Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 15:20

Bonjour,

Fraîchement diplômée, j’ai commencé ma première collaboration il y a quelques mois. Ma titulaire exige (ou disons, exerce une forte pression pour) que je remplisse un planning commun dans lequel nous notons tous les rendez-vous que nous prenons avec nos patients respectifs. Je dois également préciser dans cet agenda mes plages horaires disponibles pour d’éventuels bilans.

Elle se justifie ainsi : les parents ont besoin d’avoir rapidement une réponse de notre part. Au moins, le rendez-vous est placé tout de suite, cela évite de les faire attendre, le temps que la collègue rappelle, etc. Et puis, si une personne souhaite décaler un rendez-vous et que la collègue est absente, nous prenons le planning commun et décalons le rendez-vous sans passer par la collègue. En résumé : cela simplifie les choses.

J’ajoute que nous avons une ligne téléphonique commune, également imposée alors que j’aurais souhaité utiliser mon propre téléphone portable professionnel. Rien ne m’a été interdit, tout est suggéré, ou plutôt : « c’est comme que j’ai toujours fait avec mes collaboratrices ». Idem pour la carte de visite à nos deux noms, qui, d’après ma titulaire, me permet de bénéficier de sa notoriété… Soit.

Je sollicite les avis car j’avoue manquer d’assurance et d’expérience. Je trouve cette situation inconfortable et m’interroge sur la suite de ma collaboration et un éventuel départ vers plus de liberté…

Merci pour vos réponses !

Octarine

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par aurore ... le Sam 26 Avr 2014 - 16:48

( en attendant que tu aies des réponses plus précises je ne sais pas si tu as déjà lu ce sujet là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , le thème est un peu différent mais ça avait été l'occasion de "re-lister" , au fil des commentaires des uns et des autres, un peu ce qui est "bon" et ce qui est "abusif" dans les collaborations )

aurore ...

Messages : 1287
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : 37 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par aurore ... le Sam 26 Avr 2014 - 17:01

octarine a écrit: d’après ma titulaire, me permet de bénéficier de sa notoriété…
eh ben dis donc , comme ça , c'est dit  Laughing  farao  queen 


Pour répondre plus sérieusement lors de mes années de collaboration le cabinet n'avait qu'un seul numéro ( pour deux ortho ) , dans l'idée ça ne me gênait pas : je trouvais même ça pratique  ( la première qui pouvait : décrochait  le combiné , et si la personne appelait pour l'autre ortho on avait un système de transfert de ligne d'un bureau à l'autre ), y'a jamais eu de soucis .
Mais j'imagine qu'il doit y avoir des cabinets où chacun à sa ligne ?  faut voir après ce qui convient aux unes et aux autres.

en revanche on avait chacune notre tampon-pro et chacune notre carte de visite indépendante, et dehors il y avait bien deux plaques-pro distinctes. ( et nos deux noms étaient notés dans les pages jaunes ).

On n'avait pas de planning commun et chacune avait "ses" patients bien distincts ( nous n'avions pas de patient "à cheval"l chez l'une et chez l'autre, même pour les patients à voir plusieurs fois par semaine ), donc je ne peux pas trop me prononcer concernant l'organisation des plannings communs....

On avait un genre de cahier de communication où l'on notait les personnes qui avaient besoin d'un bilan et on rappelait , l'une ou l'autre, en fonction de nos dispo ( en gros je veux dire par là qu'on ne se fixait pas mutuellement des r dv de bilan sans s'en être parlé avant. Si ma collègue ne pouvait pas prendre telle personne en bilan elle me demandait si pour moi c'était ok et si c'était le cas je rappelais la personne, elle ne m'a jamais "noté" un patient sur mon agenda , quoi. )

Mais là encore j'imagine qu'il y a plein de façons de fonctionner différentes ( je sais que dans certains cabinet certains patients voient au fil de la semaine l'une ou l'autre ortho, etc ) , l'essentiel est de trouver le mode de fonctionnement qui convient à la "titulaire" ET à la "collaboratrice".
Quand l'une ou l'autre se sent mal à l'aise avec le fonctionnement du cabinet il faut en parler pour voir si y'a moyen de s'organiser différemment, etc .
( quand tu lui parles de ce qui te gêne elle est ouverte ou bien pour elle c'est "comme ça et pas autrement sinon bye bye " ?  )


Dernière édition par aurore D le Sam 26 Avr 2014 - 17:07, édité 1 fois

aurore ...

Messages : 1287
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : 37 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par Evi le Sam 26 Avr 2014 - 17:06

Ce sujet également en cliquant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] puis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]...

Plein de choses sur OG  Very Happy 
Tu as cherché un peu ?

Evi

Messages : 10687
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 18:46

Bonsoir Aurore,

Merci pour ta réponse et pour les liens qui apportent un peu d’éclairage à ma question.

Nous avons bien chacune nos patients distincts et pas de patients « à cheval » entre nos deux plannings. Par planning commun, je voulais dire que ma titulaire veut connaître mon emploi du temps de la semaine avec le nom de mes patients, mes plages disponibles etc. (elle met le sien à ma disposition également). Pour ce faire, elle a un agenda dans lequel elle veut que je reporte mon emploi du temps de la semaine. Je trouve cette exigence très contraignante et pas utile. Si j’oublie de le remplir, elle me rappelle à l’ordre. Mad (Détail important : elle est deux fois plus souvent au cabinet que moi).

Un exemple concret : un patient appelle, veut un rdv. Je ne suis pas là. Plutôt que de dire « ma collègue vous rappelle », ma titulaire fixe un rendez-vous sur une de mes plages libres en consultant mon emploi du temps. Résultat, il est arrivé que je doive rappeler le patient en question pour dire que finalement non, pas ce créneau-là…..Rolling Eyes 

J’ai évoqué très tôt ce problème en lui disant que ça me gênait qu’elle prenne des rendez-vous à ma place, que je préférais rappeler le patient pour fixer le rdv moi-même. Elle a rétorqué que le patient avait besoin d’une réponse rapide et que si on pouvait la lui donner, il fallait le faire. Je suis revenue à la charge, ce à quoi elle a répondu : « jusqu’à présent ça n’a jamais posé problème, j’ai toujours fonctionné comme ça ». Je ne me sens pas en position de force pour remettre sa façon de faire en question car peut-être trop jeune et inexpérimentée. De plus, est-ce moi qui ai tort de réagir ainsi ??

A part cela, nous avons chacune notre plaque, notre nom dans les pages jaunes, notre tampon pro. Rien à redire excepté cette carte de visite commune (mais là encore une fois, suis-je tout simplement un peu pénible ? ;-)

Désolée pour ce pavé  Embarassed

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 18:55

Bonsoir Evi,

merci beaucoup pour les liens ! Je n'ai probablement pas assez farfouillé sur OG... Ma question porte plus sur un ressenti qu'une interrogation liée aux droits et devoirs entre titulaire et collaboratrice. En somme, je me demande s'il est "normal" que je me sens contrainte par le besoin de ma titulaire d'avoir mon emploi du temps sous le nez, ou si sa demande est courante et ne mérite pas que je m'en offusque ?  Smile


Dernière édition par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 18:58, édité 1 fois

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par Evi le Sam 26 Avr 2014 - 18:58

Il me semble alors, Octarine, que si tu te sens mal, tu as déjà la réponse...  Wink 

Evi

Messages : 10687
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par aurore ... le Sam 26 Avr 2014 - 19:05

octarine a écrit:Plutôt que de dire « ma collègue vous rappelle », ma titulaire fixe un rendez-vous sur une de mes plages libres en consultant mon emploi du temps. Résultat, il est arrivé que je doive rappeler le patient en question pour dire que finalement non, pas ce créneau-là…..Rolling Eyes 

J’ai évoqué très tôt ce problème en lui disant que ça me gênait qu’elle prenne des rendez-vous à ma place, que je préférais rappeler le patient pour fixer le rdv moi-même. Elle a rétorqué que le patient avait besoin d’une réponse rapide et que si on pouvait la lui donner, il fallait le faire. Je suis revenue à la charge, ce à quoi elle a répondu : « jusqu’à présent ça n’a jamais posé problème, j’ai toujours fonctionné comme ça ». Je ne me sens pas en position de force pour remettre sa façon de faire en question car peut-être trop jeune et inexpérimentée. De plus, est-ce moi qui ai tort de réagir ainsi ??


je trouve que tu es dans ton droit lorsque tu lui dis que tu souhaites gérer toi même tes prises de r d v  ( pour ma part je n'aurais pas apprécié que ma titulaire "m'oblige" à prendre tel ou tel patient ou m'impose des heures de r dv en plaçant des patients " dans mes plages libres" sans me consulter avant, me demande de lui montrer mon emploi du temps, etc ). Comme on le dit souvent une collaboratrice n'est pas une salariée de la titulaire, tu dois pouvoir librement organiser ta façon de travailler , enfin c'est mon avis.

pour le reste comme l'a souligné Evi, si tu te sens mal dans cette façon de bosser, si ta titulaire est fermée à tout changement de fonctionnement ... malheureusement tu as presque déjà la réponse à ton problème ...( en gros : n"y a t'il pas dans ton coin d'autres ortho qui proposent des collaborations qui pourraient davantage convenir à ta façon d'envisager le boulot ? ou bien même : te sens tu prête, pourquoi pas , à te lancer seule ? )

aurore ...

Messages : 1287
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : 37 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 19:15

Oui Aurore, après tout, c'est une façon de faire qui ne convient peut-être pas à mon fort besoin d'indépendance et libre à moi d'aller vers autre chose, tout comme libre à ma titulaire de choisir ce mode d'organisation.

Merci pour ces fructueux échanges  sunny

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par Tweedle-Dum le Sam 26 Avr 2014 - 19:32

C'est clair qu'elle a l'air très autoritaire et pour ma part je détesterais cela.
Après tu n'as pas parlé du reste, est-ce que tu peux trouver des compensations dans d'autres domaines? (est-ce qu'elle est prête à t'épauler pour les soucis administratifs, peut-elle répondre à tes questions concernant les patients, a-t-elle beaucoup de matériel?)
Est-elle aussi intrusive dans d'autres domaines ou est-ce que cela concerne essentiellement l'emploi du temps et les prises de rendez-vous?

Tweedle-Dum

Messages : 933
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par laurent Gretcha le Sam 26 Avr 2014 - 19:35

Rien à rajouter sinon qu'il n'y a pas qu'une-seule-bonne manière de fonctionner, et que si c'est le seul problème... Une titulaire très "cadrante" peut convenir à certaines collabs, pourquoi pas, et tant qu'il n'y a pas d'arnaque ou autre pratique illégale, on peut penser qu'elle a choisi ce mode de fonctionnement qu'elle veut pour son cabinet et qu'elle veut le maintenir.
On peut juste dire qu'il aurait fallu en parler avant, et que ce n'est pas très grave. On a entendu, ici ou autre, des pratiques nettement plus gênantes il me semble, et cette expérience fait partie des choses que tu auras apprises et qui te serviront dans ton futur exercice... La collaboration est un système provisoire, donc à reconduire ou non, et à éventuellement redéfinir à chaque échéance.

laurent Gretcha

Messages : 13845
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 20:12

Bonsoir Tweedle,

à part cela je suis épaulée par ma titulaire qui n'hésite pas à me donner son avis et à intervenir si je suis dans une situation compliquée à gérer. Je ne peux pas dire qu'elle ait un tempérament autoritaire ; je pense que sa demande d'avoir mon emploi du temps est lié à un besoin de se rassurer quant à la collaboration et une organisation personnelle qu'elle ne souhaite pas changer sous prétexte qu'une petite nouvelle débarque, si je puis dire !  Laughing

Je pense que je m'affirmerai clairement par rapport à ce point quand la question d'une reconduction de contrat se posera, c'est-à-dire dans quelques mois... D'ici là, je vais me faire une raison pour préserver la bonne intelligence de nos rapports.  bisous1

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 20:31

Oui, je suis bien d'accord et prête à admettre que c'est "une manière de fonctionner". Il n'y a pas d'arnaque ; tout se joue dans le subtil rapport qui s'instaure entre la titulaire et la collaboratrice. Elle est mon ainée en âge et en expérience, et pour cette raison elle s'autorise à imposer fermement ce qui se négocierait peut-être entre deux orthophonistes de même ancienneté.

C'est dans l'ordre des choses, et ça forge pour la suite...

Merci pour ton avis très juste Laurent :-)

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par Pirouette le Sam 26 Avr 2014 - 21:30

Je pense qu'il n'y a pas vraiment de règles (malheureusement parfois).
L'agenda pour 2 ne me gêne pas : j'ai eu fonctionné comme ça, on avait chacune couleur par contre pas de RV fixe sans en avoir discuté auparavant.
La carte de visite aux 2 noms idem ça ne me gêne pas : j'ai eu fonctionné comme ça  Laughing 

Pirouette

Messages : 2537
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Sam 26 Avr 2014 - 23:09

Comme quoi Pirouette, cela vaut le coup de demander l'avis de différentes personnes. Ce que je vis comme une intrusion dans mon espace personnel peut être perçu d'un autre point de vue comme un partage utile et efficace. Merci pour ton témoignage (je retiens pour la couleur, on en est au crayon à papier  Very Happy )

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par OrthoLuz le Dim 27 Avr 2014 - 11:54

Peut-être que vous êtes en zone su-rdotée ou avec concurrence et qu'elle a "peur" que des patients partent à la concurrence si on ne les rappelle pas/les fixe pas tout de suite... ou n'arrive-t-elle pas à dire non? Peut-être y a-t-il aussi une raison financière (tu dis être moins souvent présente que ta titulaire, tu fais un salariat ailleurs ou tout simplement travaille moins qu'elle? aurait-elle préféré que tu sois présente plus souvent et c'est sa manière peu subtile de le faire remarqué? Tu es en pleine construction d'emploi du temps/montée en charge et as de la place pour beaucoup de nouvelles rééducation?

En collaboration, il y a souvent des situations anodines pour les uns mais compliquée pour d'autres, c'est pourquoi un contrat clair (c'est noté dans ton contrat?) et des discussions sont importantes sur ce que tu acceptes/ n'acceptes pas (hum... je dis ça maintenant mais pendant ma longue collaboration en début d'exercice, il y avait beaucoup de choses qui ne me convenaient pas et je ne disais pas grand chose).

Peut-être aussi pourrais-tu lui proposer une manière de fonctionner qui t'irait mieux mais que ta titulaire pourrait juger comme moins gênante (fixer un créneau de bilan "systématique" qu'elle pourrait remplir au fur et à mesure, t'engager à rappeler les patients le jour même pour fixer le RDV, etc).

Sous couvert d'aide à l'organisation (qui peut être perçue ainsi par certains : déplacer les RDV quand absents, compléter l'emploi du temps quand il y a des trous cela peut aussi être pratique et agréable), tu as peut-être aussi l'impression de toujours devoir "travailler plus" alors que tu en es à ton max perso? ou que les RDV fixés entrainent systématiquement de finir plus tard, venir plus tôt, venir sur des jours non prévus ou prendre du temps sur ta vie personnelle?

OrthoLuz

Messages : 2393
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 37
Localisation : Lyon ou presque

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par octarine le Dim 27 Avr 2014 - 14:17

Bonjour Ortholuz,

La collaboration qui m’a été proposée est une petite collaboration de 30 rdv/semaine (j’ai commencé à 20) car en effet, la ville est surdotée. Il était difficile d’espérer beaucoup plus mais cela m’a permis de commencer en douceur, et de prendre le temps de chercher autre chose tranquillement pour la suite. Je travaille donc trois jours étalés sur la semaine. Heureusement pour moi, les rendez-vous augmentent et le contact passe bien avec mes patients. Je pourrai bientôt ajouter un peu de beurre à mes épinards  Wink 

Ma titulaire m’a bien parlé de cette crainte de voir les patients partir à la concurrence si on ne les rappelle pas tout de suite. J’avais alors réagi en brandissant mon portable pro et en disant « je peux les rappeler très vite, même les jours où je ne travaille pas ». Mais je sens depuis le départ que ce numéro de portable ne l’enchante pas du tout. Elle a donc évincé ma remarque et la discussion a été close. silent  J’avoue avoir renoncé à l’utiliser et rangé dans un tiroir pour la tranquilliser.

Je connais une amie qui a vécu la situation que tu décris (se faire imposer des prises de rendez-vous jusque tard le soir, d’une façon insidieuse alors que la titulaire partait tranquillement à 17H  Suspect ). Heureusement, je suis armée pour ne pas accepter l’inacceptable ! Donc rien de tout cela en ce qui me concerne.

Tu as raison Ortholuz, ce qui semble anodin pour certains ne l’est pas pour d’autres. Preuve en est, les précédentes collab’ n’ont apparemment rien trouvé à redire. Les discussions ont été infructueuses, reste le contrat qui ne dit rien à ce sujet. A moi de mettre cartes sur table si projet de reconduction…

octarine

Messages : 14
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par Tweedle-Dum le Dim 27 Avr 2014 - 14:45

Le portable, elle a peut-être peur d'un détournement de patientèle? Finalement dans ce que tu décris je ne vois rien d'alarmant puisqu'elle place les rendez-vous sur les trois jours et ne semble pas chercher à t'imposer d'horaires difficiles, elle semble plus craindre la concurrence effectivement. Et si pour le reste elle t'épaule et que tout se passe bien...Mais effectivement lors de la reconduction du contrat tu pourrais lui faire comprendre qu'elle peut te faire plus confiance...

Tweedle-Dum

Messages : 933
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par Evi le Dim 27 Avr 2014 - 14:57

Effectivement, si c'est une zone surdotée et que tu as mis du temps à avoir 30 RDV (ce qui est peu, surtout si au départ c'était 20) c'est qu'elle craint que les gens trouvent rapidement ailleurs si on ne leur donne pas un créneau rapidement. Et finalement, elle t'assure un RDV supplémentaire (ou à elle-même) en prenant un RDV dans la foulée...

Après, à toi de voir si tu supportes ou non ce fonctionnement.

Evi

Messages : 10687
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration : frontière entre partage et indépendance ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum