Collaborateur "insouciant"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collaborateur "insouciant"

Message par stel le Mer 9 Juin 2010 - 7:46

Bonjour à tous,

Pour fixer un peu le contexte, je rachète la semaine prochaine la patientèle d'une orthophoniste qui part à la retraite. Dans le cabinet, il y a 2 associées et 2 collaborateurs. Je connais bien le cabinet puisque j'y ai déjà travaillé en tant que collaboratrice pendant l'année scolaire 2008-2009, et l'année passée j'y ai effectué quelques remplacements.

Les 2 associées (dont je vais être à partir de lundi prochain!) rencontrent des problèmes avec le collaborateur: les rétrocessions ne sont pas payées en temps voulu (celle du mois de mai est arrivée le 14 par exemple) et il prend des bilans en douce sans augmenter son temps de travail (en gros, depuis le début de l'année scolaire, il a dû prendre 80 bilans!!).

Personnellement ça me stresse un peu, jusque là je n'avais aucune raison de m'en mêler mais je compte un petit peu sur les rétrocessions des collaborateurs (même si je sais très bien que ce n'est pas forcément très régulier, par définition).

En fait je voudrais, dès le départ, poser des conditions fermes et solides pour aider cette personne à se tenir à ce qui est défini dans son contrat (verser sa rétro avant le 5 du mois) mais justement, je ne sais pas quelles conditions je peux poser.

Je n'ai absolument pas envie de "faire ma chef" mais j'ai quand même un message à faire passer... (et en plus j'ai le même âge que le collaborateur en question, ça n'aide pas les choses!!)

Est-ce que vous avez déjà rencontré ce genre de souci avec un collaborateur?
Quelles "menaces" peut-on lui faire?
Quels recours peut-on avoir?

Est-ce qu'on peut notifier dans le contrat (parce qu'on va refaire un contrat de collaboration avec mon nom et celui de mon associée dessus) quelque chose qui nous protège?

Bon, c'est encore des questions de sous, mais je ne sais pas du tout comment m'y prendre.

Merci pour vos réponses!! Smile

stel

Messages : 22
Date d'inscription : 05/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par mlaurebb le Mer 9 Juin 2010 - 10:26

Bonjour,

Un conseil qu'on m'a donné récemment (petit scarabée grandit!! Wink ) : vous en avez parlé avec lui?
Lui rappeler que la rétro doit être versée avant le 5 comme c'était prévu, lui expliquer s'il y a des impératifs de dates, il ne s'en rend peut-être pas compte.
Perso, j'ai demandé à ma collab de me verser sa rétro le 10...+/-, car même si ça m'aide à payer les charges du cabinet, je ne compte pas dessus à qq jours près! Peut-être tu t'inquiètes trop de cette question, non?

Ensuite, je dirai qu'avoir le même âge que lui n'est pas un problème, c'est le message que tu passes qui importe non?

Enfin, je n'ai pas compris le coup des 80 bilans sans augmenter son temps de travail... Mais ça peut valoir le coup d'en parler

Et puis, si vraiment il ne "colle" pas, vous ne renouvelez pas son contrat!

Bon courage et no stress!

mlaurebb

Messages : 2087
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par mlaurebb le Mer 9 Juin 2010 - 10:28

Je rajoute par rapport à la date de versement : quand j'étais moi-même collab, je n'ai pas toujours versé ma rétro en temps et en heures, et mes collègues ne m'en ont jamais tenu rigueur et c'était vraiment appréciable. Du coup aujourd'hui, j'adopte la même attitude! Wink

mlaurebb

Messages : 2087
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par propylene le Mer 9 Juin 2010 - 11:42

mlaurebb a écrit:
Enfin, je n'ai pas compris le coup des 80 bilans sans augmenter son temps de travail... Mais ça peut valoir le coup d'en parler

Moi non plus.
Mais sinon, vu que vous faites un nouveau contrat, c'est l'occasion de rappeler les échéances (par le dialogue comme le préconise Ptit Scarabée Wink ) et éventuellement de proposer de décaler un peu la date de la rétrocession si c'est plus facile pour lui (sans trop y croire)?

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: -> ici <-
OrthoGestion? C'est 4868 membres et 193774 messages!

propylene
Admin

Messages : 9815
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 39
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 17:43

Cette année, j'ai rédigé un contrat avec ma collaboratrice où il est indiqué que la rétrocession doit être versée le 20 de chaque mois.
En fait, j'ai une grosse échéance le 5 de chaque mois, et, en mettant au plus tard le 31, je me retrouvais souvent avec la rétrocession sur mon compte un peu après le 5, et mon banquier piquait une gueulante à chaque fois. Alors, le 20, soit 15 jours avant l'échéance, cela devrait être nickel.
Pour moi, ni "menaces", ni "faire son chef", ni dialogue : son contrat arrive à échéance puisque sa titulaire s'en va, et visiblement, c'est un "mauvais cheval". Cherche un autre collaborateur. J'en ai vu 5 vendredi dernier et ai choisi grâce à l'expérience. Je peux te passer le contrat que je propose : je le peaufine année après année.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Admin le Mer 9 Juin 2010 - 19:30

Tu as besoin des rétrocessions pour vivre ? Quel malheur !

Admin
Admin

Messages : 9997
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 19:33

Admin a écrit:Tu as besoin des rétrocessions pour vivre ? Quel malheur !
Le "quel malheur !", c'est de l'humour ?
Bah, oui, c'est ric-rac, et du coup aussi, aucun fric à placer en bourse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Admin le Mer 9 Juin 2010 - 19:54

Non, ce n'est pas tout à fait de l'humour : je ne savais pas que certains collègues ne pouvaient se passer de collaboratrice et que leurs investissements reposaient sur l'argent qu'elle leur versait. Ce serait intenable ici.

Admin
Admin

Messages : 9997
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par stel le Mer 9 Juin 2010 - 20:08

Merci à tous pour vos réponses...

mlaurebb: Effectivement, le dialogue est la première chose qui me vient l'esprit! Wink Mais comme je ne suis pas encore légalement dans le cabinet, il y a des choses que je n'aurais pas dû entendre... Je vais sans doute attendre les premiers mois pour voir si cela se poursuit... Le collaborateur arrive à donner sa rétro quand les titulaires le lui rappellent au moins 10 jours avant. Il lui est arrivé de ne sauter des mois de rétrocession..... Sad

Ensuite, c'est vrai que les rétrocessions, je compte un peu dessus quand même car je fais un investissement assez important. Même si je sais bien que ce n'est pas fixe, etc. Je "dépends" un peu de cette rentrée d'argent aussi. (enfin, juste les premiers mois, où j'aurai très peu de "fonds de roulement"...).

Merci pour vos conseils à la débutante que je suis en tous cas! Wink

stel

Messages : 22
Date d'inscription : 05/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 20:10

Il y a deux choses dans ce que tu dis : se passer de collaboratrice et investir.
Se passer de collaboratrice ou d'associée, cela veut dire travailler seule, et c'est difficile tant moralement que financièrement, à Paris en tout cas à mon avis.
Faire reposer son investissement sur ses collaboratrices ? La caricature est prononcée, c'est bien cela que j'ai perçu dans "quel malheur!". Bah non, mon investissement financier dans la pierre ne repose pas sur elles, puisqu'en ayant acheté un local avec deux bureaux, c'est environ 400 euros par mois que j'investis au-delà de la valeur locative du bien. Elles y participent, en échange de la formation pratqiue que je leur assure sur trois ans maximum, jusqu'à ce que je trouve une collaboratrice avec qui m'associer. Mais leur participation m'est indispensable pour rembourser intégralement mon emprunt chaque mois, y compris dans la part de "valeur locative" qu'elle paient.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Alain Alvo le Mer 9 Juin 2010 - 21:10

Bonsoir tout le monde.
Après avoir connu quelques retards (grandissants) concernant le versement des rétrocessions (20%) par une de mes anciennes collaboratrices, voici la clause, copiée-collée, que j'avais rajoutée dans les contrats qui ont suivi son départ (cette clause que je n'ai jamais eu à utiliser, a, en quelque sorte, simplement constitué une sorte de "garde-fou" (les rétrocessions devaient être versées au terme de chaque mois et, au plus tard, le 5 du mois suivant) :

""D’un commun accord entre Mademoiselle ------ et Monsieur Georges Clooney, au premier manquement à la rétrocession par Mademoiselle -------, au-delà du dixième jour de retard, les modalités d’application de la rétrocession seront remplacées par les suivantes :

• Le 25 de chaque mois, excepté au mois d’Août (mois d’activité moindre), un virement bancaire automatique sera effectué, depuis le compte bancaire professionnel de Mademoiselle -------, vers le compte bancaire professionnel de Monsieur Georges Clooney (qui aura auparavant fourni un relevé d’identité bancaire (« RIB »), à cet effet, à Mademoiselle -------.
• Le montant de ce virement mensuel sera égal à 840 € (huit cent quarante euros), soit, approximativement, 35 actes cotés AMO 10,1.
• Au terme de chaque année d’exercice, après encaissement de la totalité de ses recettes, Mademoiselle ------- devra calculer le montant total des recettes encaissées dans l’année, et présenter ce montant à Monsieur Georges Clooney, afin de régulariser l’écart éventuel entre le total des sommes rétrocédées dans l’année par Mademoiselle --------- et les 20% réels du total des recettes encaissées (cette régularisation pouvant s’effectuer dans un sens comme dans l’autre, selon le cas) ""


Voilà ... jocolor

Alain Alvo

Messages : 6322
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 18
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 21:31

Alain Alvo a écrit:Bonsoir tout le monde.
Après avoir connu quelques retards (grandissants) concernant le versement des rétrocessions (20%) par une de mes anciennes collaboratrices, voici la clause, copiée-collée, que j'avais rajoutée dans les contrats qui ont suivi son départ (cette clause que je n'ai jamais eu à utiliser, a, en quelque sorte, simplement constitué une sorte de "garde-fou" (les rétrocessions devaient être versées au terme de chaque mois et, au plus tard, le 5 du mois suivant) :

""D’un commun accord entre Mademoiselle ------ et Monsieur Georges Clooney, au premier manquement à la rétrocession par Mademoiselle -------, au-delà du dixième jour de retard, les modalités d’application de la rétrocession seront remplacées par les suivantes :

• Le 25 de chaque mois, excepté au mois d’Août (mois d’activité moindre), un virement bancaire automatique sera effectué, depuis le compte bancaire professionnel de Mademoiselle -------, vers le compte bancaire professionnel de Monsieur Georges Clooney (qui aura auparavant fourni un relevé d’identité bancaire (« RIB »), à cet effet, à Mademoiselle -------.
• Le montant de ce virement mensuel sera égal à 840 € (huit cent quarante euros), soit, approximativement, 35 actes cotés AMO 10,1.
• Au terme de chaque année d’exercice, après encaissement de la totalité de ses recettes, Mademoiselle ------- devra calculer le montant total des recettes encaissées dans l’année, et présenter ce montant à Monsieur Georges Clooney, afin de régulariser l’écart éventuel entre le total des sommes rétrocédées dans l’année par Mademoiselle --------- et les 20% réels du total des recettes encaissées (cette régularisation pouvant s’effectuer dans un sens comme dans l’autre, selon le cas) ""


Voilà ... jocolor
Sérieux ?
Le virement bancaire automatique... ou prélèvement automatique, autrement dit, est interdit entre un locataire et son loueur. Je pense que ce n'est pas autorisé pour une rétrocession.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Alain Alvo le Mer 9 Juin 2010 - 21:42

(Re) Bonsoir. Pour répondre à ta remarque, voici un extrait copié-collé (Le Particulier) : Un propriétaire ne peut effectivement obliger un locataire à payer par virement bancaire, mais d'un commun accord, cela ne semble pas interdit ; dans mon contrat, il est clairement stipulé : "d'un commun accord"...

Copié-collé :
""Location
18/09/2009
Je suis bailleur et mon locataire veut payer son loyer par chèque. Puis-je lui imposer de payer par virement bancaire ?

Non. Le bailleur, ou son mandataire, ne peut obliger le locataire à user de ce mode de paiement. Le locataire doit avoir le libre choix de la manière dont il s'acquitte de son dû.

La seule obligation légale qui pèse sur le locataire est de payer le loyer et les charges récupérables aux termes convenus. Peu importe le moyen qu'il utilise pour ce faire."" Fin du copié-collé.

Bonne soirée. albino

Alain Alvo

Messages : 6322
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 18
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 21:49

Alain Alvo a écrit:(Re) Bonsoir. Pour répondre à ta remarque, voici un extrait copié-collé (Le Particulier) : Un propriétaire ne peut effectivement obliger un locataire à payer par virement bancaire, mais d'un commun accord, cela ne semble pas interdit ; dans mon contrat, il est clairement stipulé : "d'un commun accord"...

Copié-collé :
""Location
18/09/2009
Je suis bailleur et mon locataire veut payer son loyer par chèque. Puis-je lui imposer de payer par virement bancaire ?

Non. Le bailleur, ou son mandataire, ne peut obliger le locataire à user de ce mode de paiement. Le locataire doit avoir le libre choix de la manière dont il s'acquitte de son dû.

La seule obligation légale qui pèse sur le locataire est de payer le loyer et les charges récupérables aux termes convenus. Peu importe le moyen qu'il utilise pour ce faire."" Fin du copié-collé.

Bonne soirée. albino
Dont acte.
Tu marques "d'un commun accord" dans le contrat. Oui, bien sûr, c'est un contrat cosigné. Mais cette mesure de prélèvement automatique, dans le cas présent, a vraiment valeur de contrition, et c'est justement ce que la loi interdit. Le "d'un commun accord" n'enlève rien à cet état de fait. Je parie pour la qualification de clause "abusive" devant un tribunal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Marie le Jeu 10 Juin 2010 - 10:46

Je ne suis pas d'accord avec toi sur les termes pluieintermittente...
Le virement automatique est à l'initiative du titulaire du compte à débiter, donc ici du collaborateur... Il n'y a donc aucune contrition puisque c'est exactement comme s'il faisait un chèque.(ça a juste l'avantage d'éviter les "oublis")

Le prélèvement automatique est à l'initiative du bénéficiaire. Il vient, en gros, se servir directement sur le compte du collaborateur. (Là c'est le collaborateur qui doit donner son RIB et celà est effectivement interdit dans le cas que tu cites locataire/bailleur)

Notre ami George parle du 1er cas de figure. Celui où il donne son RIB à son collaborateur. Je ne vois donc pas où serait le problème...

Marie, dont les restes de son job étudiant dans une banque, l'aident souvent quand il faut discutailler avec le banquier... Very Happy

Marie

Messages : 943
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Invité le Jeu 10 Juin 2010 - 12:13

Marie a écrit:Je ne suis pas d'accord avec toi sur les termes pluieintermittente...
Le virement automatique est à l'initiative du titulaire du compte à débiter, donc ici du collaborateur... Il n'y a donc aucune contrition puisque c'est exactement comme s'il faisait un chèque.(ça a juste l'avantage d'éviter les "oublis")

Le prélèvement automatique est à l'initiative du bénéficiaire. Il vient, en gros, se servir directement sur le compte du collaborateur. (Là c'est le collaborateur qui doit donner son RIB et celà est effectivement interdit dans le cas que tu cites locataire/bailleur)

Notre ami George parle du 1er cas de figure. Celui où il donne son RIB à son collaborateur. Je ne vois donc pas où serait le problème...

Marie, dont les restes de son job étudiant dans une banque, l'aident souvent quand il faut discutailler avec le banquier... Very Happy
Dont acte sur les termes.
Après, un lapin qui a des écailles, des nageoires et qui fait des bulles dans l'eau n'est plus un lapin. C'est un poisson.
Un virement automatique, imposé par contrat en cas de retard de paiement comme c'est la cas, ressemble fort, fort, fort à un prélèvement.
La nuance entre les termes ne masque pas beaucoup la réalité sous-jacente : c'est une contrition.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaborateur "insouciant"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum