Selarl, qui a sauté la pas,

Aller en bas

Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Zorglub1 le Lun 11 Oct 2010 - 15:27

Voilà quelques temps que je me renseigne sur la selarl. Bien entendu les deux comptables que j'ai contacté n'y voient que des avantages, en particulier celui, non explicité, de trouver un nouveau client!
Trêve de plaisanteries, les deux professionnels sont compétents et reconnus dans la région, leurs simulations sont intéressantes à partie de l'année n+1, voir n+2 (vu que la majorité des calculs des cotisations et impôts se font sur les années n-1, n-2 et que, bonus, l'année de création il y a les frais de constitution de la société).
Le risque principal est, d'après mes lectures, la requalification des dividendes en salaire... à la libre appréciation des impôts.

A vous lire...
avatar
Zorglub1

Messages : 267
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Admin le Lun 11 Oct 2010 - 17:11

Wrothgard et moi méditons avec ardeur sur ce sujet depuis quelques années, sans parvenir à franchir le Rubicon : l'opération est très intéressante si on peut laisser de l'argent sur les comptes courants, sans le distribuer. J'ai du mal à imaginer comment je pourrais laisser des sommes immobilisées, tant que j'ai des dettes.

Autre point : pour ceux qui ne sont pas dans la tranche à 40%, ça doit être moins intéressant, puisque l'IS est à 33%.
avatar
Admin
Admin

Messages : 11159
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Zorglub1 le Lun 11 Oct 2010 - 18:13

Admin a écrit:

Autre point : pour ceux qui ne sont pas dans la tranche à 40%, ça doit être moins intéressant, puisque l'IS est à 33%.


Si l'on considère l'impôt sur les société c'est évidement beaucoup moins intéressant. Mais le but n'est-il pas de mettre les bénef de la société à 0 et de continuer à payer l'impôt sur le revenu, vu que le gérant touche un salaire. C'est d'autant plus vrai avec des enfants à charge.
Les simulations que j'ai sont intéressantes car elle fonctionnent comme suit, en schématisant:
Aujourd'hui, honoraires = 100, charges=40, impôts et charges personnelles calculés sur les 60 restants.
Demain, la selarl, honoraires=100, charges=40, impôts et charges personnelles calculés sur 50, les 10 restants en dividendes, sans (ou presque) impôts ou charges. Bénef de la société 0.

Sachant que les 10 non imposés sont retirés de la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu, c'est là que beaucoup se joue!

Où alors j'ai pas tout compris.
avatar
Zorglub1

Messages : 267
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Admin le Lun 11 Oct 2010 - 18:51

Charges : ce sont les mêmes ? Je suis étonné que les charges sociales d'un gérant de SELARL ne soient pas plus fortes.

50/10 : pourquoi pas 40/20 ou 30/30 ?

Quant à la fiscalité des dividendes, je crois que l'Etat va la torpiller incessamment, comme celle des plus-values d'actions.
avatar
Admin
Admin

Messages : 11159
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Zorglub1 le Lun 11 Oct 2010 - 22:13

Admin a écrit:Charges : ce sont les mêmes ? Je suis étonné que les charges sociales d'un gérant de SELARL ne soient pas plus fortes.

On reste ortho libéral, donc charge d'un ortho libéral. Il faut que je me le fasse confirmer.

Admin a écrit: 50/10 : pourquoi pas 40/20 ou 30/30 ?

En théorie, la répartition est libre entre salaire et dividendes, en théorie seulement, car les impôts peuvent considérer qu'il s'agit d'une évasion fiscale et là....

Admin a écrit: Quant à la fiscalité des dividendes, je crois que l'Etat va la torpiller incessamment, comme celle des plus-values d'actions.

Le manque de visibilité, confirmée par un des comptables vu, est un des éléments qui me font hésiter.
.... le plus gros point noir est certainement de se fâcher avec les impôts et l'urssaf, qui peuvent devenir tatillon. Je connais un kiné qui s'est fait contrôler toutes ses dep, sur cinq ans pour moins que ça.


avatar
Zorglub1

Messages : 267
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Admin le Lun 11 Oct 2010 - 22:35

Se placer à la frange de l'abus de droit est effectivement très dangereux. Le mieux n'est-il pas de négocier directement avec un inspecteur des impôts ?

J'ai trouvé un lien intéressant concernant les pharmaciens, que tu as peut-être déjà lu :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il se confirme que sans expert-comptable calé, point de salut.
avatar
Admin
Admin

Messages : 11159
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Zorglub1 le Mar 12 Oct 2010 - 19:24

Admin a écrit:Se placer à la frange de l'abus de droit est effectivement très dangereux. Le mieux n'est-il pas de négocier directement avec un inspecteur des impôts ?

Voilà une idée fort intéressante, il faudra que je pense à aller dire bonjour à mon inspecteur des impôts, personne fort sympathique par ailleurs.
avatar
Zorglub1

Messages : 267
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par orthotop le Mar 12 Oct 2010 - 21:40

Je n'ai pas compris comment on fait et surtout que signifie SELARL? Question Une petite définition?
avatar
orthotop

Messages : 368
Date d'inscription : 19/09/2010
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Admin le Mer 13 Oct 2010 - 8:00

mode [PUB] on
Page 19 des Clés de la Réussite
mode [PUB] off

Pour résumer, faire une SEL revient à monter une société (seul ou à plusieurs), à lui vendre son cabinet, puis à en être le gérant. C'est un montage complexe, très peu utilisé par les orthophonistes. Les pharmaciens l'utilisent de plus en plus.
avatar
Admin
Admin

Messages : 11159
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Zorglub1 le Mer 13 Oct 2010 - 10:30

Admin a écrit:mode [PUB] on
Page 19 des Clés de la Réussite
mode [PUB] off

Pour résumer, faire une SEL revient à monter une société (seul ou à plusieurs), à lui vendre son cabinet, puis à en être le gérant. C'est un montage complexe, très peu utilisé par les orthophonistes. Les pharmaciens l'utilisent de plus en plus.


Et pratiquement 100% des comptables ont une société! On se demande pourquoi?
avatar
Zorglub1

Messages : 267
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Admin le Mer 13 Oct 2010 - 10:59

En même temps, ils n'ont pas les mêmes recettes que les nôtres. J'ai lu quelque part que la SEL n'est intéressante que pour les gros revenus, parce qu'ils sont les seuls à pouvoir laisser de l'argent sur les comptes courants. Mais d'après ce que tu me dis, on te propose des montages où on ne laisse rien dans la société.
avatar
Admin
Admin

Messages : 11159
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Zorglub1 le Mer 13 Oct 2010 - 11:44

Admin a écrit:Mais d'après ce que tu me dis, on te propose des montages où on ne laisse rien dans la société.

C'est ce que j'ai cru comprendre, a me faire préciser! Avec nos "faibles" revenu les économies se font essentiellement sur le passage, raisonné, d'une partie des bénéfices en dividendes.

Je dois revoir un comptable dans quelques jours / semaines. Je referai un topo, ici, une fois que j'aurai les réponses à toutes mes questions?
avatar
Zorglub1

Messages : 267
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Admin le Mer 13 Oct 2010 - 11:54

Merci d'avance, ça intéressera beaucoup Wrothgard et moi !
avatar
Admin
Admin

Messages : 11159
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par wrothgard le Mer 13 Oct 2010 - 16:50

Merci d'avance je reste au aguets....
avatar
wrothgard
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 04/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

passage en selarl

Message par de bruyker le Jeu 23 Juin 2011 - 16:15

bonjour,

j'ai vu toutes les questions que vous vous posiez sur le passage en selarl, il faut comprendre que la gestion en selarl est beaucoup plus facile en terme de prévision que la gestion en libéral.

En effet, vous pouvez adapter chaque année votre rémunération en fonction de vos résultats globaux, et en fonction de ce que vous souhaites payer en impots personnels et en charges sociales.

Vous réalisez globalement une économie sur vos impots personnels, et sur vos charges sociales, puisque la base de votre imposition au lieu d'être à 100% de votre BNC, se fait sur 90% de votre rémunération, et pareil pour le calcul de vos cotisations sociales.

Si vous faites un calcul global de vos disponibilités après impots et tous les frais en libéral, en fonctionnant en selarl vous aurez une disponibilité supérieure de l'ordre de 8 à 18%, sachant que 8% représentent 1 mois de travail, vous pouvez juger de ce que peut vous apporter le fonctionnement en selarl.

Par contre pour passer en selarl, il faut faire une étude financière très complète, et surtout un suivi précis avec votre expert comptable, de façon à ce que les optimisations soient faites chaque année, en fonction de votre situation personnelle, et des évolutions de la fiscalité.

Il faut comprendre qu'en selarl on est maitre de l'évolution de son activité, ce qui n'est pas le cas en libéral.

Nous avons une expérience sur plus de 400 selarl créées depuis 1999, et tous ceux qui sont passés en selarl par notre intermédiaire sont contents de leur évolution.

Je laisse un lien sur notre site si vous souhaitez davantage d'informations, et répondrait à d'autres questions sur ce site si on me le permet.

Cordialement

g de bruyker [coordonnées modérément modérées par le modérateur]

Note du modérateur modéré : nous masquons systématiquement les coordonnées, mais admettons les inscriptions et participations de professionnels du patrimoine et de l'assurance tant qu'elles font avancer la réflexion et ne constituent pas des publicités ostentatoires. Il sera très aisé aux personnes intéressées de vous trouver ou de vous envoyer un message privé. D'ailleurs, en côtoyant nos collègues, vous constaterez probablement que ce type de communication, utile à tous, s'avère nettement plus efficace, in fine.

de bruyker

Messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 66
Localisation : MARSEILLE

http://www.debruyker-conseil.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par de bruyker le Jeu 23 Juin 2011 - 16:19

complément de réponse,

en société d'exercice libéral à responsabilité limité, ( selarl ) vous n'êtes pas salarié, vous restez TNS, travailleur non salarié, ce sont simplement les bases de cotisations qui changent et vous permettent de faire une économie.

Sur la question des dividendes, sans vouloir aller trop loin dans les explications, sachez que les premiers 6 000 € de dividendes pour un couple ne sont pratiquement pas fiscalisés; donc il faut prendre au moins 6 000 € de dividendes chaque année; ensuite il faut que le bénéfice avant impot de la société reste dans la tranche à 15% c'est a dire qu'il faut qu'il soit inférieur à 38120€ par an.

C'est donc en faisant varier la rémunération que l'on pourra optimiser tous ces points.

G DE BRUYKER

de bruyker

Messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 66
Localisation : MARSEILLE

http://www.debruyker-conseil.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par lalyloo le Jeu 23 Juin 2011 - 22:43

Bonjour,

J'avais récemment proposé un sujet sur le PE I/PERCO I. J'en suis tout à fait satisfaite et ça me permet aussi de faire baisser la tranche d'impôts la plus haute. L'association SELARL et PEI/PERCOI est possible mais j'ai opté pour le second qui est plus concret, et ne nécessite pas forcément l'intervention/le conseil d'un expert comptable. Qu'en pensez-vous?
avatar
lalyloo

Messages : 66
Date d'inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par de bruyker le Lun 27 Juin 2011 - 15:57

Je suis tout a fait d'accord avec votre modération, pour moi ce n'est pas un problème, j'insiste surtout sur le fait qu'il faut donner le maximum d'explications sur les selarl de façon a ce que chacun puisse prendre une bonne décision.
J'interviens sur plusieurs forum, y compris sur le mien et toujours avec la même déontologie.

Cordialement

g de bruyker

de bruyker

Messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 66
Localisation : MARSEILLE

http://www.debruyker-conseil.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Admin le Lun 27 Juin 2011 - 16:08

Je vous remercie de votre compréhension. Je suis entièrement d'accord avec ce que vous dites sur le passage en SELARL, qui ne peut pas être effectué sur un coup de tête.

_________________
Guillaume
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Admin

Messages : 11159
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par charly le Mar 6 Déc 2011 - 13:33

Bonjour,
je relance le sujet de la SEL, je vais m'associer avec ma collègue dans les semaines qui arrivent. Nous avons vu son comptable aujourd’hui et il me conseil de créer une SEL pour acheter les parts. Je dois le revoir dans une semaine pour analyser ma situation, mais je n'ai pas tellement d'éléments pour juger.
Alors, qui a sauté le pas? avez-vous avancé dans vos réflexions?

charly

Messages : 7
Date d'inscription : 30/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Zorglub1 le Mar 6 Déc 2011 - 17:23

Bonjour,

Personnellement, je suis toujours dans l'attente. Nos revenus sont justes, justes suffisants pour qu'une SEL soit rentable, mais pour combien de temps encore..., le rentabilité a déjà baissé en un an. Le problème reste un important manque de visibilité, voyons ce qui a changé en une bonne année (du moins les éléments remarqués par moi):
- La Taxe Pro est (presque) morte, elle a par contre été remplacée par une taxe sur les sociétés..... aye.
- La part des dividendes que l'on reçoit de la société, très peux taxée est passée de 12 à 8% des bénéfices ......... aye.
- Les honoraires des comptables suivent l'inflation (à minima)..............aye.


A cela s'ajoute le fait que les frais de création de la société bouffent un ou deux ans des bénéfices escomptés................

J’attends avec impatience que la SEL soit possible avec un mixte de professions.

avatar
Zorglub1

Messages : 267
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Kati le Mar 6 Déc 2011 - 18:23

Bah, tout ça m'a l'air bien compliqué.
M'en vais continuer à payer ma contribution à la solidarité nationale (même si ça risque de sacrément augmenter en 2012).

Kati

Messages : 2230
Date d'inscription : 22/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par stephjala le Ven 23 Fév 2018 - 9:30

Je remonte le post car un comptable a parlé à ma collègue d' une selarlu mais je n'ai pas tout compris à ses explications.
le fil étant ancien, il doit y avoir des nouveautés!

stephjala

Messages : 496
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selarl, qui a sauté la pas,

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum