Exercice partiel des collègues européens : les choses avancent

Aller en bas

Exercice partiel des collègues européens : les choses avancent

Message par Admin le Jeu 14 Déc 2017 - 9:13

Bonjour à tous. Lu dans la newsletter du CNPS (merci à Evi pour l'info) :

"Exercice partiel : la France capitule !


Ce matin 13 décembre, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale vient d’entériner l’accès partiel aux professions de santé, malgré l’avis contraire du Sénat, du Haut Conseil des professions paramédicales, des Ordres des professions de santé, du CNPS, de l’UNPS, et de tous les syndicats de professions de santé.


La rapporteure a justifié ce texte par l’obligation qui découlerait, pour la France, de transposer la directive européenne «qualifications professionnelles» et la peur de risquer un recours contre la France de la part de la Commission européenne, alors que la directive elle-même prévoit une exception pour les professions de santé, et que d’autres pays (dont l’Allemagne) ont transposé la directive sans prévoir d’accès partiel aux professions de santé. L’arrivée de nouvelles professions bouleversera notre système de santé et abusera les patients et de l’aveu même de la rapporteure, on ignore totalement aujourd’hui ce que seront ces nouvelles professions… La Commission européenne fait-elle peur à ce point à nos parlementaires ?


Le CNPS ne peut que déplorer cette capitulation de la France devant les oukases de la Commission Européenne."

_________________
Guillaume
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Admin

Messages : 11138
Date d'inscription : 04/01/2010
Localisation : Normandie

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice partiel des collègues européens : les choses avancent

Message par Invité le Jeu 14 Déc 2017 - 18:45

Je ne vois pas bien ce que l'on craint à vrai dire. Le risque principal : le détournement du numerus clausus par création d'écoles "étrangères" comme il y a eu à Toulon, dans un pays où la législation est moins stricte.
La filière belge est compromise parce que les belges ont réduit drastiquement le flux de français (de même que le master qui va gêner beaucoup les lauréats des "hautes-écoles" qui délivrent des licences d'orthophonie). Il y aurait une filière roumaine, avec des études médicales clefs en main pour les francophones, à vérifier cependant. c'est surtout cela qu'il faut freiner/empêcher.

Quant à l'afflux d'étrangers de l'Union européenne : c'est survaloriser l'attractivité de notre système de santé. Commencer à 1200 euros en hôpital ne fait pas traverser l'Europe. Quand j'étais à l'hôpital, nous avons eu deux kinés espagnoles poussées par la crise de 2008. Elles sont reparties au bout d'un an.

S'installer en libéral n'a rien d'évident quand on ne maîtrise pas la langue. On ne va pas tous les jours chez le Dr Schmidt ou Delavaga, vu qu'ils ne s'installent pas ici et qu'ils ont aussi bien chez eux. Il y a quelques médecins roumains (qui parlent un bon français appris au lycée), mais ce sont quelques postes, en général délaissés par les nationaux.


Dernière édition par Super Ortho le Jeu 14 Déc 2017 - 19:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice partiel des collègues européens : les choses avancent

Message par veronique hortet le Jeu 14 Déc 2017 - 19:34

Par expérience locale, les quelques médecins roumains qui se sont installés dans mon secteur sont repartis assez vite (mal du pays ? mauvaise maîtrise, non seulement de la langue, mais des subtilités de la CPAM ?)
avatar
veronique hortet

Messages : 4462
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 61
Localisation : mayenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exercice partiel des collègues européens : les choses avancent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum