quand le patient habite très loin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

quand le patient habite très loin...

Message par soizic le Ven 22 Sep 2017 - 16:47

Bonsoir à tous, est ce que vous aceptez les PEC pour les patients qui habitent assez loin? Et est ce qu'on a le droit de refuser pour cela ?
je m'explique, les orthos se faisant rares en milieu rural, j'ai de plus en plus (pas tous les jours hein, faut pas exagerer...) de demandes de la part de familles qui habitent à 35/40 km de mon cabinet... et ici, 40 km de route de campagne, ça peut vite faire 50 min de route, pour peu qu'on soit derrière un tracteur. C'est ce que j'aime dans la vie à la campagne, mais pour le travail, je suis toujours un peu réticente, parce que je sais que ce sont des PEC "à trou". Et je me mets à la place des parents... faire 45 minutes de route aller, idem retour, pour 30 min de PEC, et bien ils annulent plus fréquemment que des patients qui habitent tout près.
Certes, il y a des patients qui habitent à 2 pas, et qui viennent en gruyère, c'est vrai aussi... mais je me pose la question quand même.
Vos expériences ?

soizic

Messages : 551
Date d'inscription : 19/01/2010
Localisation : finistère

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par Laziza45 le Ven 22 Sep 2017 - 17:08

Ça dépend vraiment de la motivation
L'un de mes premiers patients autistes venait de 50 km et un jour où j'annulais tous mes rendez-vous pour cause de neige, le papa a été le seul à me dire qu'il allait monter en voiture !


Dernière édition par Laziza45 le Ven 22 Sep 2017 - 17:09, édité 1 fois (Raison : Grr correcteur du téléphone)
avatar
Laziza45

Messages : 423
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 56
Localisation : Loiret

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par MarcoG le Ven 22 Sep 2017 - 17:40

Plusieurs de mes patients ont plus de 30min de route, et ce ne sont pas les moins assidus.

J'ai une patiente adulte à +30min aussi, mais là, c'est moi qui vais la voir à domicile... Pas toujours facile...
avatar
MarcoG

Messages : 1015
Date d'inscription : 15/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par Ploum le Ven 22 Sep 2017 - 20:20

J'ai également des patients qui viennent de loin (45km), je n'ai jamais eu d'annulation ou de retard de leur part, il fallait pourtant trimballer toute la fratrie.
avatar
Ploum

Messages : 106
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par MaLuciole le Ven 22 Sep 2017 - 20:45

Ah bah, les parents des patients qui viennent de loin sont aussi les plus assidus (entre 40 et 70km) Par contre, ce sont des patients avec trouble du spectre, et généralement ce sont des parents assidus, qu'ils viennent de près ou de loin Very Happy
Pour les patients qui ont des pathologies moins lourdes (ou plus légères ..) comme un retard de parole qui ne retarde pas la socialisation, ou une atteinte en LE, je réoriente sur une ortho plus près.
(De toutes façons, même pour des pathologies lourdes, je trouve ballot de faire faire 1h30 de voiture à un gamin pour 30 minutes de rééducation)

MaLuciole

Messages : 641
Date d'inscription : 13/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par soizic le Sam 23 Sep 2017 - 9:25

Bon, ben... merci pour vos avis.
De mon côté, j'ai quand même remarqué ces difficultés d'assiduité, mais il en a aussi chez ceux qui habitent tout près.
Et comme tu dis MaLuciole, c'est parfois davantage la pathologie que la distance, qui fait la motivation
je vais peut-être proposer quand même le rv de bilan, et "jauger" de la motivation de la famille. Au téléphone, ils sont fort motivés, parce que désespérés des refus qu'ils essuient, mais...
Je vous tiens au courant
Merci encore

soizic

Messages : 551
Date d'inscription : 19/01/2010
Localisation : finistère

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par veronique hortet le Sam 23 Sep 2017 - 11:06

Pour avoir également un certain nombre de patients qui viennent de loin (milieu rural), je constate effectivement que ce ne sont pas forcément les moins assidus.

Par contre, lorsque j'apprends d'où ils viennent, je les mets en garde dès le départ : "l'orthophonie, ce n'est pas une fois de temps en temps, c'est toutes les semaines. Est-ce que vous vous rendez bien compte de la distance (ça c'est surtout au téléphone, car les gens n'ont pas toujours une idée claire de ce que ça représente.. Ils ont fait toutes les orthophonistes à la ronde, et ont élargi leur cercle progressivement, sans toujours bien réaliser où ils étaient rendus). Lorsqu'ils arrivent pour le bilan, ils ont pu se faire une idée plus précise de ce que ça représente.
avatar
veronique hortet

Messages : 3876
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 60
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par propylene le Lun 25 Sep 2017 - 13:30

D'accord avec Véronique. Même s'ils ne sont pas les moins assidus, les gens qui viennent de loin sont parfois amenés à réclamer un changement d'horaire (genre après 18h...) quand ils s'aperçoivent que c'est compliqué.

Et du coup, devinez pour qui ça devient compliqué? wait1

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
OrthoGestion? C'est 5221 membres et 203002 messages!
avatar
propylene
Admin

Messages : 10403
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 40
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par Evi le Lun 25 Sep 2017 - 13:49

propylene a écrit:D'accord avec Véronique. Même s'ils ne sont pas les moins assidus, les gens qui viennent de loin sont parfois amenés à réclamer un changement d'horaire (genre après 18h...) quand ils s'aperçoivent que c'est compliqué.

Et du coup, devinez pour qui ça devient compliqué? wait1

Pour Propychou ? love1

Laughing

Evi

Messages : 11110
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par propylene le Lun 25 Sep 2017 - 14:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
OrthoGestion? C'est 5221 membres et 203002 messages!
avatar
propylene
Admin

Messages : 10403
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 40
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par Belette le Lun 25 Sep 2017 - 14:10

J'ai également plusieurs patients qui viennent de loin ... et 2 fois par semaine.
Ils n'annulent pas plus que les autres et savent très bien que de toutes façons s'ils veulent un suivi pour leur enfant, il faudra faire ce sacrifice pendant 1 an ou plus (désert médical, milieu rural).

Bon là, la question ne se pose plus car mon planning est complet depuis fin juillet... donc je refuse tout le monde (pas de jaloux ! :p )
avatar
Belette

Messages : 618
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 35
Localisation : Haute-Loire 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: quand le patient habite très loin...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum