Population reçue en libéral/en salariat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Population reçue en libéral/en salariat

Message par Capucine le Ven 11 Oct 2013 - 13:33

Bonjour à tous,
Je vous lis régulièrement, mais interviens peu. Je me permets d'écrire aujourd'hui suite à une réflexion entendue il y a quelques temps et qui continue de m'interroger.
Je travaille en institution, en CMP pour être précise. Il y a, vous le savez, une trèèès longue liste d'attente, avec une équipe débordée et qui tente de son mieux de répondre à ces familles. La population d'enfants que je reçois présente des troubles assez lourds (en tout cas pour moi :TED, dysharmonies, troubles du la relation, du comportement, retards s'inscrivant dans de grosses carences socio-éducatives). Je suis "heureuse" quand je peux recevoir un enfant qui présente un tableau "plus léger", RP/RL, DL/DO avec des PEC plus "classiques" pour moi, en tant qu'ortho.
Or, une collègue en libéral se dit débordée par des situations de plus en plus lourdes, parce que les institutions ne sont plus en capacités de les recevoir, se dit seule et isolée. J'ai eu le sentiment d'une incompréhension du fait que je puisse parfois garder une place pour recevoir des enfants ne relevant pas d'une PEC psy, alors qu'elle-même en privé en reçoit et se sent dans l'obligation de le faire.
Ma question est donc la suivante :
Est-ce le cas isolé d'une orthophoniste qui répond à toutes les demandes qui lui sont adressées? Recevez-vous également des enfants de plus en plus mal parce que le public ne peut plus le faire? Le cas échéant, vous sentez-vous en capacité de le faire en libéral? Pensez-vous que les TED et autre troubles sévères doivent être l'apanage du public?
J'espère avoir été claire dans mes propos et attends vos éclaircissements en vous remerciant par avance!

Capucine

Messages : 91
Date d'inscription : 24/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Pirouette le Ven 11 Oct 2013 - 14:19

Effectivement depuis 5 / 6 ans je reçois de plus en plus de "cas lourds".

Exerçant en milieu rural les parents se tournent d'abord vers moi, c'est moi qui les orientent vers des institutions si besoin. Je n'oriente jamais vers un CMP, j'envoie à d'autres libéraux avec qui je travaille (psychomot', pédo-psy, psy ....) ou à l'hôpital.

Je me suis formée et je me forme encore pour les pec "lourdes" : PECS, Troubles de l'attention TDH, je fais un DU sur les troubles des apprentissages actuellement.

Pirouette

Messages : 2537
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Kati le Ven 11 Oct 2013 - 14:34

J'ai constaté une augmentation voire une explosion de la demande pour des pathologies de plus en plus lourdes (retards globaux, TED, handicaps....) depuis le début des années 2000.
L'explication me semble multiple:
- le dépistage est de plus en plus efficace et donc les PEC augmentent
- les institutions sont débordées et ne peuvent répondre à la demande
- beaucoup de familles sont déçues par les PEC en institution et se retournent vers le libéral car le financement des PEC libérales non remboursées est devenu plus facile depuis la loi 2005 avec l'octroi de l'AEEH
Je ne pense pas que les PEC d'enfants handicapés doivent être l'apanage du public car cela peut très bien (voire mieux) fonctionner en lbéral quand les parents sont investis et mettent en place toutes les PEC nécessaires et que les pro libéraux communiquent régulièrement entre eux (si, si c'est possible).
Mais je me mets à ta place, il doit être difficile d'enchaîner toute la journée des rééducations de troubles lourd et un enfant présentant une patho plus "légère" permet de souffler un peu. Ça on l'a encore plus facilement en libéral.
Il n'empêche que le public ne suffit plus depuis belle lurette à répondre à une demande grandissante et que cela devient un véritable problème qui reste négligé par nos instances.
Le dernier jugement sommant l'état de trouver immédiatement une place en institution adapté pour une jeune adulte souffrant du syndrome de Prader Willis est une grande avancée. Espérons que cela fasse bouger les choses.
J'ai un peu divergé là.

Kati

Messages : 2226
Date d'inscription : 22/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par veronique hortet le Ven 11 Oct 2013 - 15:16

Je n'ai pas noté vraiment "d'augmentation". Mais, je suis un peu comme Pirouette : j'exerce en milieu rural et les parents viennent souvent vers moi en première intention. Quand le cas est trop lourd, comme je ne suis pas spécialement formée, je les aiguille vers le CAMSP ou le CMP, mais bien souvent je continue jusqu'à ce qu'ils aient une place...

veronique hortet

Messages : 3302
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 59
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Jess le Ven 11 Oct 2013 - 15:50

Pour ma part, j'ai aussi une nette augmentation de ce type de demandes (je suis en libéral), et à chaque fois (à 100%, promis), c'était pour la raison suivante : le CMP/CMPP/IME n'a pas renouvelé le contrat de l'orthophoniste salariée, ils n'ont donc plus d'ortho pour prendre en charge les patients.
Galère, galère... car moi je n'ai pas encore pu me former, et c'est super difficile les PEC "lourdes" je trouve... je le précise aux parents au téléphone mais ils me disent que c'est mieux que rien. Enfin ce n'est pas la panacée.

Jess

Messages : 1016
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par laurent Gretcha le Ven 11 Oct 2013 - 15:59

... et soit le CMP se retrouve sans patient (ce qui m'étonnerait un peu), soit tu te trouves en situation de double prise en charge.
Sad

laurent Gretcha

Messages : 13847
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Capucine le Ven 11 Oct 2013 - 18:00

Il me semble effectivement que la qualité des formations que nous suivons, et la constitution de réseaux de pro libéraux, comme tu le dis, Kati, permettent à ces enfants d'être pris en charge de manière tout à fait adaptée en-dehors des institutions.
Ce qui me met mal à l'aise, c'est cette croyance relayée  par des consoeurs, salariées ou pas d'ailleurs, que les pathologies dites lourdes sont excessivement compliquées à suivre en libéral et que, dans vos cabinets, vous êtes en souffrance de ce fait.

Capucine

Messages : 91
Date d'inscription : 24/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par veronique hortet le Ven 11 Oct 2013 - 18:03

laurent Gretcha a écrit:.. soit tu te trouves en situation de double prise en charge.
Sad
Ici, la CPAM accepte de payer les séances pour les enfants en CMP ! (confirmé par écrit !)

veronique hortet

Messages : 3302
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 59
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Marie-Laure le Ven 11 Oct 2013 - 22:19

en souffrance Capucine? plutôt sous entendu par certains confrères /consoeurs salariés en libéral nous serions incompétentes. pour les patho lourdes....

Marie-Laure

Messages : 657
Date d'inscription : 14/02/2011
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Speirling le Sam 12 Oct 2013 - 1:16

le CMP/CMPP/IME n'a pas renouvelé le contrat de l'orthophoniste salariée, ils n'ont donc plus d'ortho pour prendre en charge les patients.
La raison me paraît être plutôt plus prosaïque : une fois la collègue partie (les créations de poste sont assez rares), l'annonce d'embauche est déposée et personne ne se présente pendant des lustres...si bien que les recruteurs perdent espoir.

Le phénomène est criant dans les structures privées et encore plus dans la fonction publique hospitalière. 'Impossible de recruter des orthophonistes, même à temps plein et en leur proposant d'entrer à l'échelon 3 : personne ne se présente ! Et les quelques-uns qui viennent font souvent du mixte puis nous lâchent quelques mois après ' me disait une cadre de santé au CHU local.'

Elle précisait que ce n'était pas propre aux orthophonistes, le phénomène est criant chez les kinés aussi, auprès desquels l'hôpital n'a vraiment pas la cote Smile. Pour elle, l'explication tenait en une phrase : 'le salaire proposé est beaucoup trop faible : on ne peut pas rivaliser avec le libéral, même avec les avantages sociaux. Pour une personne mariée dont le conjoint à un salaire normal, il n'y a aucun intérêt à venir bosser chez nous puisqu'un mi-temps en libéral lui rapportera autant sinon plus'.

* P.S : pour elle, un mi-temps = 30 rdv semaine, sans tenir compte de la rétrocession.

Speirling

Messages : 576
Date d'inscription : 06/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Claudie le Sam 12 Oct 2013 - 8:00

Je ne sais pas trop ce que tu attends de cette discussion, Capucine ?

Je ne pense pas que l'on puisse ici illustrer de maniére vraiment représentative ce qui se passe dans nos cabinets , mais en ce qui me concerne j'ai toujours vu des cas lourds en libéral et, ma foi, il ne m'est jamais venu à l'idée qu'il y avait une compétence supérieure des orthos pour ces PEC dans les CMP .

Je suis en ce moment un enfant TED , en collaboration avec une autre ortho du village qui me l'a adressé pour un travail spécifique en GMentale et une psychomotricienne . Cet enfant a été suivi plusieurs années en CMP et sa mère préfère le libéral parce qu'il stagnait et que là elle le voit progresser. Dans ce CMP on prend aussi des cas "légers", comme cette autre enfant dysalculique, que l'ortho a gardée 2 ans alors qu'elle aurait dû l'adresser à une ortho formée en logico maths...il y a aussi sans doute des enfants en grande difficulté qui y sont bien suivis.
Ces quelques exemples montrent bien qu'il n'y a pas de régle...
Ce qui est certain en tout cas, c'est qu'en libéral aussi il y a des listes d'attentes de plus en plus longues.
Mais je pense que l'on ne doit surtout pas se forcer à prendre en charge un patient si sa pathologie nous effraie , si l'on ne se sent pas prêt à s'en occuper ( les laryngectomisés , par exemple,  je les adresse ailleurs personnellement) et je n'ai jamais eu le sentiment d'être obligée de m'occuper de cas lourds parce que le CMP ne pouvait pas les recevoir...si j'en prends en charge, c'est plutôt un choix des parents...voilà mon expérience.Smile bon week end !

Claudie

Messages : 11824
Date d'inscription : 14/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Capucine le Sam 12 Oct 2013 - 11:20

J'ai exercé en cabinet il y a qq années, et je recevais des enfants bien en difficultés, mais ça ne posait pas de problème dans la mesure où :
-je pouvais échanger avec les collègues, et demander qu'elle prennent le relais si j'en avais besoin (et vice versa) ;
- je me formais très régulièrement ;
- j'avais constitué, comme c'est dit plus haut, un réseau de pro libéraux avec lesquels échanger à propos de l'enfant ;
- je ne prenais en charge que des enfants pour lesquels je me sentais compétente, et ré-orientais les autres ;
- je me payais une supervision..
Je pense que c'est une façon d'exercer notre métier et une conception de l'orthophonie assez "classiques"..

Ce que j'attends de cette discussion, c'est de comprendre si le sentiment de se sentir débordé(e) de PEC "lourdes" en cabinet est généralisé ,ou s'il est propre à certain(e)s ortho. La plainte que j'ai entendue, c'est que, en gros, ce n'est pas normal qu'on prenne en charge des pathologies "légères" en CMP par exemple, ce qui nous empêche de recevoir des plaintes plus graves, qui du coup sont renvoyées vers les cabinets.

C'est difficile de tout détailler pour être bien comprise sur un forum...

Ce qui me pose question, c'est de constater que c'est ce que soutiennent aussi des ortho en institutions, quitte à discréditer les collègues libérales aux yeux des équipes, ce qui me heurte réellement.
Je voulais des "billes" pour répondre la prochaine que ça se reproduira (je suis un peu éloignée de la réalité du libéral à présent), d'autant que je crains, à l'avenir, de ne devoir recevoir que des enfants très malades.

Capucine

Messages : 91
Date d'inscription : 24/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par supercalifragilistic le Sam 12 Oct 2013 - 11:37

J'ai travaillé en institution et en libéral. Je n'étais pas différemment formée pour l'une ou l'autre des façons d'exercer, je n'étais donc pas plus compétente en institution que je ne le suis en libéral. IL est difficile parfois de recevoir des patients avec des pathologies lourdes en libéral, non pas parce que nous sommes moins compétentes mais parce que les locaux ou tout simplement l'organisation du planning ne s'y prête pas. Il ne me semble pas que les formations complémentaires soient multipliées dans les institutions, et on arrive avec un peu de réflexion à passer outre les difficultés d'organisation de prise en charge en libéral....

Je me souviens d'une discussion avec une amie ortho n'ayant travaillé qu'en salariat, qui me disait que si elle devait s'installer en libéral son seul problème serait certainement d'avoir à gérer l'administratif (dont elle n'imaginait d'ailleurs pas l'ampleur) car comme elle avait l'habitude de travailler avec des cas lourds, elle trouverait forcément le travail rééducatif facile puisque nous n'avions finalement à traiter que des broutilles... Je n'avais pas tellement aimé cette discussion...

supercalifragilistic

Messages : 914
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par chevêchette le Sam 12 Oct 2013 - 17:23

J'ai travaillé en CMP et en CMPP durant de nombreuses années!! Désormais exercice mixte: libéral, IME. En CMP j'avais l'impression que nous recevions essentiellement des enfants de milieu socio-économique défavorisés, avec des troubles plus ou moins importants. J'ai parfois entendu des familles plus "aisées" dire que dans les centres, nous n'avions pas tout à fait le même diplôme qu'en cabinet. Ces familles allaient plutôt chez des orthos et des psy libéraux.

chevêchette

Messages : 1151
Date d'inscription : 02/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par chemsetomi le Sam 12 Oct 2013 - 22:13

Bonsoir,
Exerçant en milieu rural, je pense comprendre le sentiment de certaines libérales "qui se sentent débordées" dans a gestion des cas lourds. Disons que vers chez moi on assiste depuis plusieurs années à une forme de repli des structures avec lesquelles il devient très difficile ne serait-ce que d'échanger ( "le secret médical ma bonne dame " clown ). Alors il est vrai que pour certains cas très lourds, et comme cela a déjà été dit, la réalité du libéral ( organisation des locaux entre autres ) mais aussi le manque de coordination sont des obstacles à la PEC et on se sent bien seule et démunie... mais les postes en salariat ne sont pas pourvus alors on continue en serrant les dents  et en faisant de son mieux...
Bref, je ne sais pas si c'est très clair mais en gros de mon point de vue c'est plus l'absence de liens, voire même de considération de  la part des structures, qui est pesant, plus que la lourdeur de la patho en elle-même ...

chemsetomi

Messages : 131
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Muriel le Dim 13 Oct 2013 - 11:19

Il est vrai qu'avec certaines structures les échanges ne sont pas faciles. Ce n'est pas le cas pour toutes les structures heureusement. Pour les cas difficiles auxquels je suis confrontée, le psychologue, l'éducateur, etc. du centre prennent souvent l'initiative de me contacter et les échanges sont tout à fait possibles et bénéfiques pour le patient. J'ai pour ma part plus de "pathologies lourdes" qu'auparavant ; c'est peut-être simplement parce que j'ai changé de région récemment ; la demande n'est pas la même. Les "pathologies lourdes" ne me dérangent pas du tout, bien au contraire. Ce qui me pèserait en revanche, ce serait de n'avoir que des patients avec "pathologie lourde" toute la journée ; je te comprends bien sur ce point Capucine !

Muriel

Messages : 215
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Lullaby le Dim 13 Oct 2013 - 19:45

Certains centres sont connus pour ne pas du tout communiquer avec l'extérieur (autres professionnels et... parents!), ce qui rend les suivis un peu compliqués!

Lullaby

Messages : 549
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Capucine le Mer 16 Oct 2013 - 8:52

Merci pour vos réponses, d'autant que ma demande était tout de même assez floue.
Cela me permet d'étayer ma réflexion, et de ne pas faire d'une situation particulière une généralité.

Capucine

Messages : 91
Date d'inscription : 24/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Population reçue en libéral/en salariat

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum