La liberté d'installation supprimée pour les médecins ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La liberté d'installation supprimée pour les médecins ?

Message par Claudie le Jeu 7 Fév 2013 - 13:25

Médecins : « Le Sénat propose de supprimer leur liberté d’installation »

C’est ce qu’annonce Le Figaro, qui parle d’un « rapport explosif ». Le journal explique que « pour repeupler les déserts médicaux, les sénateurs ont une mesure radicale : entraver la liberté d'installation des médecins et non les inciter à ouvrir des cabinets dans des zones sous-dotées. […] Les élus de la Haute Assemblée ne croient pas aux mesures incitatives proposées par Marisol Touraine, qu'ils jugent «opaques, complexes et inefficaces». […] Ils suggèrent au contraire d'exclure de la Sécu les praticiens qui veulent s'installer dans les zones «surdotées» ».
Hervé Maurey (UDI), auteur de ce rapport « adopté à l'unanimité par la Commission de l'aménagement du territoire », déclare ainsi qu’« à l'exception des médecins, toutes les professions de santé sont régulées. Nous ne proposons pas de supprimer la liberté d'installation des praticiens, nous voulons juste encadrer le libéralisme absolu qui a conduit à la désertification de certains territoires ».
Le sénateur ajoute : « Il faut dès à présent prévenir les étudiants que ce système pourrait être généralisé si les déserts médicaux s'étendent d'ici à la fin de la législature. […] Il faut régionaliser le numerus clausus en fonction des besoins des territoires, alors qu'à l'heure actuelle ce mécanisme ne définit les effectifs d'étudiants en médecine qu'au niveau ­national ».
Le Figaro relève qu’« une mesure similaire [d’exclusion de l'Assurance-maladie], appliquée aux infirmiers en 2008, a provoqué en 3 ans un bond des installations de 33% dans les déserts médicaux », et précise que « les médecins spécialistes (gynécologues, cardiologues, etc.) bénéficieraient d'un régime un peu plus corsé, avec l'instauration d'un service médical obligatoire de 2 ans, à la fin de leurs études, dans les petits hôpitaux de chefs-lieux de départements qui rencontrent de grandes difficultés à recruter ». Le quotidien remarque que « jusqu'à présent, les médecins ont tendance à s'installer dans la ville où ils ont étudié. Peu optent pour la campagne afin de remplacer les confrères, de plus en plus nombreux, à partir à la retraite ».
« Reste que s'attaquer à la liberté d'installation des médecins est un exercice politiquement périlleux », observe le journal. Hervé Maurey note ainsi que « tous les gouvernements ont reculé devant le poids électoral des médecins et les grèves des internes ».
Source : MEDISCOOP


Pour le moment nous ne sommes pas concernés (trop insignifiants, trop peu nombreux, sans doute...) ouf !
avatar
Claudie

Messages : 12193
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté d'installation supprimée pour les médecins ?

Message par laurent Gretcha le Jeu 7 Fév 2013 - 14:53

Oui mais les problèmes d'accès aux soins, de zones sur- et sous-dotées existent toujours, et pour toutes les profs de santé, dont la nôtre... et tant que la solution ne sera pas trouvée, on continuera à la chercher, à faire des essais, etc...
Les autres mesures préconisées (instaurer une période de stage en méd généraliste, ou dans une région rurale, ouverture de maisons de santé regroupant les PS) vont peut-être finir par améliorer les choses, mais ça ne va pas très vite non?
avatar
laurent Gretcha

Messages : 14205
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum