"clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Tulipe59 le Jeu 25 Avr 2013 - 13:58

Bonjour,

après lecture de plusieurs sujets, je ne trouve pas la réponse à ma question :
--> Comment déterminer la "clientèle" du titulaire et la "clientèle" du collaborateur ?

Loi 2005 : "le collaborateur libéral exerce son activité professionnelle en toute indépendance, sans lien de subordination. Il peut compléter sa formation et peut se constituer une clientèle personnelle." J'imagine que lorsque le titulaire met en relation un de ses patients avec le collaborateur, le patient reste celui du titulaire.

Qu'en est-il de la liste d'attente personnelle du titulaire, et de la liste d'attente du cabinet (patient qui ne demande pas un ortho en particulier) ?
En savez-vous + ?

merci,
Tulipe

Tulipe59

Messages : 9
Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par laurent Gretcha le Jeu 25 Avr 2013 - 14:23

Tu veux qu'on te donne un point de vue de titulaire ou un point de vue de collab?
Very Happy

laurent Gretcha

Messages : 13847
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Tulipe59 le Jeu 25 Avr 2013 - 14:29

Smile hi hi
je voudrais connaître les avis !
je n'arrive pas à y voir clair : un patient sur une liste d'attente personnel est-il déjà "attaché" ? je penche plutôt pour le "oui".
Et dans ce cas, est-il légal (collaboratrice) de développer ma "clientèle" (en acceptant les nouveaux patients qui appellent le cabinet) ? démarche qui suivrait donc plutôt la loi...

Tulipe59

Messages : 9
Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par propylene le Jeu 25 Avr 2013 - 15:04

Je crains qu'il n'y ait pas grand chose de clair dans tout ça. fear1
A moins de forcer les patients qui n'ont pas de préférence à nommer l'orthophoniste dès la prise de rendez-vous?

_________________
- Thomas -
Blog de Guillaume: -> ici <-
OrthoGestion? C'est 4872 membres et 194067 messages!

propylene
Admin

Messages : 9827
Date d'inscription : 04/01/2010
Age : 39
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par clems33 le Jeu 25 Avr 2013 - 17:10

Alors je reprends ce que tu as dit mai donc selon
la Loi 2005 : "le collaborateur libéral exerce son activité professionnelle en toute indépendance, sans lien de subordination. Il peut compléter sa formation et peut se constituer une clientèle personnelle." "J'imagine que lorsque le titulaire met en relation un de ses patients avec le collaborateur, le patient reste celui du titulaire."

Oui ça me semble plus correct donc au début tous les patients sont ceux de la titulaire, mais quand ils appellent le cabinet ben c'est celle qui répond et qui a une place pour les prendre direct qui les récupère, non ? Ou faut-il que les patients nomment l'ortho?

Et cette question se pose aussi dans le cas d'une collaboration qui débouche sur une association car quand on s'associe, suite à une collab, on doit racheter une partie des patients que la titulaire nous a fourni ( et dans ce cas, comment prouver quels patients sont ceux de la titulaire et ceux de la collab) ou alors faut-il "racheter" la totalité des patients ?? gne1

C'est vrai que c'est quand même très confus et qu'il y a intérêt à bien s'entendre avec la titulaire, histoire de ne pas en venir aux mains gun1 ou même de se faire avoir sans rien dire fear1 !!!

clems33

Messages : 17
Date d'inscription : 09/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Evi le Jeu 25 Avr 2013 - 17:15

mais quand ils appellent le cabinet ben c'est celle qui répond et qui a une place pour les prendre direct qui les récupère, non ?

Quand ils appellent le cabinet justement, ils appellent qui initialement ? La titulaire, non ? sauf s'ils demandent effectivement la collaboratrice.

Du moins, c'est comme ça que je l'interprète.

Evi

Messages : 10696
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par clems33 le Jeu 25 Avr 2013 - 17:50

Et bien, je ne suis pas sûre, parfois les gens appellent un cabinet d'orthophonie ( après en avoir appelé plusieurs) pour avoir un rdv avec une orthophoniste sans même regarder le nom mais juste l'endroit où est situé le cabinet; donc ils veulent une orthophoniste de ce cabinet et pas obligatoirement la titulaire, surtout si la collab est là depuis plusieurs mois, et commence à être connue, non?? scratch

Enfin je sais pas, je trouve cela vraiment très flou et je vois pas comment en tant que collab, on peut créer sa propre patientèle et prouver que c'est sa patientèle ?? Shocked

Il faut vraiment je pense en parler avec la titulaire dés le départ et fixer des sortes de règles du genre si un patient appelle et demande une orthophoniste en particulier ben cela devient son patient mais s'il appelle le cabinet, ben on fait du cas par cas. Il faut, je pense, tenir une liste qu'on met à jour ensemble, cela permet de savoir quels sont les patients de l'une ou de l'autre et de pas avoir de mauvaises surprises à la fin!!!

clems33

Messages : 17
Date d'inscription : 09/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Evi le Jeu 25 Avr 2013 - 17:56

Le souci c'est ce que nous pensons et ce que pensera un juge en cas de conflit...

Evi

Messages : 10696
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Alain Alvo le Jeu 25 Avr 2013 - 18:08

Salut les Titucollabs ou les Collabtitus...

Vous voulez que je vous dise : Pour moi, le plus simple et le plus logique, c'est que le patient fait partie de la patientèle de l'ortho qui s'en occupe présentement c'est à dire que, même si un patient change d'ortho en cours de route, il fait partie de la patientèle de l'ortho "finale"...
(Finalement, c'est comme quand un patient déménage et change d'orthophoniste "pour raisons géographiques")

Et même si le patient demande Madame X mais que Madame X n'a plus de places, eh bien il fera partie de la patientèle de Madame Y.

Ce mode de raisonnement s'applique pour moi, dans les deux sens : Titu --> Collab ou Collab --> Titu

C'est mon point de vue, et vous en faites, comme d'habitude, ce que vous voulez... Et vive la bonne entente cheers flower

Alain Alvo

Messages : 6334
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 18
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par OrthoLuz le Jeu 25 Avr 2013 - 18:30

J'étais collab avec un contrat d'avant loi 2005 et je travaille en solo depuis longtemps maintenant mais pour moi... Un appel au cabinet = un patient de la titulaire (car ancienneté, son local, etc)...
Les patients de la collab sont ceux qui viennent pour un suivi particulier que seul fait la collab (par ex, si la titulaire ne fait pas de logico-math, de voix ou autre) ou parce que Mme Collab suit le cousin/le copain et qu'on voudrait la même personne.
Mais je trouve aussi ce système fou, cette loi obscure et chacun lit/en comprend ce qu'il veut quand même... Et effectivement, souvent les gens veulent une ortho du secteur et rarement Mme machin dès l'appel.

OrthoLuz

Messages : 2393
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 37
Localisation : Lyon ou presque

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Evi le Jeu 25 Avr 2013 - 18:34

OrthoLuz a écrit:J'étais collab avec un contrat d'avant loi 2005 et je travaille en solo depuis longtemps maintenant mais pour moi... Un appel au cabinet = un patient de la titulaire (car ancienneté, son local, etc)...
Les patients de la collab sont ceux qui viennent pour un suivi particulier que seul fait la collab (par ex, si la titulaire ne fait pas de logico-math, de voix ou autre) ou parce que Mme Collab suit le cousin/le copain et qu'on voudrait la même personne.
Mais je trouve aussi ce système fou, cette loi obscure et chacun lit/en comprend ce qu'il veut quand même... Et effectivement, souvent les gens veulent une ortho du secteur et rarement Mme machin dès l'appel.

Je pense également que ce serait la logique retenue par un juge.

Ce que tu dis Alain est plein de bon sens et ce serait l'idéal. Mais dans la réalité, ce n'est jamais aussi simple.

Evi

Messages : 10696
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par elortho le Jeu 25 Avr 2013 - 18:35

Oui, alors là-dessus, je ne suis pas d'accord.
Je n'ai jamais été titulaire mais seulement collab/remplaçante, et pour moi, si c'est le cabinet de Bidule Chouette, bah ce sont les patients de Bidule Chouette, sauf peut-être s'ils ont expressément demandé Elortho (ce qui arrive même si je n'ai pas de plaque parce qu'il commence à se raconter dans les environs que je fais du LM)...

(les commentaires d'OrthoLuz et Evi viennent dire exactement la même chose pendant que je mettais 3h à rédiger le mien, mais tant pis, je le laisse Wink )

elortho

Messages : 30
Date d'inscription : 26/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par laurent Gretcha le Jeu 25 Avr 2013 - 19:21

Elortho, je ne suis pas sûr que tu aies dit exactement la même chose que les collègues...
En tous cas ce système ne tient pas compte de la loi qui indique (de manière floue c'est vrai) que le/la collab doit pouvoir se monter sa patientèle. Je pense qu'on ne peut pas considérer qu'il/elle le fait vraiment s'il/elle n'a droit qu'à ceux qui le/la demandent.
Ce qui me gêne aussi dans ce système appel au cabinet => client du cabinet, en dehors du fait que le collab n'aura jamais que des miettes de patientèle, c'est que ça entretient le côté sous-traitance (pour ne pas être impoli) des titulaires, qui rentabilisent leur emplacement parce qu'elles sont arrivées en premier, qui se laissent même aller à prendre plusieurs collabs et/ou les faire tourner en empochant le pourcentage au passage, alors qu'à l'origine la collaboration doit être proposée pour des patients que le titulaire ne pourrait pas suivre, dans le but de réduire les frais.
Mais on en a déjà parlé, je sais. Tout le monde n'a pas la même conception de la collaboration, c'est vrai, et comme la loi est floue ça va perdurer...

laurent Gretcha

Messages : 13847
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 60
Localisation : Granville (50)

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par OrthoLuz le Jeu 25 Avr 2013 - 19:26

C'est pourquoi il est souvent préférable/souhaitable que le/la collab ait son propre numéro de téléphone mais c'est rarement fait et accepté (pour faire une communauté/un cabinet ortho, pour réduire les frais, pour garder la main-mise etc).

(Par contre, dans ce cas-là, je suppose que le numéro de tel / abonnement, etc serait à la charge de la collab' Wink ).

OrthoLuz

Messages : 2393
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 37
Localisation : Lyon ou presque

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Tulipe59 le Jeu 25 Avr 2013 - 19:40

Bon... donc une logique qui pourrait s'appliquer :
un nouveau (futur) patient appelle au cabinet, on peut déjà lui demander s'il souhaite une orthophoniste en particulier (qui lui a été recommandé,...) -> il souhaite le titulaire, le titulaire a une place, c'est son patient. Le titulaire n'a pas de place, le collaborateur oui... à discuter donc avec le collaborateur (à éclaircir avant tout contrat !!!).
Il ne demande personne car essaye tous les cabinets du coin -> le patient "appartient" à l'ortho qui peut le prendre.
Bon... et lorsqu'on commence une collaboration, le titulaire a une liste d'attente et propose donc ces ("ses" ? telle est la question) patients à son collaborateur... lors d'un changement de contrat vers une association ou autre, était-ce les patients de la titulaire, et donc "rachat de patientèle" ? ou ce "rachat" est-il considéré comme inclus dans la rétro versée durant la collaboration ?


Elortho : pour moi la différence se fait suivant le projet pour la suite (reste ou ne reste pas ? passage à une association ou un contrat qui permet de rester dans le cabinet) puisqu'il y a la question du "rachat de patientèle" -> j'ai encore peu d'info à ce sujet... y a t'il des textes officiels qui évoquent ce sujet de rachat ?


Dernière édition par Tulipe59 le Jeu 25 Avr 2013 - 19:42, édité 1 fois

Tulipe59

Messages : 9
Date d'inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Evi le Jeu 25 Avr 2013 - 19:41

N'oublions pas que même sans avoir sa ligne perso, le/la collab doit avoir sa plaque et son nom dans les pages jaunes.

Evi

Messages : 10696
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par OrthoLuz le Jeu 25 Avr 2013 - 19:46

Là aussi, tout se fait... donc pas sûre qu'il y ait de textes officiels... le mieux étant de tout noter dans le contrat au départ de la collaboration si une association est souhaitée ensuite...
Certains estiment que la rétro entre dans le rachat ou ne demandent pas de surplus pour l'association, d'autres demandent un rajout plus ou moins gros en fonction de leur besoin/de l'ancienneté, etc par rapport au rétros et d'autres revendent tout comme si la collaboratrice et la nouvelle associée étaient 2 personnes différentes...

OrthoLuz

Messages : 2393
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 37
Localisation : Lyon ou presque

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par mlaurebb le Ven 26 Avr 2013 - 17:15

laurent Gretcha a écrit:Elortho, je ne suis pas sûr que tu aies dit exactement la même chose que les collègues...
En tous cas ce système ne tient pas compte de la loi qui indique (de manière floue c'est vrai) que le/la collab doit pouvoir se monter sa patientèle. Je pense qu'on ne peut pas considérer qu'il/elle le fait vraiment s'il/elle n'a droit qu'à ceux qui le/la demandent.
Ce qui me gêne aussi dans ce système appel au cabinet => client du cabinet, en dehors du fait que le collab n'aura jamais que des miettes de patientèle, c'est que ça entretient le côté sous-traitance (pour ne pas être impoli) des titulaires, qui rentabilisent leur emplacement parce qu'elles sont arrivées en premier, qui se laissent même aller à prendre plusieurs collabs et/ou les faire tourner en empochant le pourcentage au passage, alors qu'à l'origine la collaboration doit être proposée pour des patients que le titulaire ne pourrait pas suivre, dans le but de réduire les frais.
Mais on en a déjà parlé, je sais. Tout le monde n'a pas la même conception de la collaboration, c'est vrai, et comme la loi est floue ça va perdurer...

Je pense qu'Elortho est très (trop) honnête. Quand tu viens d'arriver quelque part, et que tu travailles en collaboration avec une ortho qui est là depuis plusieurs années, tu ne peux pas à mon avis arriver en terrain conquis.
Le partage des appels doit être discuté au moment de la mise en place du contrat, et les conditions de constitution de patientèle propre également.
Au cabinet, la personne qui demande ma collègue, ou qui préfère que ce soit pas moi (suivi antérieur, envie de changer...) devient son patient.
Bien sûr beaucoup appellent là parce que c'est à côté de chez eux, mais j'estime que si je n'étais pas là, que si je ne "tenais pas la boutique" depuis plusieurs années, peut-être il n'y aurait personne. Donc, c'est bien parce que je suis là que le cabinet existe.
Au bout d'1 an de collab, il peut y avoir à mon sens un droit de présentation à payer lors d'une association, au bout de 2 ans déjà ça se discute.

Mas c'est vrai que c'est compliqué et mal cadré, et que si on cherche des arguments tout à fait très objectifs... bah on va dans le mur! Rolling Eyes

mlaurebb

Messages : 2087
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par elortho le Mer 1 Mai 2013 - 17:36

Je ne pense pas être trop honnête, mais c'est sans doute que je n'envisage pas de m'installer là où je me mets en collab. Ni en m'associant, ni en allant ouvrir un cabinet 100 mètres plus loin.
J'aimerais m'installer à la campagne en zone plutôt sous-dotée (mon âme de Picarde y est sans doute pour quelque chose !), or pour l'instant j'habite en ville.
De plus je suis mon homme qui n'est pas très au clair de son projet professionnel, donc je sais que c'est temporaire. Je me sens comme dans mon appartement : locataire, usager, d'un "bien" qui n'est pas le mien, mais dont je prends le plus grand soin Smile

C'est très complexe et ambigu toutes ces questions. Les raisons de se quereller ne manquent malheureusement pas...

elortho

Messages : 30
Date d'inscription : 26/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: "clientèle" du titulaire, "clientèle" du collaborateur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum