Fin de collaboration horrible

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par ihm2 le Dim 27 Mar 2016 - 16:51

Bonjour, alors je rejoins le sujet …
Ma collaboration également se finit "horriblement". Je suis assez attristée (Sad et c'est un euphémisme) de constater que malgré toute la bonne volonté de mon associée et de moi-même, le "culot" a été plus que dépassé... J'ai essayé de rester zen, d'appliquer mes connaissances en communication, de tenter d'aller vers son terrain, comprendre... malheureusement je suis tombé sur une manipulatrice de premier ordre.
Je n'entrerai pas dans les détails mais je conseille aux titulaires de faire très attention. Maintenant la donne a changé : les titulaires n'ont plus beaucoup de moyens de protection.
J'avais pourtant pris beaucoup de conseils ici sur ce forum. Maintenant je ne souhaite plus avoir de collaboratrice (mais collaborateur oui dehors1 ) c'est triste.. Et les expériences de certaines de mes consoeurs titulaires me refroidissent.
Enfin je pense écrire à l'école d'orthophonie et à la FNO pour relater mon aventure.
J'espère en finissant sur une note positive que vous vivez des heures heureuses avec vos collègues de travail, et surtout vos patients ! Tite fleur bon courage Smile

ihm2

Messages : 2
Date d'inscription : 26/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Claudie le Dim 27 Mar 2016 - 20:53

Je pense que tout peut arriver, et oui !
On peut tomber sur des gens incorrects , titulaires ou collaborateurs, et sur des gens formidables aussi .
On peut évidemment conseiller de ne pas se lancer au hasard, prendre un temps d'observation, de discussion, d'échanges, avant de s'engager et puis si cela ne colle pas, ne pas insister.
Et même si ça colle , faire des contrats qui protègent les deux parties équitablement, pour les mauvais jours...
Mais ce n'est pas toujours suffisant.
Et parfois sans avoir pris ce temps, on tombe merveilleusement bien...
Pas de règles, donc, comme dans toute relation humaine.
On peut aussi tomber sur UN collaborateur incorrect.
Bon we de Pâques ! Very Happy

Claudie

Messages : 11885
Date d'inscription : 14/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Lmx le Sam 23 Avr 2016 - 10:59

Bonjour à tous,
Tite-fleur, je me retrouve un peu dans ta mésaventure et te souhaite bon courage.
Comme toi, je suis à la recherche de soutien suite à des soucis suite à une collaboration.
Je vais essayer de faire court.
Alors que je m'apprêtais à partir en congé mat, ma collaboratrice m'a demandé de s'associer avec moi (après 16 mois de collaboration dans une parfaite entente). On en a discuté ensemble, lu des contrats-type...
Mais elle m'a finalement annoncé quelques jours plus tard qu'elle souhaitait s'installer seule car le bureau actuel était trop petit.
Et elle m'a annoncé qu'elle avait trouvé un local à 2km de mon cabinets Je lui ai alors rappelé la clause de non-concurrence qu'elle avait signée dans le contrat et elle m'a alors répondu que celle-ci était caduque et qu'elle s'installerait de toute façon dans ce local. Elle m'a alors proposé un avenant au contrat acceptant son installation 4 mois après mon retour de congé mat.
Je me suis alors retrouvée coincée, j'ai pris des avis dans mon entourage orthophonique qui m'a conseillé d'accepter cet avenant, car elle risquait sinon de s'installer avant mon retour et de partir avec les patients.
Ça me laissait au moins le temps de reprendre mes patients (pris en charge par une remplaçante) et à ma nouvelle collaboratrice de s'installer et de prendre la suite de ses rééducations.
Elle m'avait alors promis de ne rien dire quant à la localisation de son nouveau cabinet et ainsi de ne pas inciter les patients à la suivre (comme stipulé dans le contrat, Clause de non-détournement de patientèle).
Dès mon retour, j'ai constaté que de nombreux dossiers avaient disparu, que les dossiers restants étaient très épurés, pas de CR, peu ou pas de notes sur les séances...).
Au fil du temps, j'apprends qu'elle a dit clairement aux patients où elle s'installait et qu'elle pouvait poursuivre les rééducations, qu'elle partait car ça ne se passait pas bien avec moi.
Peu à peu, les langues se délient dans notre petite commune et j'apprends qu'elle s'est installée avant la date officielle stipulée dans l'avenant, donc qu'il n'y a pas eu d'interruption pour les patients (pause qui était sensée me protéger un peu), et cerise sur le gâteau, j'apprend il y a peu, par une maman, qu'elle lui envoie des sms réguliers depuis 8 mois pour prendre des nouvelles de son ancien petit patient et qu'elles vont se voir pendant les vacances.
Il semble qu'elle ait ainsi beaucoup "copiné" avec les parents, leur disant uniquement ce qu'ils voulaient entendre, ne leur parlant surtout pas de psychologue quand il y en avait besoin et au final, ma nouvelle collaboratrice est un peu passée pour la méchante, lorsqu'elle a du évoquer la nécessité d'un bilan psy, ou confirmer en équipe éducative une orientation en ULIS Ecole, et les parents ont alors repris contact avec l'ancienne collaboratrice.
Je suis dépitée, dégoûtée d'avoir été abusée de la sorte, elle a tout manigancé en toute aisance dans mon dos, puisque j'étais en congé mat.
Je suis en pleine interrogation sur que faire.
Lancer une action auprès d'un service juridique ?
Sachant que nous n'avons pas vraiment eu de perte de patients au final car il y a eu beaucoup de nouvelles demandes auxquelles nous avons pu répondre du coup.
Mais je ne peux pas me résoudre à laisser passer ce genre d'agissements....
Quelqu'un a-t-il vécu ou entendu parler d'une affaire similaire?
Merci pour vos témoignages ou vos conseils...

Lmx

Messages : 6
Date d'inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par laitmiel le Sam 23 Avr 2016 - 11:41

Bonjour Lmx,

Je retiens plusieurs choses de ton histoire :
- tu as été 16 mois en bonne entente avec ta collaboratrice.
- lorsque celle-ci a voulu prendre son envol elle a voulu s'associer avec toi. Tu dis que vous avez lu des contrats types, j'imagine que ceux-ci prévoyaient probablement un "prix" pour l'association. C'est à dire que ta collaboratrice, après ses 16 mois d'activité, aurait dû racheter une partie de la patientèle que tu avais mis à sa disposition au début de votre contrat de collaboration.
- c'est sans doute à ce moment-là qu'elle a fait machine arrière (a-t-elle trouvé trop cher ce que tu lui proposais ? Aurait-elle voulu que ce passage à l'association soit gratuit ?).
- Elle s'est installée à 2km, les patients l'ont suivie.

Au bout de 16 mois de collaboration, si l'on prend la loi de 2005, une collaboratrice doit avoir eu l'opportunité de développer sa propre patientèle. Dans un contrat réglo, fait en bonne et due forme, en cas de départ ou de cession on distingue les anciens patients (ceux qui avaient une prise en charge avant l'arrivée de la collab) et les nouveaux patients (patientèle de la collab).
Est-ce que lors de cette "étude de fin de contrat" vous aviez bien distingué les patients ? Quelle entente "financière" aviez-vous prévue ?

Elle a décidé finalement qu'il valait mieux qu'elle s'installe seule, non pas (vraisemblablement) car le bureau était trop petit (et encore, peut-être est-ce l'une de ses raisons) mais car vous ne trouviez pas de terrain d'entente. D'où crispation, rapports qui se tendent et entente qui devient moins cordiale.

Dans les faits elle a raison sur plusieurs points :
- la clause de non concurrence n'étant plus valable dans les collaborations depuis 2005, même si un contrat a été signé avec une telle clause, un bon avocat peu la discuter.
- les patients qui sont venus la voir après son installation sont sa patientèle propre.
- les patients n'étant pas des objets, ils décident quel professionnel ils consultent, ils "n'appartiennent pas" réellement à un cabinet et ont le libre choix du thérapeute.

Là où elle n'a pas été réglo c'est :
- te demander de signer un avenant qu'elle-même n'a (a priori) pas respecté.
- te laisser des dossiers incomplets (ça je trouve que c'est ce qu'il y a de pire en fait).

Pour prendre un peu de distance, je sais c'est très facile de l'extérieur, mais j'espère t'aider un peu :
- vous avez eu cette très bonne entente pendant 16 mois ce qui signifie que tu as pu répondre à une demande importante grâce à quelqu'un à qui tu faisais confiance.
- cette collaboratrice t'a probablement versé une rétrocession qui correspondait à cet échange de services que vous aviez toutes les deux appelé de vos voeux.
- elle est partie et cela n'a pas eu d'impact sur ta patientèle car la région est suffisamment "dépourvue" en ortho, comme un peu partout et tu as une liste d'attente malgré son départ.

C'est très dommage que vos rapports se soient terminés ainsi. Cependant, la "loi de l'offre et de la demande" fait aussi que les patients ont besoin d'orthophonistes et ne trouvent pas de place. Il serait idiot de payer pour acheter des patients alors qu'il y en a tellement qui ont besoin de soins.
Ta collaboratrice suivait des patients (combien étaient "réellement" les siens avec la définition d'un contrat de collab telle est la question ?) et ses patients gardent leur ortho parce qu'ils ont établi une relation de confiance thérapeutique avec elle et c'est ce qu'il y a de mieux pour eux.

Ce qui compte ?
- le bien être des patients
- que cela n'ait, au final, pas eu de répercussion financière sur ton activité

Ce qui reste difficile à digérer c'est pour la blessure d'égo. ça s'est difficile. Tu as eu l'impression de te faire avoir, c'était à un moment où tu étais vulnérable (congé mat') et ça s'est difficile à digérer. Je pense que "ne pas se résoudre à laisser passer ce genre d'agissements" t'entraînerait dans une grande perte d'énergie. Si tu lances une procédure juridique je pense que tu risques fort de la perdre (contrat pas aux normes 2005, zone surdotée). S'il y avait des dommages ça pourrait encore marcher...
Mais une procédure en justice c'est à la fois long et éprouvant.
Peut-être que tu pourrais lui écrire, vider ton sac, ne pas forcément envoyer ta lettre et la relire quelques temps plus tard.

Ce qui compte c'est ce que tu vis maintenant, avec ta nouvelle collaboratrice, et de te recentrer sur tes patients. Si les choses s'apaisent ce sera meilleur pour ton moral et pour la réputation de ton cabinet.
Bien sûr ceci n'est que mon avis, subjectif et loin du tumulte que tu as vécu...

laitmiel

Messages : 1867
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Lmx le Sam 23 Avr 2016 - 12:49

Merci pour ta réponse lait miel.
En fait j'ai voulu faire court (même si je n'ai pas réussi) et je ne suis pas rentrée dans les détails.
Concernant la proposition d'asso, j'ai en effet proposé un prix, mais ce n'est même pas cela qui lui posait problème, à mon grand regret car je ne voulais tellement pas qu'elle parte, que j'étais prête à négocier et à trouver le meilleur arrangement entre nous, ce que je lui ai dit clairement . Je lui avais même dit à l'époque que si ça avait été une question de prix, ça aurait été plus simple. Mais elle n'a mis en avant que la taille du bureau.
Or, en fait elle avait déjà en tête de s'installer dans ledit local au sein d'une maison de santé dans laquelle son conjoint exerçait une profession paramédicale depuis quelques mois.
Je pense après coup, que son projet était déjà bien établi et qu'elle me l'a présenté à sa façon, pour que je ne vois pas clair dans son manège.
Pour ce qui est de la clause de non concurrence, je sais bien qu'elle n'est plus valide, c'est pour cela que je n'ai pas insisté à ce propos.
Quant aux patients anciens et nouveaux, j'avoue avoir exercé en toute confiance (et naïveté finalement) et n'avoir jamais surveillé les demandes de rdv ni avant ni pendant mon congé maternité qui a duré 9 mois.
J'ai pourtant continué à penser qu'elle ne voulait en aucun cas me nuire, à lui faire confiance même lorsque j'ai constaté quelques mois avant mon retour que tous les dossiers avaient disparu le temps d'un week-end à deux reprises. Quand je l'ai interrogée à ce propos, elle m'a dit vouloir mettre les dossiers à jour pour la passation avec la future collaboratrice et je l'ai crue.
A aucun moment il n'y a eu de tension, un mot plus haut que l'autre, j'ai rangé mes doutes en pensant que la personne (que je croyais connaître alors) et avec qui j'étais prête à m'associer ne pouvait pas être malhonnête.
J'ai vraiment réalisé sa vraie personnalité à mon retour, face aux dossiers vides ou absents et aux dires des patients.
En effet, qu'en est il du détournement de patientèle? Je sais que les patients ont le libre choix du thérapeute et je pense qu'il est important même primordial que les parents puissent choisir de suivre un thérapeute si la relation avec leur enfant est bonne.
C'est pour ça, que depuis mon retour je n'ai rien fait si ce n'est lui envoyer un mail en lui disant que j'avais constaté l'état de dossiers absents et des dossiers quasi vides et que je n'appréciais pas sa façon de faire.
Mais aujourd'hui quand j'entends qu'elle a inventé que nos relations étaient mauvaises pour se mettre en avant, qu'elle n'a pas respecté l'avenant et qu'elle alpague des patients (pas les siens pour le coup) en leur envoyant des sms et en leur proposant des rencontres, ça ça me met hors de moi !
Alors oui j'ai bien conscience qu'une procédure serait longue et fastidieuse et que je n'ai pas subi de préjudice financier mais moralement par contre, je peux vous dire que depuis 10 mois maintenant je ne suis pas au top ! Et les conditions d'arrivée de ma nouvelle collègue n'ont pas été idéales. En effet, que pouvait elle penser de cette situation? Allait-elle penser que j'étais la pire des titulaires et que cela expliquait le comportement de l'autre? Ça a été très compliqué pour moi de ne pas me laisser déborder par mes émotions et j'ai eu l'impression de devoir gagner sa confiance, surtout que l'autre lui a proposé de se voir à deux reprises pour déjeuner ensemble, ce que ma nouvelle collab a refusé par respect pour moi.
Bref, comme tu dis aujourd'hui, notre cabinet est rempli et mes relations avec ma nouvelle collab sont très bonnes mais ça me gêne de me laisser faire sans pouvoir riposter. Trop facile d'être malhonnête et de profiter de la gentillesse des autres.

Lmx

Messages : 6
Date d'inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Lmx le Sam 23 Avr 2016 - 12:50

En plus, et ses pratiques ne me paraissent pas très professionnelles parfois (envoyer des sms aux patients qu'elle ne suit plus, ne dire aux patients que ceux qu'ils veulent entendre et copiner avec eux), mais ça, je me dis que les patients s'en rendront finalement compte un jour....

Lmx

Messages : 6
Date d'inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par laitmiel le Sam 23 Avr 2016 - 13:18

Merci pour le complément d'explications.

Les dossiers ayant disparus concernent-ils des patients que ta nouvelle collaboratrice revoit ou sont-ce ceux qui ont suivi ton ancienne collaboratrice ?
Je serais toi, je ferais la liste qui distingue les patients que tu lui as "apportés" de ceux dont elle a elle même débuté la PEC.
Y a-t-il, au final, des patients qui sont restés dans ton cabinet et qu'elle prenait en charge ou sont-ils tous partis avec elle ?

Etant donné qu'elle était ta collab', il y avait aussi une rétrocession, a-t-elle été réglo sur les justificatifs des séances effectuées, etc. ?

Le fait que ses pratiques ne sont pas professionnelles ne te regarde pas. Cela aurait peut-être pu être dérangeant si elle exerçait encore avec toi (et même dans ce cas une collab' reste libre de ses pratiques) mais maintenant qu'elle exerce dans son propre cabinet ce n'est plus du tout tes affaires (dans le bon sens, je veux dire que tu n'en subiras aucunement les conséquences).
De plus, méfie toi tout de même des "on dit". Les commérages vont bon train, les patients déforment aussi pas mal les choses, une vraie information peut rapidement devenir de la désinformation.
Et les patients ne doivent pas se sentir un rôle d'arbitre dans votre histoire. C'est biaiser ta relation avec eux, je crois que le mieux c'est de rester le plus professionnel possible et de libérer ta parole avec tes amis, avec tes collègues, en dehors de "la commune".

Ce qui va compter pour tes patients c'est que tu sois en bons termes avec ton actuelle collab', c'est de voir que tu as repris les prises en charge et que tu fasses ton boulot comme avant.
Même si ton ancienne collab' avait eu une volonté de te nuire il ne faut pas lui donner plus de pouvoir qu'elle n'en a.
Elle est partie avec des patients et a commis un détournement de patientèle ? Ce n'est pas cool ! C'est même répréhensible... Mais, dans les faits, comme je te le disais, c'est très difficile à prouver.
Trop facile d'être malhonnête ? Oui.
C'est pénible, c'est énervant, et vivre de telles situations donne envie de baisser les bras et d'être méfiant...

Mais mais mais...
Au final, je préfère donner ma confiance à 15 personnes et vivre une situation où je me fais avoir plutôt que me fermer et ne pas profiter des super situations qui auront été avec les 14 autres qui n'auront pas abusé de cette confiance et avec lesquelles on aura développé quelque chose de chouette.
Ce n'est pas un message de bisounours, c'est une façon de voir la vie qui me rend plus heureuse et surtout qui est en accord avec ce que je suis : une personne honnête et franche et qui part du principe qu'en face d'elle il y a aussi des personnes honnêtes et franches. Et je me fie beaucoup à mon instinct. Quand je ne sens pas une situation je me méfie.
Quand on se fait avoir c'est très pénible mais c'est "le jeu de notre façon d'être entier".
Réussir à passer à autre chose et ne pas donner prise à celui qui nous a fait du mal c'est le meilleur cadeau que l'on peut se faire à soi-même.

Ton ex-collab est partie, elle n'est plus une nuisance pour toi. Tu aimerais quelque part qu'elle "paye" d'une façon ou d'une autre pour ce qu'elle t'a fait (et c'est très humain), si elle agit comme elle a fait avec toi dans d'autres parties de sa vie, la vie se chargera elle-même de la remettre en place. Et concernant ses pratiques "peu professionnelles" ou "pas professionnelles", c'est la même chose...
Si elle est dans une maison de santé on est vite au courant de ces choses là.

Perso j'ai vécu en tout début d'exercice (il y a 6 ans) une fin de collab' douloureuse avec une titulaire. J'ai fermé vite fait la page de cette histoire et devenir indépendante et libre d'exercer comme je l'entendais a été une libération. Ce qui me rend bien dans mon boulot ce sont mes patients. J'estime que c'est à eux, et à eux seuls finalement, que je dois des comptes. Et ce sont les patients qui décident, au final, de la vraie réputation d'un cabinet.

Courage Lmx, pense que la meilleure réponse à ce qui t'est arrivé c'est de rapidement passer à autre chose et d'être bien dans tes pompes d'ortho et de profiter avec tes patients... Very Happy

laitmiel

Messages : 1867
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Tweedle-Dum le Sam 23 Avr 2016 - 14:03

J'aime beaucoup la façon de voir de Laitmiel, j'essaie d'être un peu comme ça aussi... Et dans une certaine mesure je dirais que je crois un peu à la justice immanente (et franchement je ne pense pas que ce soit bisounours). Si je considère les gens avec lesquels j'ai dû mettre les choses au point ou avec lesquels j'ai eu l'impression de me faire avoir, au final je pense que ce sont la plupart du temps eux qui ont le plus perdu (car je suis plutôt bienveillante et je fais plutôt du bon travail). En agissant de manière machiavélique ou consumériste, ces personnes nuisent à leurs enfants (je pense à certains parents de patients) ou se coupent des opportunités (je pense à une personne à l'hôpital qui avait monté des gens contre moi, m'avait limite harcelée mais a failli pleurer quand elle a appris que je partais et qu'elle restait seule avec la charge de travail...) Certaines personnes sont tellement dans la défiance qu'elles se nuisent avant tout à elles mêmes. Elles sont souvent en fait contrairement aux apparences très peu sûres d'elles-mêmes. Essaie de voir les choses sous cet angle, même si je comprends aussi que ce soit dur...

Tweedle-Dum

Messages : 954
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Claudie le Sam 23 Avr 2016 - 15:49

Je suis globalement d'accord avec toi, Laitmiel , sauf en ce qui concerne la blessure d'ego...je pense que cette collaboratrice avait signé le contrat avec la clause de non concurrence et qu'elle a utilisé des manigances incorrectes pour récupérer les patients.
Dans ce cas précis il s'agit par contre pour lmx de savoir si elle veut encaisser sans se défendre sur le plan juridique et sans en venir à utiliser les mêmes procédés.
Je pense qu'il vaut mieux en effet accepter la situation et se montrer plus intelligente que cette personne en continuant son chemin tranquillement.
En ce qui concerne les contrats, ce qui est signé est signé, on a vu des cas de procès dans lesquels c'est le contrat qui prévaut malgré une clause de non concurrence...si en plus l'avenant n'a pas été respecté , il y a sans doute matière à plaider le non respect des contrats signés, mais il va falloir des preuves concrètes et, comme le dit Laitmiel, beaucoup de fatigue, de stress et d'argent pour pas grand chose...
A toi de voir ce que tu es prête à assumer...

Claudie

Messages : 11885
Date d'inscription : 14/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Lmx le Lun 25 Avr 2016 - 11:45

Merci pour vos avis/conseils.
Pour répondre à tes questions Laitmiel, les dossiers sont ceux des patients qui l'ont suivie mais ceux qu'elle a laissés sont pauvres en information, comme si elles les avaient partiellement emportés, au cas où les patients décideraient de la rejoindre.
Ensuite, comme nous travaillions beaucoup avec les écoles situées en face du cabinet et que nous allions chercher quelques enfants sur le temps scolaire, le temps méridien ou périscolaire, certains patients ne l'ont sûrement pas suivis car elle ne pouvait pas leur proposer ce "confort". Mais il semble qu'elle ait proposé tout de même à la plupart de continuer avec elle.
Personnellement, je ne me mets pas en porte-à-faux, car les patients que je suis ne sont pas au courant. Les infos viennent de ses anciens patients qui lâchent parfois des infos à ma nouvelle collaboratrice.
En revanche, quand tu dis que ses pratiques peu professionnelles ne me regardent pas, je ne suis pas tout à fait d'accord en ce qui concerne le fait de garder le contact avec ses anciens patients. Pour moi, envoyer des sms à la mère d'un patient de 5 ans (très fragile psychologiquement en plus) pour prendre des nouvelles et le revoir pendant les vacances scolaires, me paraît néfaste pour le travail de ma nouvelle collègue, car il peut ne pas investir correctement la relation et la rééducation avec elle. Personnellement, je n'ai jamais gardé de contact avec mes patients après un changement de cabinet, la relation doit rester purement professionnelle. D'après moi, ce qu'elle fait là est purement intéressé.
Quant au reste, le fait qu'elle ménage les parents en n'évoquant pas l'importance des troubles ou la nécessité d'un bilan psy, comme je l'ai déjà dit, les patients s'en rendront compte tout seuls et ça, en effet, ça ne me regarde pas.  

Enfin, en ce qui concerne la rétrocession, je n'ai jamais contrôlé, ni le nombre de ses prises en charge, ni le montant de ses honoraires, je lui faisais confiance, comme on m'a fait confiance quand j'étais moi-même collaboratrice et je pense qu'elle a été réglo.

Enfin, bref, en parler avec des personnes comme vous (car mon entourage n'a pas le même regard sur tout ça), m'a confortée dans mon idée que malheureusement il n'y a pas grand chose à faire.
Avoir vos avis/conseils me permet de relativiser aussi, et de me dire qu'elle ne vaut pas la peine que je lui accorde autant d'importance et que je dépense de l'énergie dans des procédures (probablement vaines). Ce comportement se retournera probablement contre elle un jour.

Merci encore pour vos messages.

Lmx

Messages : 6
Date d'inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par laitmiel le Lun 25 Avr 2016 - 12:00

Bonjour Lmx,

Quand je parle des pratiques peu professionnelles de ton ex-collab' je ne pensais pas au fait qu'elle rappelle les anciens patients. Même si une procédure en justice serait compliquée tu as bien affaire à du détournement de patientèle et cela n'est pas acceptable.

Pour mettre les choses au clair avec elle je dresserais la liste (comme je te le disais plus haut) des patients qui lui "appartiennent" du point de vue légal et de ceux qui étaient là avant votre collaboration.
Il faut voir aussi ce que disait précisément votre contrat et savoir si le fameux avenant qu'elle t'a fait signer changer quelque chose en plus de son installation pas loin de ton cabinet.

Je lui écrirais un courrier très factuel (sans affect) en recommandé, dans lequel tu lui demandes de ne plus être en contact avec les patients qui sont désormais suivis par ta collaboratrice et que si elle venait à le faire tu lancerais une procédure judiciaire pour détournement de patientèle.
renseigne-toi auprès d'un juriste (es-tu affiliée à la FNO ou à la FOF ?) pour avoir plus d'éléments. Tu peux d'ailleurs lui dire :

"après examen de la situation avec M. Untel, juriste à la FNO, Madame X est dans une situation de détournement de patientèle et il lui est expressément demandé de cesser tout contact avec les patients sous peine de poursuites." ça peut suffire...

Bon courage en tout cas.

laitmiel

Messages : 1867
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Pirouette le Lun 25 Avr 2016 - 17:30

Lmx a écrit:Merci pour vos avis/conseils.
Pour répondre à tes questions Laitmiel, les dossiers sont ceux des patients qui l'ont suivie mais ceux qu'elle a laissés sont pauvres en information, comme si elles les avaient partiellement emportés, au cas où les patients décideraient de la rejoindre.
Ensuite, comme nous travaillions beaucoup avec les écoles situées en face du cabinet et que nous allions chercher quelques endfants sur le temps scolaire, le temps méridien ou périscolaire, certains patients ne l'ont sûrement pas suivis car elle ne pouvait pas leur proposer ce "confort". Mais il semble qu'elle ait proposé tout de même à la plupart de continuer avec elle.
Personnellement, je ne me mets pas en porte-à-faux, car les patients que je suis ne sont pas au courant. Les infos viennent de ses anciens patients qui lâchent parfois des infos à ma nouvelle collaboratrice.
En revanche, quand tu dis que ses pratiques peu professionnelles ne me regardent pas, je ne suis pas tout à fait d'accord en ce qui concerne le fait de garder le contact avec ses anciens patients. Pour moi, envoyer des sms à la mère d'un patient de 5 ans (très fragile psychologiquement en plus) pour prendre des nouvelles et le revoir pendant les vacances scolaires, me paraît néfaste pour le travail de ma nouvelle collègue, car il peut ne pas investir correctement la relation et la rééducation avec elle. Personnellement, je n'ai jamais gardé de contact avec mes patients après un changement de cabinet, la relation doit rester purement professionnelle. D'après moi, ce qu'elle fait là est purement intéressé.
Quant au reste, le fait qu'elle ménage les parents en n'évoquant pas l'importance des troubles ou la nécessité d'un bilan psy, comme je l'ai déjà dit, les patients s'en rendront compte tout seuls et ça, en effet, ça ne me regarde pas.  

Enfin, en ce qui concerne la rétrocession, je n'ai jamais contrôlé, ni le nombre de ses prises en charge, ni le montant de ses honoraires, je lui faisais confiance, comme on m'a fait confiance quand j'étais moi-même collaboratrice et je pense qu'elle a été réglo.

Enfin, bref, en parler avec des personnes comme vous (car mon entourage n'a pas le même regard sur tout ça), m'a confortée dans mon idée que malheureusement il n'y a pas grand chose à faire.
Avoir vos avis/conseils me permet de relativiser aussi, et de me dire qu'elle ne vaut pas la peine que je lui accorde autant d'importance et que je dépense de l'énergie dans des procédures (probablement vaines). Ce comportement se retournera probablement contre elle un jour.

Merci encore pour vos messages.

Et tu parles des pratiques peu professionnelles de ta collab' ? Excuse moi mais comme on dit "c'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité "

Je n'étais pas intervenue sur ce topic mais là ....


Dernière édition par Pirouette le Lun 25 Avr 2016 - 19:47, édité 1 fois

Pirouette

Messages : 2550
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par propylene le Lun 25 Avr 2016 - 17:49

J'avoue avoir un peu tiqué aussi mais essayons de rester amènes dans nos paroles. flower flower

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: -> ici <-
OrthoGestion? C'est 4921 membres et 195515 messages!

propylene
Admin

Messages : 9935
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 39
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Evi le Lun 25 Avr 2016 - 19:33

Idem, je tique mais restons courtois Wink

Evi

Messages : 10780
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Lmx le Lun 25 Avr 2016 - 20:31

Je ne comprends pas ta réaction Pirouette.
En effet, nous travaillons beaucoup avec les écoles en participant aux équipes éducatives quand nous le pouvons et il a parfois été nécessaire pour des enfants en grosse difficulté (ceux relevant de la MDPH notamment) de placer quelques séances sur le temps scolaire, ou pendant les 2h qu'ils ont à la pause méridienne, en accord avec l'enseignant référent du secteur, l'enseignant, la psychologue scolaire, le directeur de l'école, et surtout avec l'accord des parents et de l'enfant.
Que vaut-il mieux, un enfant qui ne peut pas avoir de soins parce que l'emploi du temps de ses parents ne lui permet pas de venir le soir après l'école ou un enfant qui rate 30 min de sport ou d'arts plastiques 1 fois par semaine pour suivre une rééducation orthophonique ou psychomotrice ou une thérapie et pallier ainsi à ses difficultés et lui permettre de mieux suivre en classe?
C'est la question que l'on s'est posée en équipe éducative et qui nous a amené à faire parfois ce genre de prise en charge.
Je ne pense pas être non professionnelle et je suis surprise par ce jugement

Lmx

Messages : 6
Date d'inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Pirouette le Lun 25 Avr 2016 - 20:38

Ce n'est pas de prendre l'enfant sur le temps scolaire ou à la pause méridienne qui n'est pas professionnel mais le fait que ce toi l'orthophoniste qui aille chercher l'enfant à l'école. C'est une concurrence déloyale vis à vis des Ortho qui ne le font pas.

Pirouette

Messages : 2550
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Evi le Lun 25 Avr 2016 - 20:51

Oui, Lmx, Pirouette a raison ou alors tu t'es mal exprimée.

On n'a pas à chercher les enfants à l'école, nous ne sommes pas des nounous. Les parents doivent s'investir et s'occuper de leur enfant.
Outre la question de la concurrence, s'il arrivait quelque chose à l'enfant sur le trajet, en ta compagnie ? Qui serait jugée responsable ? Toi.

Evi

Messages : 10780
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par laurent Gretcha le Lun 25 Avr 2016 - 21:41

Je pense moi aussi qu'on ne doit pas aller chercher des enfants à l'école. De la même manière qu'on ne doit pas y travailler, qu'on ne doit pas faire payer à la Sécu des prises en charge de patients déjà suivis dans une institution etc même si on sait qu'ils en ont besoin.
Ne le prends pas mal, Lmx, mais tes arguments ne peuvent pas changer les règles.
Et on sait bien que parfois l'enfer est pavé de bonnes intentions..

laurent Gretcha

Messages : 13923
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Lmx le Mar 26 Avr 2016 - 10:18

Je comprends mieux vos propos et j'entends ce que vous dites et je ne le prends pas mal.
Je n'avais pas vu cela sous cet angle, et ne pensais pas mal faire car ces prises en charge avaient été mises en place uniquement dans l'intérêt de l'enfant. Et j'avais déjà vu ce genre de fonctionnement lors de ma première collaboration.
J'ai pensé qu'il valait mieux accepter ce genre de prise en charge qui certes n'était pas idéale, que de laisser des enfants sans soin.
Mais vous avez sûrement raison et j'ai déjà noté plusieurs travers à ce genre de fonctionnement donc je vais repenser ma pratique et admettre qu'on ne peut pas aider tout le monde....
Personne n'est parfait alors et je le reconnais mais je n'ai pour ma part pas agi sciemment aux dépens d'une personne qui m'avait donné toute sa confiance.


Lmx

Messages : 6
Date d'inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Pirouette le Mar 26 Avr 2016 - 10:55

Concernant les dossiers patients, lors de mes 1ères collab j'ai laissé tout le dossier patient (renseignements patients DAP ordo tests CRBO notes travail du patient) parce que j'ai fait la passation avec celle qui me remplaçait : je lui ai présenté tous mes patients. Sur une autre collab je n'ai laissé au cabinet que les tests et CRBO : il n'y avait pas de successeur donc j'ai donné aux patients : DAP CRBO ordo travail fait en séance : ils avaient tout pour la prochaine Ortho (la titulaire, la 2e collab ou 1 autre Ortho)

Pirouette

Messages : 2550
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par propylene le Mar 26 Avr 2016 - 11:01

Pour mémoire, on a déjà abordé le fait d'aller chercher les patients à l'école ici:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: -> ici <-
OrthoGestion? C'est 4921 membres et 195515 messages!

propylene
Admin

Messages : 9935
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 39
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin de collaboration horrible

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum