Formation dysgraphie

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Psychomotus le Mer 10 Jan 2018 - 9:52

j'ai beaucoup d'enfants qui viennent chez moi ( psychomot ) + orthophonie + orthoptie sachant que souvent chez l'orthoptiste, ce sont des séries de 10-12 ou 15 séances espacées de quelques mois donc on régule ( quand l'enfant fait sa série chez l'orthoptiste pendant 2- 3 mois, on lève le pied sur les autres rééducations momentanément si besoin pour ne pas surcharger l'emploi du temps.
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Jess le Mer 10 Jan 2018 - 9:58

aurore a écrit:Oui mais alors du coup, si on revient sur les propos de la formatrice dont vous parliez, même en étant une "bonne formatrice", je trouve que c'est un peu maladroit qu'elle explique à des ortho qu'elle ne les formera pas "complètement" car ce n'est pas à eux de rééduquer ce trouble

C'est bien ce que je me suis dit Smile
avatar
Jess

Messages : 1209
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par veronique hortet le Mer 10 Jan 2018 - 10:00

Jess a écrit:
aurore a écrit:Oui mais alors du coup, si on revient sur les propos de la formatrice dont vous parliez, même en étant une "bonne formatrice", je trouve que c'est un peu maladroit qu'elle explique à des ortho qu'elle ne les formera pas "complètement" car ce n'est pas à eux de rééduquer ce trouble

C'est bien ce que je me suis dit Smile

Comment était libellé l'intitulé de la formation proposée ? Si c'était "rééducation de la dysgraphie", c'est limite publicité mensongère. Si c'était "initiation" ou "information", là ça se comprend.
avatar
veronique hortet

Messages : 4627
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 61
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Psychomotus le Mer 10 Jan 2018 - 10:04

Claudie a écrit:mais là où ça bloque, c’est sur le plan financier , et je me retrouve avec deux enfants dysgraphiques dont les parents ne peuvent pas assumer les frais de psychomot....

oui, psychomot. en libéral, ce n'est pas remboursé ( quelques séances ou un petit forfait annuel dans certaines mutuelles mais c'est anecdotique concernant un long suivi, ça couvre généralement le bilan )
pour les parents débrouillards, les demandes hors nomenclature ( auprès sécu ) bien étayées aboutissent parfois ( avec des sommes non négligeables )
la MDA pour les dysgraphies avérées
le PRE dans certaines communes qui relèvent de ce service...
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Debussine le Mer 10 Jan 2018 - 10:18

Psychomotus a écrit:
Claudie a écrit:mais là où ça bloque, c’est sur le plan financier , et je me retrouve avec deux enfants dysgraphiques dont les parents ne peuvent pas assumer les frais de psychomot....

oui, psychomot. en libéral, ce n'est pas remboursé ( quelques séances ou un petit forfait annuel dans certaines mutuelles mais c'est anecdotique concernant un long suivi, ça couvre généralement le bilan )
pour les parents débrouillards, les demandes hors nomenclature ( auprès sécu ) bien étayées aboutissent parfois ( avec des sommes non négligeables )
la MDA pour les dysgraphies avérées
le PRE dans certaines communes qui relèvent de ce service...

Ma collègue psychomot a beaucoup de patients qui ont des aides de la MDPH aussi.
avatar
Debussine

Messages : 1368
Date d'inscription : 19/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par veronique hortet le Mer 10 Jan 2018 - 11:19

Debussine a écrit:
Psychomotus a écrit:
Claudie a écrit:mais là où ça bloque, c’est sur le plan financier , et je me retrouve avec deux enfants dysgraphiques dont les parents ne peuvent pas assumer les frais de psychomot....

oui, psychomot. en libéral, ce n'est pas remboursé ( quelques séances ou un petit forfait annuel dans certaines mutuelles mais c'est anecdotique concernant un long suivi, ça couvre généralement le bilan )
pour les parents débrouillards, les demandes hors nomenclature ( auprès sécu ) bien étayées aboutissent parfois ( avec des sommes non négligeables )
la MDA pour les dysgraphies avérées
le PRE dans certaines communes qui relèvent de ce service...

Ma collègue psychomot a beaucoup de patients qui ont des aides de la MDPH aussi.

MDA = MDPH - La dénomination change selon les départements.
avatar
veronique hortet

Messages : 4627
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 61
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par aurore ... le Mer 10 Jan 2018 - 12:52

propylene a écrit:Vous avez beaucoup de patients qui voient orthoptiste + orthophoniste + psychomot + ergo + neuropsy? Shocked

Pauvres enfants...
J'ai pas dit qu'ils y allaient tous tongue

J'ai simplement dit que notre profession est au carrefour de plein d'autres (et inversément), y'a pas mal de patients adultes qui pourraient également relever d'un suivi neuropsy en parallèle, voire d'une prise en charge en ergo, pas mal d'enfants pour qui on pense qu'un suivi en psychomot ne serait pas du luxe, etc. Pas mal de patients en langage écrit pour qui l'orthoptie serait nécessaire, etc.
Après ça ne veut pas dire que c'est concrètement ce qui est mis en place .
avatar
aurore ...

Messages : 2000
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : 39 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par propylene le Mer 10 Jan 2018 - 13:25

Justement, je pense que ce carrefour aussi clair que la place de l'Etoile profite aux graphothérapeutes. Et ils ont raison d'en profiter.

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: -> ici <-
OrthoGestion? C'est 5665 membres et 214091 messages!
avatar
propylene
Admin

Messages : 11046
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 41
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Claudie le Mer 10 Jan 2018 - 14:00

Psychomotus a écrit:Very Happy  pas tout en même temps propy. sauf peut-être dans la phase d'investigation et d'évaluation où on avance successivement, histoire de balayer différentes hypothèses et avancer par élimination.
ensuite, la rééducation peut porter sur une, deux voire trois prise en soin maximum ( simultanée ou temporiser ).
on peut temporiser et tenter de rééduquer ( faire émerger les compétences ) en première intention et seulement envisager dans un second temps ( si échec ou écriture pas assez fonctionnelle ) compensations chez l'ergo.
Je suis d’accord, la phase d'évaluation ne doit pas être négligée et ensuite on peut mettre en place des priorités, mais c’est important de poser des diags clairs et compétents.
avatar
Claudie

Messages : 12582
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Psychomotus le Mer 10 Jan 2018 - 14:28

propylene a écrit:Justement, je pense que ce carrefour aussi clair que la place de l'Etoile profite aux graphothérapeutes. Et ils ont raison d'en profiter.

c'est pas faux ce que tu dis...
AMHA, nous ( les paramédicaux, professions de santé reconnues ) aurions intérêt je crois à réactualiser et clarifier auprès du public ( les parents et les "prescripteurs" ) la prise en soin des troubles de l'écriture en fonction de nos spécificités respectives complémentaires, éventuellement cumulables si besoin dans certains cas.
en tant que psychomot, je ne me sens pas du tout en concurrence avec orthophoniste, orthoptiste, neuropsy ni même les ergo ( sauf quand ils passent un enfant de CP ou CE1 au clavier en première intention  evil1  )

que penser des graphothérapeutes ? bah ceux qui prescrivent des fleurs de Bach me font rire jusqu'à maintenant ( propos rapportés par des patients qui en sont revenus ), ils se tirent eux-même une balle dans le pied.
il faudrait que je vous ressorte le bilan d'une graphothérapeute qui sévissait dans mon secteur il y a quelque temps ( transmis par des parents qui venaient chez moi dans un second temps car le bilan de la graphothérapeute n'était pas recevable par la MDPH !  CQFD
de mémoire, il y avait le test du rond, le test du carré, le test du triangle ( pour les diagonales sans doute ), le test de la croix ( je les ai pas vu ces tests là aux ECPA lol ) + des photos du gamin de face, de profil, de dos pour voir sa posture...
quand j'aurai 5 mn, je vous le retrouve qu'on rigole un bon coup !
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Claudie le Mer 10 Jan 2018 - 19:13

Ah oui, ça doit être marrant.
Ceci dit, j’en connais une qui fait du très bon travail , alors que la psychomot la plus proche n’est pas folichonne ...
avatar
Claudie

Messages : 12582
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Psychomotus le Mer 10 Jan 2018 - 21:17

m'en parle pas ! j'en connais aussi qui ont du mal à se mettre à la page et qui font encore des bilans comme on nous apprenait il y a 25 ans.
c'est pas faute d'avoir des nouveaux tests normés, étalonnés... dont la vente est d'ailleurs réglementée par les ECPA et réservée aux détenteurs de diplômes bien précis ... afin de faire des bilans objectifs et je l'espère un jour homogène d'un praticien à l'autre ( bien pratique quand on prend la suite d'un patient qui a déménagé )
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par veronique hortet le Jeu 11 Jan 2018 - 7:48

Psychomotus a écrit:m'en parle pas ! j'en connais aussi qui ont du mal à se mettre à la page et qui font encore des bilans comme on nous apprenait il y a 25 ans.
c'est pas faute d'avoir des nouveaux tests normés, étalonnés... dont la vente est d'ailleurs réglementée par les ECPA et réservée aux détenteurs de diplômes bien précis ... afin de faire des bilans objectifs et je l'espère un jour homogène d'un praticien à l'autre ( bien pratique quand on prend la suite d'un patient qui a déménagé )

Ca pourrait aussi s'appliquer aux orthophonistes ce que tu dis là ! (moi la première, dans certains cas !)
avatar
veronique hortet

Messages : 4627
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 61
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Invité le Jeu 11 Jan 2018 - 17:54

Je suis intéressé merci, cette demande pour du graphisme devient fréquente et mes cours sont vraiment squelettiques à ce sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par laitmiel le Jeu 11 Jan 2018 - 18:48

à tous ceux qui s'intéressent au sujet je conseille cette très bonne entrée en matière : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et pour approfondir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
laitmiel

Messages : 2183
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Invité le Jeu 11 Jan 2018 - 19:02

Merci LaitMiel A+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Psychomotus le Ven 12 Jan 2018 - 7:54

laitmiel a écrit:à tous ceux qui s'intéressent au sujet je conseille cette très bonne entrée en matière : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et pour approfondir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

merci Laitmiel, le mémoire de l'étudiante ortho a l'air bien intéressant... j'en ferai bonne lecture dès que j'ai un peu plus de temps devant moi...
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Claudie le Ven 12 Jan 2018 - 11:13

Merci Lait Miel !
avatar
Claudie

Messages : 12582
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Invité le Lun 15 Jan 2018 - 16:43

Pour compléter les infos de Laitmiel, un diaporama de qualité d'une médecin de rééducation. Bien sûr le commentaire manque, c'est un support de présentation. Comme Laitmiel, elle nous conseille le BHK qui est édité par les ECPA.

http://www.dys35.info/DYS-05102012/Veronique%20TSIMBA-05102012.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Psychomotus le Mar 16 Jan 2018 - 14:39

Le BHK ( du CP au CM2 ) et BHK Ado ( de la 6ème à la 3ème ) sont incontournables pour évaluer l'écriture... vendus par les ECPA respectivement depuis 2004 et 2013.

laitmiel a écrit:à tous ceux qui s'intéressent au sujet je conseille cette très bonne entrée en matière : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Page 75:
" Le passage au clavier est à envisager si l’écriture est trop coûteuse. Cet outil palliatif
permet de le libérer de la charge graphique pour que l’énergie soit disponible aux autres
apprentissages. L’ordinateur ne sera pas proposé avant le cycle III et devra être
automatisée en classe de quatrième. Des logiciels de type correcteur orthographique ou
dictée vocale peuvent être ensuite proposés. L’utilisation des manuels numériques
directement sur l’ordinateur et d'un scanner portable peuvent être également envisagée.
"

soit pas avant le CM1 CQFD ... alléluia !   merci merci laitmiel love1
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Scramazax le Lun 12 Fév 2018 - 18:15

Bonjour,

Je n'avais pas vu ce fil. Je suis la formatrice en question et je viens pour tenter d'expliquer mon positionnement.

Je suis effectivement "rééducatrice de l'écriture", c'est-à-dire que mon métier se situe à la frontière entre le geste graphique (compétence du psychomotricien, à l'exclusion du langage écrit), le langage écrit (compétence de l'orthophoniste), l'enseignement (compétence des enseignants)...

J'ai sûrement été mal comprise en disant que je ne pourrais pas, en deux jours, donner la formation complète de rééducateur en écriture, ce qui a donné l'impression que je voulais "garder pour moi" quelque chose. Or, de fait, la manière que nous avons de travailler, qui n'est pas de la clinique mais plutôt du "cours particulier spécialisé", ne peut pas fonctionner dans un cabinet d'orthophonie, ce n'est pas le bon cadre je pense. Mais beaucoup de choses peuvent être faites dans ledit cabinet.

Les orthophonistes ont une connaissance approfondie du langage. Ce qui "pêche" souvent chez les rééducations de type "ergo" ou "psychomot", c'est que la rééducation porte sur le geste, en évacuant la composante sémantique de l'écriture. Or, à notre sens, c'est un vrai problème pour les enfants de voir l'écriture "écartelée" entre divers professionnels. C'est pourquoi durant ces deux jours j'ai tenté de donner des outils vraiment opérationnels pour travailler posture, tenue de l'outil, formation des lettres, ductus, progression. Il me semble qu'avec ces éléments, un orthophoniste a les moyens de faire vraiment progresser ses patients. J'ai d'ailleurs eu des retours très positifs de plusieurs personnes.

En ce qui concerne les troubles orthoptiques, il me semble évident qu'il est indispensable de pouvoir les détecter et orienter. J'ai essayé de donner des éléments en la matière.

Scramazax

Messages : 57
Date d'inscription : 29/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Psychomotus le Jeu 15 Fév 2018 - 15:11

Scramazax a écrit:Bonjour,

Je n'avais pas vu ce fil. Je suis la formatrice en question et je viens pour tenter d'expliquer mon positionnement.

Je suis effectivement "rééducatrice de l'écriture", c'est-à-dire que mon métier se situe à la frontière entre le geste graphique (compétence du psychomotricien, à l'exclusion du langage écrit), le langage écrit (compétence de l'orthophoniste), l'enseignement (compétence des enseignants)...

J'ai sûrement été mal comprise en disant que je ne pourrais pas, en deux jours, donner la formation complète de rééducateur en écriture, ce qui a donné l'impression que je voulais "garder pour moi" quelque chose. Or, de fait, la manière que nous avons de travailler, qui n'est pas de la clinique mais plutôt du "cours particulier spécialisé", ne peut pas fonctionner dans un cabinet d'orthophonie, ce n'est pas le bon cadre je pense. Mais beaucoup de choses peuvent être faites dans ledit cabinet.

Les orthophonistes ont une connaissance approfondie du langage. Ce qui "pêche" souvent chez les rééducations de type "ergo" ou "psychomot", c'est que la rééducation porte sur le geste, en évacuant la composante sémantique de l'écriture. Or, à notre sens, c'est un vrai problème pour les enfants de voir l'écriture "écartelée" entre divers professionnels. C'est pourquoi durant ces deux jours j'ai tenté de donner des outils vraiment opérationnels pour travailler posture, tenue de l'outil, formation des lettres, ductus, progression. Il me semble qu'avec ces éléments, un orthophoniste a les moyens de faire vraiment progresser ses patients. J'ai d'ailleurs eu des retours très positifs de plusieurs personnes.

En ce qui concerne les troubles orthoptiques, il me semble évident qu'il est indispensable de pouvoir les détecter et orienter. J'ai essayé de donner des éléments en la matière.

je ne comprends pas : vous êtes  "rééducatrice"  donc professionnel du soin " donc rattaché au ministère de la Santé  OU  enseignante donc rattaché au ministère de l'éducation nationale ?

ce qui " pêche " chez les enseignants, c'est qu'ils sont censés enseigner et non rééduquer...

" se situer à la frontière " n'est-ce pas l'équivalent plus prosaïque de "manger à tous les râteliers "
avatar
Psychomotus

Messages : 190
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par laurent Gretcha le Jeu 15 Fév 2018 - 15:49

C'est bien de demander ces précisions.
Et +1 pour la conclusion Very Happy
avatar
laurent Gretcha

Messages : 14777
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 62
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Scramazax le Jeu 15 Fév 2018 - 16:30

J'aime beaucoup l'idée de "manger à tous les râteliers". Very Happy Il faut dire que je suis gourmande...

Concrètement, je ne suis en aucun cas professionnelle du soin, ni rattachée au ministère de la Santé. Je ne suis pas non plus rattachée au ministère de l'Education nationale.

Notre profession est une profession en émergence, qui n'est pas structurée. Devra-t-elle le faire à terme ? Je pense que oui. Mais pour le moment, je pense que ça n'est pas sa priorité.

En effet, il existe bien des zones grises entre l'enseignement et le paramédical. En tant qu'instit (quand j'étais instit), je déjeunais parfois avec l'orthophoniste d'en face, qui me disait "Parfois, ça me rend dingue de donner des cours particuliers payés par la sécu à des gamins qui n'ont aucune pathologie, juste parce que l'enseignement n'est pas à la hauteur. Mais je ne peux pas abandonner les gamins". Ce sont des sujets un peu tabous, je m'en rends bien compte. Il faudrait faire semblant de croire que tous les cas traités par les orthophonistes relèvent de la pathologie. Mais on sait bien que c'est faux.

Je connais des endroits où les orthos sauvent de l'illettrisme une bonne partie de la population scolaire !

Et d'autres où seuls les gamins qui ont des vrais pathologies consultent, parce que l'EN fait son boulot.

Bon, je sens que je m'égare. C'était juste pour dire que la frontière entre ce qui relève de la pathologie et ce qui relève de l'enseignement est souvent floue. Cf le livre de Colette Ouzilou.

Pour moi, je mange volontiers à tous les râteliers, comme vous dites, en sachant cependant que jamais, au grand jamais, je ne fais croire que j'ai une compétence dans le domaine de la santé, car ce serait une imposture. Au moindre doute, j'envoie consulter un orthoptiste, un orthophoniste, un psychomotricien ou tout simplement un médecin à des fins d'orientation.

Quand je forme des orthophonistes, mon apport est purement technique sur l'écriture : tenue du crayon, posture, position de la feuille, ductus des lettres, etc.

Scramazax

Messages : 57
Date d'inscription : 29/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Evi le Jeu 15 Fév 2018 - 18:20

Attention aussi à l'utilisation du terme "rééducateur/rééducatrice" qui est défini par la loi et qui ne peut être employé par des personnes non professionnelles médicales ou paramédicales.

Evi

Messages : 11446
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation dysgraphie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum