Orthogestion
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-56%
Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP TV SQUID GAME à 6,99€
6.99 € 15.99 €
Voir le deal

Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un...

4 participants

Aller en bas

Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un... Empty Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un...

Message par Polly13 Mer 3 Oct 2012 - 19:35

Bonsoir,

Je suis salariée pour une association qui fait fonctionner plusieurs établissements à destination des personnes déficientes intellectuelles (IME, CAMSP, MAS,...)
Comme beaucoup d'établissements, nos postes paramédicaux ne sont pas tous pourvus...

Eh bien figurez-vous la chose suivante. Qui moi me choque profondément.
Pour l'un des établissements, la direction a recruté un psychomot en contrat pro... C'est à dire en fait, un psychomot en cours de formation (en première année dans un centre de formation privé). Enorme problème selon mes collègues paraméd et moi, il n'y a pas de psychomotricien diplômé dans cet établissement pour encadrer la formation de cet étudiant.

La direction générale souhaite que ce soit ma collègue psychomot sur un autre établissement (celui dans lequel je travaille aussi moi-même) qui encadre "de loin" cet étudiant. Il doit en effet occuper un poste, puisqu'il sera payé.
Difficile pour elle de refuser, puisque sinon elle refuse d'aider un collègue.

Je suis pour ma part révoltée par la situation, qui dévalorise complètement le rôle des stages de formations dans le domaine paramédical...
J'espère aussi de tout coeur qu'on n'en viendra pas à ce système pour la formation en orthophonie un jour... Privatiser des centres de formation semble être la porte ouverte à tout et n'importe quoi en terme de qualité d'études.

Je trouve aussi que cela dévalorise notre travail au sein de cette association, puisqu'un étudiant non diplômé peut occuper seul un poste au même titre qu'une personne diplômée... Bref, ça me mine le moral. Je ne demande pas une reconnaissance incroyable, mais juste qu'on considère notre travail à sa juste valeur, et surtout qu'il mérite une formation de qualité.

Avez-vous déjà vu ça ?
Et comment réagir ?
Ne suis-je pas un peu excessive ?

Bonne soirée.
Polly13
Polly13

Messages : 150
Date d'inscription : 23/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un... Empty Re: Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un...

Message par Evi Mer 3 Oct 2012 - 20:10

Il faut faire un courrier à l'ARS pour dénoncer la pratique illégale de la psychomotricité je pense...

D'autres avis ?

Evi

Messages : 11447
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un... Empty Re: Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un...

Message par Alain Alvo Mer 3 Oct 2012 - 20:41

Peut-être chercher les textes réglementant les stages en psychomotricité et leur encadrement ; ils doivent logiquement exister...

Je pense malheureusement que Polly13, en remuant tout ça, risque aussi d'en recevoir des éclaboussures...

Bon courage, en tous cas. flower
Alain Alvo
Alain Alvo

Messages : 7532
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 18
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un... Empty Re: Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un...

Message par Polly13 Jeu 4 Oct 2012 - 19:42

Pfiou... Vous avez raison, déjà j'ai osé mettre les deux pieds dans le plat en réunion d'équipe, et j'ai bien senti que c'était tendu... Voire même que ça pourrait me retomber dessus... Je suis un peu celle qui râle tout le temps et je dois avouer que ces derniers temps, il y a matière à râler !

Ma collègue psychomot a les documents du centre de formation... Figurez-vous que presque n'importe qui peut encadrer cet étudiant. En effet le dossier stipule qu'il peut avoir pour tuteur de stage un psychomot (bon évidemment...) mais aussi à défaut un kiné, un ergo, un infirmier, un psychologue, un médecin... puis ça finit même pas trois points de suspension, sous entendu : "on est ouvert à étudier d'autres propositions".

Comment la profession de psychomot peut-elle laisser se faire des formations pareilles ?
Comment mon association peut-elle recruter des professionnels non diplômés dans ces conditions ?

Les temps sont durs pour le travail social ma bonne dame !

Polly,
Un peu blasée ce soir...
Polly13
Polly13

Messages : 150
Date d'inscription : 23/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un... Empty Re: Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un...

Message par ortholinouh Ven 5 Oct 2012 - 14:03

J'ai déjà rencontré cette situation, dans un centre où j'ai bossé. Et je suis même incapable de dire qui formait le futur psychomot en question. Il n'y avait pas de psychomot diplômé dans la structure, les kinés refusaient les stagiaires kiné, donc je ne pense pas qu'ils aient pris un stagiaire psychomot sous leurs ailes.
L'étudiant était en poste, donc rémunéré comme n'importe quel professionnel, et 's'absentait' sur certaines périodes correspondant aux périodes de cours. Il était de ce fait lié à la structure et leur devait un certain nombre d'années une fois diplômé.
Mon commentaire n'avance pas à grand-chose, mais c'était juste pour dire que malheureusement, polly13 n'est pas la seule à avoir vu cela...

ortholinouh
ortholinouh

Messages : 613
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 39
Localisation : 95

Revenir en haut Aller en bas

Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un... Empty Re: Un psychomot qui n'en est pas vraiment encore un...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum