné, elle peut en concevoir un certain déplaisir)?

Quant à dire que grâce à ce bilan on peut stopper des PEC qui s'essoufflent, c'est ignorer que les orthos sont fort capables de stopper une PEC quand c'est nécessaire, et ne s'en privent pas. Mais c'est clair qu'un autre avis peut aider les parents à accepter cette pause...

Bref, je pense qu'une meilleure communication entre le réseau et les orthos en libéral serait en effet une bonne chose... Smile



Claudie

Messages : 11821
Date d'inscription : 14/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Invité le Jeu 8 Mar 2012 - 14:18

Hello Claudie !

La fiche préconisation d'activités est destinée aux éducateurs.
C'est le médecin psychiatre qui est chargé de coordonner le tout donc effectivement après mon bilan, j'adresse toutes les recommandations au médecin qui est le prescripteur.

Ce qui ne m'empêche pas de communiquer avec les éducateurs en question.

Pour exercer en libéral depuis 15 ans et voir à quel point il est toujours difficile à une famille d'accepter d'arrêter une prise en charge, moi-même ça m'aiderait parfois que cette décision soit prise de façon collégiale.

Car rappelons que mes bilans au sein du SESSAD ne sont qu'une pierre à l'édificice, après il s'agit au médecin de faire la synthèse avec la PEC en libéral, l'éducateur référent, l'enseignant, les autres paramédicaux.

Pour la meilleure communication, tout à fait d'accord c'est pour cela que je ne peux qu'encourager Orthosurlo à contacter l'ortho en question ou le centre Very Happy


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Claudie le Dim 11 Mar 2012 - 20:21

Merci Véronique pour ces précisions . Smile

Claudie

Messages : 11821
Date d'inscription : 14/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Padmasana le Dim 11 Mar 2012 - 20:42

C'est bizarre, je n'ai quasiment jamais rencontré de difficulté à arrêter une rééducation quand j'ai évoqué la question... Question Est-ce que c'est parce que je ne laisse pas la porte assez ouverte au dialogue ? Je m'interroge du coup, d'autant plus que je n'avais pas l'impression d'imposer quoi que ce soit...

J'édite : désolée, ma question ne répond pas tout à fait à la question...

Ici, on a un centre de référence, et je n'ai pas noté de souci particulier à ce niveau, le médecin qui y travaille est très respectueux du travail entrepris en libéral.

On a un réseau-dys un peu plus intrusif...

en fait, je crois que ça dépend aussi de la personnalité du médecin chef du service...

Padmasana

Messages : 1029
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Speirling le Mar 13 Mar 2012 - 21:58

Les CRTA semblent très variables dans leurs approches comme dans leurs démarches selon les régions.

Il y a une discussion assez riche impliquant une dizaine de collègues à ce sujet en supervision la semaine dernière. Nous sommes dans un département sous-doté en orthophonistes, peut-être est-ce un détail qui a son importance... mais le consensus voulait que le CRTA est ici 'à côté de la plaque'.

Le délai d'attente est interminable mais on nous reproche de leur adresser trop d'enfants ! Du coup, nous essayons de faire un filtrage pour n'envoyer que des cas qui requièrent une expertise.

Personnellement en six ans de pratique, je n'y ai envoyé que deux enfants pour lesquels planait une très forte suspicion de dysphasie. L'un d'entre eux avait eu droit à un bilan psychométrique très complet mettant en évidence une importante dissociation entre le QIV et QIP + données orthophoniques recueillis sur trois ans de prise en charge par deux orthophonistes différents (PEC conjointe), le cas ne ménageait guère de doute à mon sens.

Le seul retour a pris la forme d'un bilan orthophonique de deux pages : il ne comprenait que des données quantitatives ( dont ceux de certains tests déjà passé par l'enfant, merci d'avoir pris en considération le copieux compte-rendu de suivi orthophonique qui accompagnait la demande Rolling Eyes ), la conclusion ne concluait justement à rien de précis et la collègue nous recommandait l'utilisation de tel fichier des ECPAs.

Impossible de les avoir au téléphone...impossible d'obtenir les bilans des autres professionnels intervenus pendant la journée de passation, encore moins la synthèse finale... déception et angoisse des parents...

Bref, une assez mauvaise impression pour le coup. Je suis passé en mode 'schtroumpf grognon' pour la semaine entière à l'époque Wink. C'est finalement une neuropédiatre de la grande ville à 60 km qui a posé le diagnostic.

Speirling

Messages : 576
Date d'inscription : 06/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Claudie le Mer 14 Mar 2012 - 11:21

Même chose ici du moins pour ce qui est des RDV : délais à 6-8 mois

Pour les retours, je les trouve assez satisfaisants dans l'ensemble...

Claudie

Messages : 11821
Date d'inscription : 14/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations avec les Centres de Référence des Troubles des Apprentissages

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum