cession en zone très défavorisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

cession en zone très défavorisée

Message par sylvae le Sam 15 Mar 2014 - 12:43

Bonjour à tous
Je suis intéressée par un rachat de patientèle ( petite patientèle 25-30 rdv volontairement limité ) dans un cabinet ( très agréable, avec collègue sympathique) implanté en zone défavorisée.
Intéressée et ayant réellement envie de m'investir auprès de ces patients, je me pose de nombreuses questions.
J'ai besoin d'avoir l'avis, le ressenti d'orthos exerçant dans ces zones ( taux d'absentéisme, implication/investissement des patient...).

 merci1  aux collègues qui prendront le temps de me répondre.


sylvae

Messages : 37
Date d'inscription : 30/08/2011
Localisation : bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par aurore ... le Sam 15 Mar 2014 - 12:59

je ne suis pas en zone très défavorisée, mais je connais une collègue dans ce cas. Côté "politesse/absentéisme" etc de la patientèle je ne sais pas trop comment elle voit les choses en revanche elle a déjà été cambriolée 3 fois en quelques années , c'est assez démoralisant parfois  Rolling Eyes 
Par ailleurs une autre collègue a été lourdement agressée lors d'une visite d'un patient dans sa cité ( on lui a pris ses clefs de voiture et volé sa voiture ) , elle a eu plusieurs mois d'arrêt de travail ( hôpital, etc ) .

--> Mais bon là c'est aussi des coups de "pas de bol" . Un quartier défavorisé n'est pas forcément "violent" , là c'est juste que c'était un quartier défavorisé+violent, c'est pas de chance quoi .
avatar
aurore ...

Messages : 1654
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : 37 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par sylvae le Sam 15 Mar 2014 - 13:09

Alors ce quartier ne me paraît pas du tout "sensible"... en tout cas je n'avais même pas pensé à la violence ou aux cambriologaes...
par contre : quasiment personne l'été ( donc 2 mois sans honoraires quand même...). je ne suis pas du tout habituée à ça...

sylvae

Messages : 37
Date d'inscription : 30/08/2011
Localisation : bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par salomeslalome le Sam 15 Mar 2014 - 13:11

Tu voulais peut-être parlé d'un quartier très sous-doté?
avatar
salomeslalome

Messages : 2082
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par sylvae le Sam 15 Mar 2014 - 13:12

Alors ce quartier ne me paraît pas du tout "sensible"... en tout cas je n'avais même pas pensé à la violence ou aux cambriologaes...
par contre : quasiment personne l'été ( donc 2 mois sans honoraires quand même...). je ne suis pas du tout habituée à ça...

non non je parle bien d'un quartier avec une population très défavorisée

sylvae

Messages : 37
Date d'inscription : 30/08/2011
Localisation : bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par salomeslalome le Sam 15 Mar 2014 - 13:23

ok  Very Happy Là où je travaille il n'y a pas grand monde l'été non plus, et la population est assez populaire.
Au niveau du taux d'absentéisme je dirai qu'il a considérablement réduit depuis que je ne rappelle plus les patients qui ne viennent pas aux rdvs...Et au bout de 3/4 semaines sans nouvelle j'attribue le créneau à qqun d'autre. J'ai pris beaucoup de recul par rapport à ça et je m'en porte beaucoup mieux.
Concernant l'implication des patients il me semble qu'il faut que les choses soient bien claires dès le début, et pour cela je reçois les parents avec l'enfant souvent pendant plusieurs séances afin qu'eux-mêmes soient impliqués (ce qui sous-tend l'investissement de l'enfant dans le travail), et fait ensuite régulièrement des points avec eux. Cela leur demande beaucoup d'énergie, et en général ceux pour qui c'est compliqué finissent par ne plus venir, par contre pour les familles qui jouent le jeu c'est un travail passionnant qui avance vite.

Voilà pour mon expérience...
avatar
salomeslalome

Messages : 2082
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par sylvae le Sam 15 Mar 2014 - 13:55

Ok.Merci pour ce partage d'expérience.
Je ne me doute pas qu'il faudra, si je rachète, redoubler d'explications auprès des patients, etc...
J'ai surtout peur de me lasser...d'y laisser trop d'énergie...certes le cabinet me plaît beaucoup ( entièrement rénocé, spacieux...).
Je compte être très claire dès le début par contre par rapport à l'absentéisme...


D'autres " témoignanges" ????  bounce 

sylvae

Messages : 37
Date d'inscription : 30/08/2011
Localisation : bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par Claudie le Sam 15 Mar 2014 - 14:42

Je bosse dans un quartier à cheval entre une zone assez favorisée et une autre plutôt défavorisée.
La comparaison est facile, donc  :
- coté investissement des familles, les parents du coté favorisé sont plutôt investis mais pas toujours plus corrects que les autres, pour qui il faut bien expliquer le travail que nous faisons, se montrer fermes pour les rdv. Souvent ces enfants sont en grand échec et leurs parents sont prêts à investir du temps pour les accompagner.
-ça se corse sur le plan scolaire car souvent dans ces quartiers les enseignants ne sont pas forcément disponibles ( trop de problèmes à gérer je suppose) ou bien ils se reposent totalement sur nous et laissent les enfants en grande difficulté de coté, quand ils ne les placent pas en cliss...
Mais je trouve ce travail avec ces enfants très intéressant quand ils sont en demande car ils ont vraiment envie de s'en sortir.
avatar
Claudie

Messages : 12149
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par laurent Gretcha le Sam 15 Mar 2014 - 15:22

J'ai un peu de mal avec ces généralisations, ce typage comportemento-psycho des patients selon leur catégorie sociale. Et je suis persuadé que la caractère, la nature etc de l'ortho joue beaucoup plus. On a tous des exemples de profs de santé qui n'ont pas du tout le même type de problèmes que d'autres du même quartier...
Sinon, puisque tu demandes des avis, perso j'ai l'impression le cabinet te plait surtout parce qu'il est spacieux et bien arrangé. Alors je n'ai pas les mêmes critères, je ferais surtout attention à la liste d'attente et aux possibilités d'extension etc.
avatar
laurent Gretcha

Messages : 14182
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par Evi le Sam 15 Mar 2014 - 17:09

Une fois n'est pas coutume, je ne suis pas d'accord avec Laurent  Very Happy 

Je travaille en zone "défavorisée" et ce n'est pas toujours évident notamment au niveau de l'absentéisme. Il faut quand même dire que les gens qui sont en précarité sociale ont des logements précaires, des vies difficiles, etc... Et par conséquent, les gamins sont souvent malades. Les gens peuvent être de bonne volonté (certains m'amenant même des certificats médicaux  Neutral  ). Il n'empêche que quand tu as 10 absents par semaine à un AMO moyen de 27 euros, ça fait 270 euros en moins par semaine... etc... Au final, c'est dur.

Ce n'est pas de la généralisation mais des données en prendre en compte en fonction des vies de chacun.

Evi

Messages : 10993
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par aurore ... le Sam 15 Mar 2014 - 18:36

salomeslalome a écrit:ok  Very Happy Là où je travaille il n'y a pas grand monde l'été non plus,.

oui chez moi non plus cela dit je ne suis pas en zone "défavorisée"  Very Happy je pense que l'on soit en zone "défavorisée" ou pas , la présence de patients dans nos cabinets l'été dépend surtout de :

- a t'on beaucoup d'enfants dans la patientèle ? si oui : je peux comprendre que ce soit difficile de les faire venir en été ( et d'autant plus dans les régions touristiques, où il fait chaud, loisirs ++ , etc ) ( bon sachant que par ici l'été peut commencer "assez tôt" et certains prennent même leur congés encore plus tôt pour partir dans le Maghreb , mais bon en gros ça revient un peu à la même période que celle des vacances scolaires , donc bon, ça ne fait pas trop décalage côté emploi du temps ... ), et je trouve même normal de leur laisser l'été comme vacances ...

- a t'on beaucoup d'adultes dans la patientèle ? si oui : l'été en général on n'a pas trop de soucis pour continuer à travailler si on le souhaite ...

non ?

( concernant les "lapins" ou les "annulations de r dv" : j'en ai pas mal chaque semaine aussi, et là encore je me demande simplement dans quelle mesure ce n'est pas tout simplement "dans l'air du temps"  Rolling Eyes zone favorisée ou non les gens sont de moins en moins "soucieux" de prévenir ou d'être "réguliers"... c'est l'impression que j'ai ...)


Dernière édition par aurore D le Sam 15 Mar 2014 - 19:00, édité 6 fois
avatar
aurore ...

Messages : 1654
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : 37 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par Pinkortho le Sam 15 Mar 2014 - 18:36

Comme le dit Laurent, il est difficile de faire des généralisations. Je suis installée depuis 2 ans, dans le département le plus pauvre de France, dans une ville où le taux de chômage et de précarité est bien plus élevé que la moyenne nationale, et pourtant c'est un réel plaisir de travailler avec les patients.
Très peu d'absentéisme, aucun problème de paiement (même pour des patients qui n'ont pas de mutuelle), pas de cambriolage, pas de violence. Il y a eu une fois un esclandre entre deux mamans dans la salle d'attente , mais je pense que ça aurait pu arriver n'importe où.
J'essaie d'être très cadrante dès le premier rendez-vous, et de bien tout expliquer (l'importance de la régularité, l'investissement, le paiement, etc,...) et pour l'instant ça roule. Il faut dire qu'ici, les patients attendent souvent plus de 10 mois sur liste d'attente, alors quand ils ont un rendez-vous ils sont souvent hyper motivés.
Ce qui est parfois plus compliqué, c'est la barrière de la langue avec certaines familles, ce qui limitent l'accompagnement familial, mais on arrive toujours à trouver une solution Smile!
avatar
Pinkortho

Messages : 223
Date d'inscription : 13/12/2011

http://pinkortho.garganet.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par sylvae le Sam 15 Mar 2014 - 19:33

Laurent : je comprends que ce " typage comportemento-psycho des patients " selon leur catégorie sociale puisse gêner.
En fait Evi a bien perçu mes craintes.
Je sais que travailler avec cette patientèle sera très enrichissant mais, pour faire bref : je travaille actuellement dans une région où je peux avoir 10 appels par jour pour des bilans. Ma collaboratrice, depuis janvier, est déjà à 70 rdv et nous avons environ 60 patients sur liste d'attente.

Sur le cabinet qui m'intéresse il y a une ortho bossant à 60 rdv environ. Pas de contrat ni association entre elles.
Il y aurait une petite liste d'attente ( répartition des bilans à tour de rôle). Possibilité d'extension visiblement mais sous quel délai ? De plus, l'ortho qui reste sera amenée à partir bientôt.
Au moment de son départ, comme elle vendra elle aussi, je devrai partager un cabinet avec une nouvelle collègue avec laquelle je n'accrocherai pas forcément...ou racheter sa patientèle pour être titulaire du cabinet et "tranquille".
En plus donc de mes interrogations par rapport à l'absentéisme et à l'investissement des patients, il y a aussi des questions, des doutes sur le fonctionnement du cabinet.Pas simple...
Cela dit, vos réponses ( pour celles qui connaissent les problèmes comme "la barrière de la langue"à me rassurent un peu.

Je travaille quand même pas mal ( 60-65 rdv par semaine) et avec la rétro de ma collaboratrice, mes charges vont forcément augmenter...Alors j'ai juste peur de ne pas pouvoir m'en "sortir" si, comme dit Evi, je n'arrive pas à développer rapidement ( 50 serait l'idéal) et si en plus, il y a 10 absents par semaine...
je me vois vraiment travailler dans ce cabinet. La perspective d'avoir une collègue ayant d'envie d'échanger, agréable me séduit aussi.
Je pense aussi que la personnalité de l'ortho y fait beaucoup (être cadrante et en même temps très à l'écoute)...

sylvae

Messages : 37
Date d'inscription : 30/08/2011
Localisation : bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par Evi le Sam 15 Mar 2014 - 19:37

Personnellement, j'ai une liste d'attente et j'ai suffisamment pour travailler mais c'est la théorie. J'ai toujours des absents pour cause de grippe, varicelle, gastro et autres petites maladies. Et parfois aussi des lapins. Autant, je suis ferme avec les lapineurs, autant ceux qui sont réellement malades, je fais quoi ? Je ne vais pas les virer parce qu'ils ont une santé précaire due à un mode de vie également précaire.

C'est compliqué. Et pourtant, j'aime ma patientèle et je n'ai aucun souci avec cette catégorie de population. Mais je suis toujours obligée de jongler. C'est angoissant parfois.

Evi

Messages : 10993
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par salomeslalome le Sam 15 Mar 2014 - 19:52

+1 Laurent, à mon avis il y a de l'absentéisme et du manque d'investissement partout... et je suis d'accord avec Aurore, je pense que l'été ça dépend surtout du type de patientèle que l'on reçoit adulte/enfant.
Là où je travaille, beaucoup repartent dans la famille l'été. Et je trouve normal de faire une pause aussi, ça fait du bien à tout le monde! (sauf au porte-monnaie  Very Happy )

Concernant les possibilités de développement du cabinet, tu peux te renseigner auprès de ton éventuelle future collègue pour savoir si la demande est forte sur le secteur...est-ce dans une grande ville? un village? une petite ville dépourvue d'orthophoniste?
Là où je travaille, j'ai recommencé avec 4 patients en septembre en revenant de congé maternité, et à Noël mon carnet de rendez-vous était plein donc ça peut aller vite!

avatar
salomeslalome

Messages : 2082
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par laurent Gretcha le Sam 15 Mar 2014 - 21:09

Je crois que tout dépend surtout de la quantité de travail disponible, actuellement et dans un futur proche, en tous cas plus que l'environnement social. Autrement dit, les conflits, problèmes et galères sont bien plus souvent la conséquence d'un manque de travail que celle d'un milieu défavorisé... Il y aura toujours des absents pendant les vacances, qu'ils soient partis au bled ou dans la résidence secondaire Wink
avatar
laurent Gretcha

Messages : 14182
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par c.m le Sam 15 Mar 2014 - 21:40

J'exerce en centre-ville dans un quartier censément favorisé mais relativement mixte (que je connais très bien, puisque j'y habite aussi). Mon constat est plutôt inverse : les lapineurs font souvent parties des classes moyennes/aisées et les patients toujours présents (des fois je rêve qu'ils partent un peu en vacances pour souffler !  Embarassed ) sont souvent issus de milieux défavorisés. Mais évidemment qu'il ne faut pas généraliser et qu'il y a des exceptions des deux côtés !

Peut-être que j'ai plus de facilité à me faire respecter par des gens qui considèrent ma parole comme "importante" (c'est-à-dire émanant d'un "professionnel", qui sait ce qu'il dit et qui sait ce qui est bon pour son patient) que par les gens qui sont plus mes "égaux" (avec 1000 guillemets, mais je crains pour le cœur de propy) sur un plan social et intellectuel... Par exemple, j'ai souvent du mal avec les enfants de professeurs, car les parents s'intéressent de très (trop ?) près aux difficultés et aux aides qu'on peut apporter, au point parfois d'être trop dirigistes sur ce que je devrais faire en séance...

Au final, peut-être que le respect des règles (de présence, d'attitude pendant la séance/au cabinet) est plus une affaire de relationnel entre l'orthophoniste et son patient, qu'une histoire de "quartier".
Quant à la barrière de la langue, ça m'est souvent arrivé, et on trouve presque toujours un tiers pour faciliter la communication ! Smile

Si tu te sens bien là, fonce ! Very Happy
avatar
c.m

Messages : 4009
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par sylvae le Sam 15 Mar 2014 - 22:38

"Si tu te sens bien là, fonce !"
 majes1  ça aide des paroles comme ça !!! ;-)

je vais donc foncer !!! je vous tiendrai au courant !!



sylvae

Messages : 37
Date d'inscription : 30/08/2011
Localisation : bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par Hectorette le Sam 15 Mar 2014 - 23:39

Je travaille aussi dans un quartier défavorisé avec presque exclusivement des CMU, des patients d'origine étrangère, voire toujours étrangers car pas naturalisés.
Dans l'ensemble, ça se passe bien: du respect, de la confiance, pas plus de 10% d'absences/semaine dont 90% préviennent. Comme partout, j'ai quelques mauvais payeurs, mais c'est loin d'être les plus défavorisés.
Pour les autres, comme le fait salomeslalome, j'attribue les créneaux des patients peu assidus et irrespectueux aux suivants.
Je suis maintenant intransigeante sur l'absentéisme régulier et non excusé, d'autant que j'ai une petite liste d'attente.
La barrière de la langue est réelle mais je vais prendre des cours pour pouvoir communiquer plus facilement avec certaines familles. Comme l'écrit Pinkortho, on y arrive toujours, à partir du moment où une relation de confiance est établie et que les familles sont assidues.
Bref, je me plais où je suis et ne me plains pas; ça m'arrive de me plaindre, et d'avoir des semaines où ils m'énervent parce que je trouve que j'ai eu trop d'absents mais ça ne dure jamais longtemps et quand ça m'arrive, je m'interroge sur le pourquoi de mon énervement et j'agis.
Pour ce qui est des vacances scolaires, j'ai été contente de mon taux de remplissage pendant les vacances de Noël, moins pour ces dernières vacances pour cause de Carnaval. J'attends de voir juillet-août.
avatar
Hectorette

Messages : 831
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par propylene le Lun 17 Mar 2014 - 13:45

c.m a écrit:(avec 1000 guillemets, mais je crains pour le cœur de propy)

T'es choute!  Laughing 

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: -> ici <-
OrthoGestion? C'est 5116 membres et 200505 messages!
avatar
propylene
Admin

Messages : 10258
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 40
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par veronique hortet le Lun 17 Mar 2014 - 14:15

Dans ma pratique, plus qu'une question de milieu favorisé/défavorisé, j'ai plus nettement l'impression d'une coupure entre générations : les personnes âgées pensent à prévenir, demandent combien elles doivent, alors qu'elles sont pratiquement toutes en ALD, etc.... J'ai plus de soucis avec les parents actuels !
avatar
veronique hortet

Messages : 3692
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 60
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: cession en zone très défavorisée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum