Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par sam le Dim 23 Mar 2014 - 17:46

Bonjour à tous

Vendredi dernier, j'ai reçu le message vocal de l'enseignante d'un enfant suivi au cabinet.

Cet enfant, âgé de 5 ans, vient pour un retard de langage. Il présente un retard global et des troubles massifs de la relation et, malgré mes recommandations, la maman ne souhaite pas une consultation chez un médecin spécialisé.

Sa scolarité pose problème évidemment. Sa maman refuse que je communique à l'équipe enseignante.
L'enseignante m'a parlé de "secret partagé" qui lui permettrait d'avoir des informations sur le suivi de l'enfant - et enclencher un dossier MDPH pour AVS, et éventuellement une enquête sociale pour "refus de soin"-.
J'ai fait quelques recherches sur Internet : le "secret partagé" concernerait seulement les professionnels de santé. Est- ce- que je me trompe?

Je suis restée sur cette idée et je compte bien dire à l'enseignante que je ne peux pas outrepasser cette loi, étant donné qu'elle n'est pas concernée par le secret partagé.

Que pensez- vous?

sam

Messages : 274
Date d'inscription : 18/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par Evi le Dim 23 Mar 2014 - 17:48

Bonjour,

On trouve des informations sur le site de l'ordre des médecins et effectivement, il n'y a rien à partager avec les enseignants.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'autres avis peut-être ?

Evi

Messages : 10675
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par laitmiel le Dim 23 Mar 2014 - 18:06

Bonjour Sam,

Effectivement le secret partagé (dans notre cas secret médical) ne concerne que les professionnels de santé, les enseignants ne doivent pas divulguer d'infos sur leurs élèves mais cela n'a rien à voir avec ce que l'on peut leur communiquer au niveau de la santé de leurs élèves. Les parents ont le droit de ne pas souhaiter que nous communiquions avec l'école, ou même tout autre professionnel de santé qui ne serait pas le prescripteur s'ils nous le demandent.

Dans les situations qui nous semblent inquiétantes nous devons en parler avec le médecin prescripteur et tenter de persuader les parents du bénéfice d'une action "concertée" autour de leur enfant. Lorsque le contact avec les enseignants nous est interdit nous devons malheureusement faire avec et tenter de notre côté de faire avancer la prise en charge malgré les barrières.

Sans renseigner l'instit sur ce cas précis tu peux lui expliquer qu'un dossier à la MDPH et la mise en place d'une AVS ne se fait de toute façon pas contre avis des parents. Ce sont eux qui décident de ce qui est mis en place dans la prise en charge. Il y a une obligation de scolarisation mais aucune obligation de soin tant que l'enfant n'est pas en danger (un enfant dyslexique, dyspraxique, n'a pas à être pris en charge si les parents sont contre).

Si la situation de l'enfant est inquiétante c'est à nous d'évaluer les risques, d'alerter les personnes que nous pouvons/(devons dans le cas d'un danger pour l'enfant) alerter...
Certains parents sont dans le déni et pensent que communiquer avec l'école va stigmatiser leur enfant. Parfois cela arrive d'ailleurs (certains enseignants indélicats parlent devant les autres élèves des difficultés d'untel ou unetelle).

En tout cas méfiance, le secret médical est important, c'est bien de faire un point clair avec les parents à ce sujet et autour de ce qu'ils acceptent que nous disions ou non (notamment à l'école et en ESS)

PS : J'ai eu le cas d'un jeune patient très en difficulté dont la mère a refusé que je contacte l'école pendant 2 ans. Au bout de ces deux ans, après avoir dit et répété que je devais pouvoir me mettre en relation avec l'instit car les difficultés étaient massives (dyslexie +++ et dysgraphie) j'ai fini, à l'occasion d'un bilan de renouvellement par poser un ultimatum.
La PEC stagnant j'ai dit à la mère qu'elle devait permettre que l'école et moi nous ayions une action commune et qu'on nous puissions décider ensemble de ce qui était le mieux pour cet enfant, sans quoi je passais la main et elle devrait se trouver un autre ortho. Dit comme ça ça peut paraître dur mais pour moi la PEC ne pouvait pas se poursuivre sans cette avancée.
Elle a accepté et ça fait un an que je poursuis la PEC (bon, mon patient n'évolue toujours pas mais la dyslexie est majeure et assortie d'un retard de langage oral)...

laitmiel

Messages : 1849
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par sam le Dim 23 Mar 2014 - 18:22

Oui, merci de vos réponses étayées!

Je ne peux m'empêcher de penser que la formule "secret partagé" est un peu osée de la part de l'enseignante.

Mais je comprends que ça doit être dur pour les enseignants car la maman est dans un déni total et se sent constamment menacée - par moi aussi peut- être qui lui dis constamment qu'il faut consulter en psychothérapie.

Concernant le défaut de soins, je ne voudrais pas être angélique : on est loin d'un cas de dyslexie. Cet enfant est perpétuellement écholalique ou en train d'imiter des personnages de dessins animés, il présente un retard terrible dans les acquisitions, il se met souvent en danger; les difficultés sont très sérieuses. Ce n'est pas normal que la maman n'engage pas de soins, et cela me met en colère qu'elle refuse les soins. Cet enfant n'a pas à payer aussi fort le déni de la maman.

C'est la première fois que je me pose la question de l'obligation de soins. Je vais en parler au médecin traitant pour savoir ce qu'il en est.

sam

Messages : 274
Date d'inscription : 18/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par Claudie le Dim 23 Mar 2014 - 20:18

Je te comprends mais si cette mère est dans un tel déni, comment faire autrement que poursuivre ta PEC de ton coté en faisant au mieux, et en ne baissant pas les bras pour convaincre la mère de donner davantage de chances de sortir de ses difficultés à son fils...
On peut se demander ce qui se joue là entre cette mère et l'école . 
Que craint-elle ?
A-t-elle peur que son enfant soit étiqueté dans le registre du handicap ?
On ne peut pas lui reprocher à proprement parler le refus de soin puisqu'elle t'amène son fils...elle a peut-être besoin de temps pour accepter , c'est difficile pour elle de faire le deuil de l'enfant parfait, son fils n'a que 5 ans...
Patience, elle a entendu tes conseils, elle a sans doute besoin maintenant de les intégrer ?

Claudie

Messages : 11807
Date d'inscription : 14/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par sam le Dim 23 Mar 2014 - 23:49

Merci Claudie! : cela fait 2 ans que le médecin traitant, moi, et l'école lui parlons de suivi.
Son fils a des traits psychotiques assez sévères qui, je pense, sont aggravés par le fait qu'il soit de plus en plus exclus par ses pairs et sa maman de plus en plus isolée au sein de sa famille.
C'est la première fois que je m'occupe d'un petit qui a très clairement un TED sans qu'il ne soit suivi par un psychiatre.
En fait, cette maman a déjà changé de ville, médecin traitant et école et beaucoup se demandent si elle ne fuit pas la situation de cette manière.
Mais je m'arrêterai là à son sujet, sachant que cette partie de ce formidable forum n'est pas verrouillée aux seuls membres!

sam

Messages : 274
Date d'inscription : 18/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par laurent Gretcha le Lun 24 Mar 2014 - 1:46

En tous cas le côté partagé du secret médical ne veut pas dire public. C'est comme pour les frais communs, ils ne sont pas partagés avec toute la communauté!

laurent Gretcha

Messages : 13837
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par veronique hortet le Lun 24 Mar 2014 - 11:40

Ici, la MDPH nous adresse de beaux courriers, nous demandant notre dernier bilan, en nous précisant sur ce courrier, que cette demande est faite en accord avec les représentants légaux de l'enfant (ses parents). Lors d'une rencontre que nous avions eus avec la MDPH, sur notre département, les représentants de la MDPH nous avaient présenté celà comme une solution au fait que nous ne pouvions leur transmettre directement les bilans, que nous ne pouvions les transmettre qu'aux parents. Il nous avait été répondu, qu'ils comprenaient parfaitement que nous ne pouvions pas leur transmettre les bilans, sans l'autorisation des parents, et qu'ils demandaient donc systématiquement aux parents leur accord.

Sauf que la MDPH marque celà dans son courrier, mais sans que rien ne l'atteste officiellement. Les parents auxquels j'ai eu l'occasion d'en parler, ne se souvenaient pas que la MDPH leur ait demandé celà.

veronique hortet

Messages : 3276
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 59
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que le "secret partagé" ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum